Maroc : les radars fixes ont rapporté 66 millions de dirhams

20 février 2022 - 06h00 - Economie - Ecrit par : A.T

Grâce aux radars fixes placés sur les axes routiers, les tribunaux marocains ont rendu 182 354 jugements relatifs aux violations et délits détectés, pour un montant total de 66 655 821 dirhams.

Faisant le bilan de la stratégie nationale de la sécurité routière, en marge à la Journée nationale de la sécurité routière, le ministre de la Justice, Abdelatif Ouahbi, a déclaré que le Maroc se donne progressivement les moyens pour réduire les décès liés aux infractions routières.

À l’occasion, les acteurs du secteur ont profité pour évaluer les gains obtenus, se pencher sur les obstacles et les contraintes qui empêchent d’atteindre des objectifs de la Stratégie nationale de sécurité routière 2017-2026.

A lire : Contrôles radar : les amendes désormais payables en ligne

Ainsi, la justice marocaine a rendu 182 354 jugements relatifs aux violations et délits détectés par les radars fixes, avec un montant total 66 655 821 dirhams. Sur ce montant.

Par ailleurs, indique-t-il, un ensemble de mesures se met en place par son département, pour une meilleure efficacité dans la réduction des accidents de la route. Et d’ajouter qu’« avec l’installation de nouveaux radars dotés de technologies avancées […], le nombre d’infractions devraient connaître une hausse, qui impactera le nombre des PV de contraventions et de délits constatés ».

Sujets associés : Droits et Justice - Accident - Ministère de la Justice et des Libertés - Amendes - Radars Maroc

Aller plus loin

Marocains, préparez-vous à de nouveaux radars

Le ministre des Transports, Mohamed Abdeljalil, a annoncé l’installation de 690 radars fixes sur l’ensemble du territoire à l’horizon 2024, pour faire face à l’ampleur des cas...

Automobilistes marocains, consultez et payez vos amendes en ligne

Les conducteurs marocains auteurs d’infractions au code de la route, peuvent désormais consulter leurs contraventions directement sur internet.

Maroc : le code de la route prévoit des amendes allant jusqu’à 30.000 dirhams

Le gouvernement n’a pris personne par surprise. Toutes les dispositions contenues dans le nouveau code de la route et qui rentrent en vigueur ont été votées il y a déjà près de...

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale...

Ces articles devraient vous intéresser :

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Abdellatif Ouahbi accusé par les salafistes d’atteinte à l’islam

La réforme du Code de la famille passe mal chez les salafistes. Prêcheurs et imams de mosquées sont en colère contre le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Qu’est ce qui explique l’augmentation des divorces au Maroc ?

Les cas de divorce se sont envolés ces deux dernières années au Maroc. Rien qu’en 2021, près de 27 000 divorces ont été enregistrés. Pour le ministre de la Justice, cela s’explique par une prise de conscience des couples sur la nécessité de mettre fin...

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Blanchiment d’argent : des notaires, avocats et adouls marocains sanctionnés

Des campagnes d’inspection et de contrôle menées par un comité spécial du ministère de la Justice ont révélé l’implication de notaires, d’avocats et d’adouls dans des réseaux de blanchiment d’argent.