Maroc : mort programmée du secteur de la location de voitures

9 décembre 2021 - 16h00 - Ecrit par : A.P

Le secteur de la location de voitures sans chauffeur est l’un des plus durement touchés par la crise sanitaire au Maroc. Avec la récente suspension des vols de et vers le royaume, le secteur déjà à l’agonie, court à sa mort programmée.

« Depuis la suspension des liaisons aériennes fin novembre dernier, nous sommes revenus au 20 mars 2020, jour de l’instauration de l’état d’urgence. Les opérateurs enregistrent chaque jour une pluie d’annulations des réservations au titre de la période de décembre à février. Les fêtes de fin d’année correspondent à la très haute saison qui représente environ 25 % de notre chiffre d’affaires », explique au journal l’Economiste Tarik Dbilij, président de la Fédération des loueurs d’automobile sans chauffeur au Maroc (FLASCAM).

À lire : Maroc : le secteur de la location de voiture très touché par la crise

Le secteur a été frappé de plein fouet par la crise sanitaire avec son lot de fermeture des frontières, d’interdictions de circulation et de confinement. Durant toute cette période de crise, le secteur n’a bénéficié d’aucune aide de l’État, fait savoir L’Économiste. Et pour cause, les loueurs de voitures revendiquent le statut d’opérateurs touristiques parce que leur clientèle est constituée à 78 % de touristes non résidents. Un avis que ne partage pas le ministère de tutelle.

À lire : Maroc : les agences de location de voitures broient du noir

Laissés pour compte, les professionnels du secteur ont dû vendre environ 27 000 véhicules pour faire face à la crise. Les salariés du secteur, estimés à 20 000, n’ont jamais été pris en compte dans la subvention de 2 000 DH par mois, accordée aux salariés d’autres secteurs comme le tourisme.

À lire : Maroc : 60% des agences de location de voiture en faillite

Selon la FLASCAM, 3 200 sociétés sur 7 200 ont déjà fait faillite et d’autres sont également en voie de mettre la clé sous le paillasson. « En juin dernier, de nombreux confrères ont procédé à l’achat de quelque 7 000 nouveaux véhicules pour renflouer leur flotte. Mais avec la suspension des vols pour une durée indéterminée, ils ne peuvent plus placer de véhicules », indique Dbilij.

Tags : Tourisme - Transports - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : 60% des agences de location de voiture en faillite

L’Association des Entreprises de Location d’Automobile sans Chauffeurs au Maroc (Alascam) a publié des données selon lesquelles 60% des entreprises sont en faillite et 90%...

Location de voitures : flambée des prix cet été au Maroc

Affaiblies par la crise sanitaire, les agences de location de voitures n’ont pas renouvelé leurs stocks cette année. Conséquence, un manque de véhicule sur le marché entrainant une...

Les MRE mécontents de la cherté des locations de voiture

L’inflation au Maroc touche même les locations de voiture. Cet été, les tarifs se sont envolés, provoquant la colère des citoyens et MRE. Plusieurs raisons expliquent cette...

Maroc : les sociétés de location de voitures ont souffert durant l’été

Le chiffre d’affaires des sociétés de location de voitures n’a pas connu le même destin que celui du secteur du tourisme. Même si les arrivées touristiques ont connu une hausse au...

Nous vous recommandons

Abdessamad Ezzalzouli au coeur d’une affaire de 2 millions d’euros

L’affaire Hercules, l’ancien club d’Abdessamad Ezzalzouli, accusé de recel d’actifs pour n’avoir pas déclaré les 2 000 000 d’euros (clause libératoire) payés par le Barça pour recruter le joueur d’origine marocaine,...

Visas français : les transporteurs marocains en colère

La France refuse toujours d’accorder des visas aux transporteurs internationaux marocains prenant ainsi en otage les exportations marocaines. L’Association marocaine des Exportateurs (ASMEX) tire la sonnette d’alarme et appelle les autorités marocaines...

Les entreprises de vêtements délaissent la Chine pour le Maroc

Avec la recrudescence des cas de variant Delta en Chine et au Vietnam, plusieurs grandes entreprises de vêtements et de chaussures quittent ces pays pour s’installer dans des pays plus proches de leurs magasins aux États-Unis, en Europe ou au...

Carton plein pour « Marrakech du rire » sur M6

Le gala des dix ans du Marrakech du rire diffusé sur M6 a battu son record d’audience. Jamel Debbouze et ses invités ont rassemblé plus de 3 millions de téléspectateurs.

Mariage de Choumicha (vidéo)

Choumicha, célèbre animatrice marocaine d’émissions culinaires se marie pour la deuxième fois. Les photos de son mariage enflamment la toile.

La Citroën AMI, fabriquée au Maroc, connaît un grand succès

Le succès de la Citroën AMI, une voiture sans permis électrique fabriquée dans l’usine du Groupe PSA installée à Kénitra, au Maroc, ne connaît pas de limites.

La douane accorde une faveur aux MRE

L’administration des Douanes et impôts indirects (ADII) a décidé de reporter le délai d’admission temporaire (AT) des véhicules des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et des touristes étrangers immatriculés à l’étranger jusqu’au 30 juin 2022, sans suites...

Le Maroc ne reconnaît plus les frontières de Sebta et Melilla

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a pris mardi un arrêté pour remplacer le mot « frontière » par celui de « bab » (porte en arabe) sur les enseignes des deux postes de police à Ceuta et...

Sebta et Melilla : l’obligation de visa aux Marocains prolongée d’un mois

L’Espagne a prolongé d’un mois à compter de ce mercredi 15 juin, la mesure exigeant aux Marocains le visa avant d’entrer à Sebta et Melilla.

Autodétermination : le gouvernement provisoire Kabyle salue le soutien du Maroc

Le gouvernement provisoire kabyle a salué la déclaration de l’ambassadeur du Maroc à l’ONU, Omar Hilale, qui avait appelé à la récente réunion du MNA, à l’autodétermination du peuple Kabyle.