Le Maroc renforce sa stratégie dans la lutte contre le terrorisme

26 avril 2021 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Face au terrorisme et l’extrémisme qui étendent leurs tentacules, le Maroc a décidé d’innover en matière de stratégies pour une lutte efficace. Les autorités se sont tournées vers l’éducation, la réhabilitation et la promotion des valeurs religieuses, a affirmé l’ambassadeur, représentant permanent du Royaume auprès des organisations internationales à Vienne, Azzeddine Farhane.

L’ambassadeur du Maroc à Vienne a fait cette déclaration jeudi, lors d’une conférence virtuelle organisée par l’OSCE. « Le Maroc a engagé une stratégie bâtie sur les piliers de l’éducation, de la réhabilitation et de la promotion des valeurs religieuses basées sur le respect, la modération et la coexistence, afin de priver les groupes extrémistes de leurs arguments idéologiques, fréquemment utilisés pour justifier leurs actes criminels », a souligné Azzedine Farhane.

Pour attendre ses objectifs, le Maroc se donne assez de moyens et d’opportunités. Le conférencier a relevé le lancement par le Roi Mohammed VI de vastes programmes de réformes de développement politique et socioéconomique inclusif, dont l’Initiative nationale pour le développement humain. Lancé depuis 2005, ce projet a pu aider au renforcement de la cohésion sociale et a redonné de l’espoir aux jeunes, qui sont les premières cibles du recrutement actif des groupes terroristes, rapporte la MAP.

Le Maroc mise énormément sur le champ religieux pour réussir la lutte contre l’extrémisme et la radicalisation. Azzedine Farhane soutient que « la préservation, la défense et la promotion de l’islam modéré et la lutte contre l’extrémisme sont des constantes intrinsèques à l’identité marocaine unique et multiple ». Il rappelle la création du Conseil supérieur des oulémas, et la formation des imams, prédicateurs et morchidates.

Les efforts du Maroc pour la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme vont au-delà des frontières du pays. Tant au niveau régional qu’avec le reste de l’Afrique, le Maroc a lancé une nouvelle forme de coopération basée sur « la solidarité et une nouvelle politique migratoire pour promouvoir le codéveloppement, la prospérité et la sécurité partagées », a-t-il poursuivi.

Entre autres actes posés dans le domaine, il y a l’organisation en 2016 à Marrakech de la conférence internationale dénommée « Les droits des minorités religieuses dans les pays musulmans : Le cadre légal et l’appel à l’action ». Le Maroc a également joué un rôle central dans l’adoption par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, en 2015, d’une résolution sur les droits de l’homme et des mesures prises pour prévenir et combattre l’extrémisme violent.

Il y a eu l’organisation, en partenariat avec les Nations Unies, en avril 2015 à Fès, d’une réunion sur le rôle des chefs religieux dans la prévention de l’incitation conduisant à des crimes atroces. En octobre 2006, le Maroc a signé un accord avec les Nations Unies pour l’établissement à Rabat du Bureau Programme pour la lutte contre le terrorisme et la Formation en Afrique de l’UNOCT, (United Nations Office of Counter-Terrorism)

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Terrorisme - Education - Islam

Aller plus loin

Un ancien ministre espagnol loue le rôle du Maroc dans la lutte contre le terrorisme

L’ancien ministre José Bono a déclaré qu’il est convaincu que le Maroc a contribué à l’arrestation de terroristes radicaux et à éviter des attentats en Espagne. Pour lui, il...

Les États-Unis félicitent le Maroc

Les États-Unis ont félicité le Maroc pour sa politique en matière de lutte contre le terrorisme, saluant la bonne la coopération bilatérale dans ce domaine.

Lutte contre le terrorisme : les pays européens courtisent le Maroc

Des pays européens sont séduits par l’expérience marocaine dans la lutte contre le terrorisme. Ils veulent renforcer leur coopération avec le Royaume en matière de renseignement.

Six extrémistes arrêtés à Salé

Six extrémistes réputés ont été arrêtés lundi, à Salé, par les éléments de la brigade nationale de la police judiciaire. Ils sont soupçonnés d’avoir escroqué des sociétés...

Ces articles devraient vous intéresser :

Hajj : une clause "anti-protestation" fait polémique au Maroc

L’introduction par le ministère des Habous et des Affaires islamiques dirigé par Ahmed Taoufiq d’une clause qui oblige le pèlerin marocain pour le hajj 2024, un des cinq piliers de l’islam, « à ne pas protester même en cas de retard de l’avion », fait...

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Cheikh Mohammed Al Fizazi critique vivement la série de Mohamed Bassou

Le président de l’Association marocaine de la Paix et de la Transmission, Cheikh Mohammed Al Fizazi, a critiqué le comédien Mohammed Bassou pour sa série « Si Al Kala » diffusée sur sa page YouTube pendant ce mois de Ramadan, estimant qu’il ne fait que...

Écoles privées au Maroc : mauvaise nouvelle pour les parents

Mauvaise nouvelle pour des parents d’élèves au Maroc. Des écoles privées prévoient d’augmenter encore leurs frais de scolarité à la rentrée prochaine.

Le ramadan commence le lundi 11 mars 2024 en France

C’est officiel : le mois de Ramadan débutera lundi 11 mars 2024 en France, a annoncé le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM). Cette date a été déterminée après observation scientifique et calcul astronomique.

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...

Officiel : voici la date de l’Aïd al Adha au Maroc

La date de l’Aid al Adha au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être annoncée par le ministère des Habous et des affaires islamiques.

La date de l’Aïd al Fitr au Maroc connue

L’observation de la nouvelle lune du mois de Chaoual 2023/1444 commencera ce jeudi 20 avril 2023, mais il semble que la plupart des pays arabes ne pourront pas observer le croissant à l’œil nu. C’est du moins ce que prévoit Hassan Talibi, astronome et...

Une journaliste franco-marocaine conteste l’interdiction du hijab sur la carte de presse en France

La journaliste franco-marocaine Manal Fkihi a annoncé son intention de contester la règle interdisant aux femmes voilées de porter le hijab sur la photo de la carte de presse française. Cette décision fait suite au refus de la Commission de délivrance...

Les Morchidates, des enseignantes de la religion et des militantes de l’égalité des sexes au Maroc

Bouchra el Korachi est l’une des centaines de « Morchidates » ou prédicatrices désignées par le ministère marocain des Affaires islamiques pour enseigner le Coran, la Charia et le « fiqh », la loi islamique, dans les différentes mosquées du royaume....