Maroc : un « mort » réapparaît au tribunal

22 septembre 2021 - 11h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Alors que ses héritiers et sa sœur sont jugés pour escroquerie devant la Cour d’appel de Kénitra, un homme censé être mort réapparaît en pleine audience. 

Tout est parti d’une proposition que l’héritière a faite au plaignant. Elle lui avait réclamé un apport de 500 000 DH pour qu’il devienne son associé dans un projet de construction d’une école privée, rapporte Assabah. Somme qu’elle avait reçue. Seul problème : son futur associé a découvert qu’elle avait fait la même proposition à une autre femme. Cette dernière a également déposé plainte pour escroquerie contre l’héritière.

L’homme a porté l’affaire devant le tribunal de première instance qui a rendu une décision en sa faveur. Par la suite, la mise en cause lui a proposé un règlement à l’amiable. Elle s’est engagée à lui céder un bien immobilier d’une valeur de 1 200 000 DH, mais lui a posé une condition. Elle lui a demandé de lui verser un reliquat de 210 000 DH sous forme de lettres de change. L’héritière ne respectera pas son engagement. Elle expliquera au plaignant que son frère, qui était en possession des traites et des documents du bien immobilier, se trouvait en voyage à l’étranger. Déçu, il fait appel.

À lire : Kénitra : un meurtrier trahi par son téléphone

Dans la foulée, un avocat présente une demande pour représenter les héritiers du frère de l’accusée. Il assiste la mise en cause et de nouveaux plaignants contre la victime de l’escroquerie. Cette dernière reçoit entre-temps un avis de sa banque lui notifiant que les traites qu’il avait versées à la dame avaient été rejetées pour défaut de provision.

La semaine dernière, alors que l’audience se déroulait, le frère de l’héritière, censé être mort, s’est présenté devant le juge. Il a déposé plainte contre lui pour escroquerie. Ce rebondissement a poussé la Cour à reporter l’audience au 26 octobre prochain.

Sujets associés : Droits et Justice - Kenitra - Escroquerie

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Kénitra : un meurtrier trahi par son téléphone

Le village de Tannaja dans la province de Kenitra est encore sous le choc suite au meurtre d’un homme de 52 ans. Le suspect n’est rien d’autre que le fils de la victime, qui a...

Kénitra : une bande de malfrats tombe dans le piège de la gendarmerie

Fin de course pour des malfrats qui ont réussi, aux environs de Kénitra, à escroquer des hommes d’affaires à qui ils font croire qu’ils cherchaient à convertir en dirhams, des...

Kénitra : un MRE fait tomber un réseau de faussaires

Un Marocain résidant en France a aidé la police judiciaire à démanteler un réseau de faussaires. Il était déclaré mort et un faux héritier unique s’était emparé d’un bien immobilier...

Kénitra : arrestation de deux policiers pour corruption et extorsion

Un officier de paix et un inspecteur de police font depuis vendredi, l’objet d’une enquête ouverte par la Brigade nationale de la police judiciaire en vue de déterminer les actes...

Nous vous recommandons

Droits et Justice

Affaire Ghali : l’ancien chef de cabinet du ministère des Affaires étrangères devant la justice

Le président du tribunal d’instruction de Saragosse, Rafael Lasala, a décidé de citer à comparaître le diplomate Camilo Villarino, l’ancien chef de cabinet du ministère espagnol des Affaires étrangères, dans le cadre de l’enquête judiciaire en cours sur...

Prison ferme pour avoir triché au Baccalauréat

Des peines de prison ont été prononcées pour des candidats ayant triché au Baccalauréat. Ils ont été condamnés chacun à 3 mois d’emprisonnement ferme assortis d’une amende de 500 dirhams.

Le meurtrier d’un gendarme arrêté à Sidi Bennour

Les enquêteurs de la gendarmerie et du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) ont réussi à localiser et à interpeller le chauffeur qui avait percuté et tué, le 13 septembre dernier, un gendarme près de Guercif. En attendant sa présentation devant...

Nouvelle plainte contre Brahim Ghali

Le politologue espagnol Pedro Ignacio Altamirano avait déposé une plainte pour menaces de mort contre le leader du Polisario Brahim Ghali auprès du juge d’instruction du tribunal de Malaga. Ce dernier a donné une suite favorable à cette plainte et a...

Espagne : un Marocain de 15 ans arrêté pour le meurtre de l’amie de son grand-père

Un mineur marocain de 15 ans a été arrêté en Espagne mercredi pour le meurtre d’une femme espagnole considérée comme l’amie de son grand-père avec lequel il vit dans un appartement dans la région de...

Kenitra

Maroc : l’examen du dossier de l’école ayant interdit le port de voile à une élève reporté

Le tribunal de première instance de Kénitra a décidé de reporter à mardi prochain l’affaire concernant une école catholique qui a interdit à une élève de poursuivre les cours à cause du port de voile.

Un policier arrêté pour coups et blessures ayant entraîné la mort

Un agent de police ainsi que deux autres individus ont été arrêtés par la police judiciaire de Kénitra pour leur implication présumée dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort. On leur reproche également la participation et...

Covid-19 Maroc : un foyer épidémiologique fait l’objet d’une enquête

Un foyer épidémiologique du coronavirus a été découvert, vendredi dernier des unités dédiées à l’emballage des fruits rouges à Lalla Mimouna, dans la province de Kénitra. Une enquête a été ouverte.

Vers une reprise progressive des activités de PSA au Maroc ?

Face à la pandémie de COVID-19, le groupe PSA a mis en place des mesures sanitaires renforcées afin de créer les conditions d’une reprise d’activités sécurisée et progressive. L’usine du constructeur français au Maroc est-elle aussi concernée...

Maroc : les riches foulent aux pieds l’état d’urgence sanitaire

Les rassemblements, les fêtes entre amis, les fiançailles, les mariages, les baptêmes, les funérailles… sont normalement interdits par la loi, depuis qu’est institué l’état d’urgence sanitaire. Une disposition pourtant violée par des Marocains...

Escroquerie

Du nouveau dans l’affaire du chirurgien Hassan Tazi

Après les vacances judiciaires, le procès du Dr Tazi reprend la semaine prochaine, avec la confrontation des cinq principaux accusés.

Casablanca : une femme escroquée par un faux subtitut du procureur du roi

La brigade de la cybercriminalité a interpellé et placé en détention un agent de sécurité exerçant à Casablanca, pour son implication dans une affaire d’usurpation de fonction, escroquerie et chantage.

Un policier arrêté pour fraude et escroquerie à Rabat

Le service de police judiciaire de Rabat a diligenté, jeudi soir, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les actes criminels attribués à un inspecteur de police, objet d’une plainte pour fraude et escroquerie au...

Deux faux gendarmes sévissaient à Mohammedia

Une patrouille de la gendarmerie royale de Chelalat, dans la banlieue de Mohammedia, a réussi à interpeller deux faux gendarmes qui sévissaient dans la région. Ils ont été poursuivis pour escroquerie, chantage et usurpation de...

Les escrocs ayant ciblé le roi Mohammed VI condamnés

Anthony Lazarevitch, 36 ans et Gilbert Chikli, 55 ans, considérés comme les cerveaux d’une vaste escroquerie ayant ciblé des personnalités dont le roi Mohammed VI ont été respectivement condamnés en appel à Paris à sept et dix ans de prison avec une peine de...