Le Maroc a trouvé « l’excuse parfaite » pour fermer ses frontières avec l’Espagne

12 mars 2022 - 16h20 - Ecrit par : A.P

Le président de la Confédération des entrepreneurs de Melilla (CEME-CEOE), Enrique Alcoba, estime que la pandémie « a été l’excuse parfaite » pour le Maroc pour atteindre son objectif d’« étouffer économiquement Ceuta et Melilla ».

Le 13 mars 2020, le Maroc fermait ses frontières avec l’Espagne à Ceuta et Melilla. Elles sont restées fermées depuis lors, à part quelques autorisations spéciales pour procéder à des rapatriements de citoyens marocains bloqués dans les villes autonomes. Ainsi, après deux ans de fermeture due à la crise sanitaire, il est temps de reprendre une vie normale, estime le patronat de Melilla, précisant que si la frontière est restée fermée aussi longtemps, c’est à cause, non de la pandémie, mais du « contexte politique » marqué par la grave crise qui perdure entre le Maroc et l’Espagne, provoquée par l’arrivée du chef du Polisario, Brahim Ghali, en Espagne.

À lire : Melilla : De Castro souhaite une reprise de la coopération avec le Maroc en 2022

Pour preuve, le président Alcoba rappelle que l’ambassadrice du Maroc à Madrid, Fatima Benyaich, rappelée depuis mai pour des consultations à Rabat, n’a toujours pas rejoint son poste. La position de l’Espagne qui ne reconnaît pas la marocanité du Sahara, est aussi une cause principale de la crise entre les deux pays, souligne-t-il, précisant par ailleurs que le Maroc avait commencé par « étouffer » Ceuta et Melilla bien avant la crise. À ce propos, il évoque la fermeture des douanes commerciales à Melilla en août 2018, et la fin de la contrebande à Ceuta en novembre 2019. La crise sanitaire, survenue en mars 2020, n’a été que la goutte d’eau de trop, analyse-t-il.

À lire : Boudée par le Maroc, Melilla se tourne vers l’Algérie

Toutefois, la situation sanitaire s’est déjà presque « normalisée » dans le monde et la plupart des pays ont déjà rouvert leurs frontières, insiste Alcoba. La fermeture de la frontière à Melilla a durement affecté les relations commerciales de la ville autonome avec les régions limitrophes, assure-t-il, ajoutant que plusieurs hommes d’affaires ont cessé leurs activités et d’autres ont dû quitter la ville pour s’installer à Malaga et à Almeria d’où elles importent par voie maritime vers le Maroc. « La situation est économiquement difficile, mais elle est bien pire pour ceux qui vivent à la frontière au Maroc, car ils n’ont pas d’autre alternative », a déploré le président du patronat, appelant à la normalisation des relations entre l’Espagne et le Maroc.

À lire : L’Espagne en contact avec le Maroc pour empêcher de nouveaux assauts de migrants

Pour le moment, il n’y a aucune perspective de réouverture des frontières, mais avec les récents assauts à Melilla, l’heure est plus au contrôle et à la défense de la frontière Beni-Enzar, a déclaré Alcoba. De même, il a milité pour la réouverture des douanes commerciales et un meilleur contrôle des entrées et des sorties en cas de réouverture des frontières.

Tags : Melilla - Ceuta (Sebta) - Espagne

Aller plus loin

Boudée par le Maroc, Melilla se tourne vers l’Algérie

Le port de Melilla se prépare à effectuer une mission en Algérie pour établir des liens commerciaux avec ce pays afin de limiter les effets pervers de la fermeture prolongée des...

Le Maroc cherche à « étouffer » Ceuta

Le Maroc s’apprête à lancer d’ici avril 2022 la zone commerciale située à Tétouan, non loin de Ceuta, et développée par Tanger Med Zones, filiale du groupe Tanger...

Faible probabilité d’un conflit entre le Maroc et l’Espagne

Un expert de l’islam et du monde arabe considère que l’ouverture d’un conflit armé entre le Maroc et l’Espagne est peu probable.

L’Espagne en contact avec le Maroc pour empêcher de nouveaux assauts de migrants

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a affirmé aujourd’hui maintenir des contacts avec les autorités marocaines concernant la situation qui prévaut à...

Nous vous recommandons

La fréquentation de l’aéroport de Bruxelles-Zaventem en hausse grâce au Maroc

La fréquentation de Bruxelles-Zaventem a augmenté six fois plus en mars par rapport à la même période de l’année dernière. Ceci, grâce en partie au Maroc, l’un des dix pays les plus visités le mois dernier.

Badr Hari battu par KO (vidéo)

C’était sans doute le combat de trop pour le champion marocain Badr Hari. Ce soir il s’est incliné par KO face au Polonais Arkadiusz Wrzosek lors du 78ᵉ Glory qui s’est déroulé à Rotterdam.

Covid-19 : le Maroc devrait passer prochainement en zone verte

Au Maroc, les indicateurs sont au vert dans de nombreuses régions, constituant la preuve que le virus perd du terrain. Plusieurs experts s’accordent à dire que la situation épidémiologique au Maroc est de plus en plus rassurante, et que le retour à la vie...

Nabilla Benattia cambriolé, un Marocain arrêté

Un Marocain déjà condamné 24 fois entre 2005 et 2020, a été placé en détention provisoire, pour le cambriolage dont ont été victimes Nabilla Benattia et son conjoint Thomas Vergara.

Une bonne nouvelle pour les retraités marocains

Le conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a entériné vendredi deux décisions importantes en faveur des retraités.

Offense à Mohammed VI : un militant du Rif écope de quatre ans de prison

Le militant rifain, Rabia Ablaq, a été condamné à quatre ans de prison par le tribunal de première instance d’Al Hoceima pour avoir manqué de respect au roi Mohammed VI dans plusieurs publications sur les réseaux...

Choisir sa nationalité sportive : un choix déchirant pour les binationaux

Le changement de nationalité sportive est un déchirement pour tous les sportifs. À l’instar de nombreux joueurs marocains ayant la double nationalité, qui se sont retrouvés devant l’obligation de choisir un pays au détriment de l’autre, de nombreux joueurs...

Pour venir au Maroc, le pass vaccinal n’est pas obligatoire pour les enfants

Le gouvernement a décidé d’exempter de pass vaccinal les enfants de 6 à 18 ans venus de l’étranger. Toutefois, un test PCR sera exigé pour entrer sur le territoire national.

Voici le profil des Marocains qui s’endettent le plus

Bank Al-Maghrib a analysé le profil des Marocains qui recourent le plus aux crédits à la consommation et à l’habitat, sur la base des critères de l’âge, du revenu, de la catégorie socio-professionnelle et du lieu de...

Bourita échange avec son homologue allemand

Dans un contexte de crise diplomatique entre Rabat et Berlin, le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a brièvement échangé mardi, avec son homologue allemand, Heiko Maas, lors du sommet G20 qui s’est tenu à Matera en...