Le Maroc, gros pourvoyeur de denrées de base en Afrique de l’ouest

19 novembre 2020 - 07h00 - Economie - Ecrit par : J.K

En matière de produits de base, le Maroc représente un grand fournisseur des pays d’Afrique de l’Ouest. Le Royaume répond à leur demande surtout pour les fruits et légumes frais, et à des prix abordables.

Les négociants mauritaniens en fruits et légumes ont retrouvé la bonne humeur, suite à la réouverture de la zone d’El Guerguerat. Cela se comprend si l’on sait que le Maroc est le premier fournisseur en denrées de base de la Mauritanie, et ce, à des prix convenables, indique L’Économiste.

Ces deux dernières décennies, le secteur a connu une évolution ayant facilité une croissance annuelle moyenne de 15% sur la période 2007-2015. Cette tendance s’est accélérée par la suite et actuellement, l’offre s’est élargie à la pomme de terre, l’oignon, la tomate, la carotte, le navet, le haricot vert, le poivron et autres, souligne le quotidien.

Les farines, les semoules et agglomérés de céréales, les extraits et essences de café ou thé et les fromages demeurent les produits plus demandés en ce qui concerne l’agroalimentaire. Dans ce sens, le royaume prime la solidarité à travers ses prix compétitifs, en liaison avec le pouvoir d’achat des pays destinataires dont le Sénégal, le Mali, la Guinée, le Ghana et la Gambie, traités comme prioritaires.

Si ces produits sont également présents en Libye, en Tunisie et au Burkina Faso, ils sont quasiment introuvables en Afrique du Sud et en Angola, à cause " de la multiplicité des frontières nationales, aux coûts des transactions et à la faiblesse des infrastructures et de la logistique ", explique le journal, indiquant que pour améliorer la situation, il faudra " cibler les partenaires commerciaux en fonction des potentialités de leur marché, améliorer le cadre réglementaire des accords de commerce et d’investissement conclus avec les pays de la région, adapter l’offre marocaine à leurs spécialités, renforcer la logistique commerciale avec eux et coordonner les stratégies d’action des pouvoirs publics avec les opérateurs du privé ".

Sujets associés : Guinée - Mali - Exportations - Agriculture - Mauritanie - Ghana - Alimentation - Gambie

Aller plus loin

Maroc : forte hausse du prix des fruits et légumes

L’approvisionnement en fruits et légumes est fortement perturbée par la pandémie du coronavirus et la mise à contribution des intermédiaires à la dérogation accordée aux...

Maroc : les opérateurs de fruits et légumes veulent une TVA à 0%

Au Maroc, la TVA sur les fruits et légumes est comprise entre 7% et 8%. Elle pénalise également la compétitivité du secteur face à la concurrence.

Voici pourquoi les prix des fruits et légumes ont fortement augmenté au Maroc

Le renchérissement des prix des fruits et légumes suscite l’inquiétude des Marocains. Plusieurs facteurs sont à l’origine de cette situation sans précédent.

La tomate marocaine a toujours la cote en Europe

La tomate marocaine est très présente sur les marchés européens en dépit de la crise sanitaire liée au coronavirus. La campagne d’exportation a démarré sur les chapeaux de roues.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Le ministère marocain de l’Agriculture a adopté le dessalement de l’eau de mer à des fins d’irrigation. Dans cette dynamique, le département de Mohamed Saddiki a prévu la construction de nouvelles stations de dessalement dans certaines zones agricoles.

Le Maroc profite grandement de la forte augmentation des ventes de phosphate

À fin août dernier, les recettes des exportations marocaines de phosphates et de dérivés ont fortement augmenté, atteignant 7,89 milliards de dirhams (MMDH), soit une progression de 67,7% par rapport à un an auparavant.

Maroc : boom des exportations automobiles à fin novembre 2023

Les exportations de voitures ont augmenté de 30,2 % à fin novembre 2023 par rapport à la même période de l’année précédente, atteignant plus de 130,64 milliards de dirhams (MMDH).

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Face à l’inflation, le Maroc interdit certaines exportations

Le Maroc a annoncé une série de mesures pour lutter contre l’inflation et stabiliser les prix des aliments, notamment des fruits et des légumes, avant le début du mois de ramadan. Ces mesures comprennent la restriction de l’exportation de ces produits,...

Maroc : vers une baisse de la production d’olive

Selon les prévisions de la Fédération Interprofessionnelle Marocaine de l’Olive, la production d’olives au titre de la prochaine campagne, devrait être en baisse, en raison des effets du changement climatique et de la sécheresse qui sévit cette année...

Ramadan 2023 : les filles du Prince Moulay Ismaïl préparent chebbakia (photos)

À l’instar de nombreuses familles marocaines, celle du Prince Moulay Ismaïl, cousin du roi Mohammed VI, s’est préparée pour le mois du ramadan qui a débuté au Maroc et dans de nombreux pays arabes, jeudi 23 mars.

Sécheresse au Maroc : appel à arrêter la culture de l’avocat et de la pastèque

En cette période de sécheresse sévère et de risque de stress hydrique au Maroc, le mouvement Maroc environnement 2050 demande « l’arrêt immédiat » de la culture de certains fruits comme l’avocat et la pastèque qui assèchent les nappes phréatiques.

Tomate : le Maroc dépasse l’Espagne en Europe

Pour la première fois, le Maroc se hisse au rang de premier fournisseur de tomates sur le marché européen, devançant ainsi l’Espagne. Un pur hasard ? non, le Maroc prend peu à peu la place de premier fournisseur pour l’Europe.