Boudée par le Maroc, Melilla se tourne vers l’Algérie

12 février 2022 - 15h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le port de Melilla se prépare à effectuer une mission en Algérie pour établir des liens commerciaux avec ce pays afin de limiter les effets pervers de la fermeture prolongée des frontières avec le Maroc.

L’objectif de cette mission est de réaliser une prospection commerciale en Algérie et de nouer des contacts avec les importateurs et exportateurs des villes commerciales d’Oran et de Ghazaouet, fait savoir El Estrecho Digital.

Le président de l’autorité portuaire, Victor Gamero Garcia, a échangé avec le patronat de Melilla, la Confédération des entrepreneurs (CEME) et l’Association des commerçants (ACSEMEL) sur la situation économique critique du port et de la ville et la nécessité de mettre en œuvre un plan de relance économique et de revitalisation commerciale.

À lire : La fin de la contrebande hypothèque l’avenir économique de Sebta et Melilla

Les exportations espagnoles de produits manufacturiers, textiles et agroalimentaires vers l’Algérie ont augmenté progressivement ces dernières années, a indiqué Gamero Garcia, précisant que les deux pays développent ensemble plus d’une centaine de projets dans les secteurs de l’agroalimentaire, de la savonnerie, du papier, du marbre, des chaussures et des produits de première nécessité.

À lire : Melilla : De Castro souhaite une reprise de la coopération avec le Maroc en 2022

Cette mission « commerciale multisectorielle » en Algérie, revêt une importance particulière en ce sens qu’elle devrait conduire à la mise en place à court terme d’une ligne maritime avec ce pays pour faciliter l’approvisionnement des produits, a ajouté le président de l’Autorité portuaire, soulignant que des actions à moyen terme sont aussi envisagées pour booster l’économie de Melilla.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Melilla - Portuaire

Aller plus loin

La présence de chars à Melilla inquiète le Maroc

Des chars de combat de l’armée espagnole ont parcouru les rues de la ville de Melilla mardi dernier. La manœuvre n’est pas passée inaperçue du côté marocain.

Les patrons de Melilla contre l’octroi de la nationalité espagnole aux Marocains

La Confédération des entrepreneurs de Melilla (CEME-CEOE) a demandé mardi une réforme législative pour empêcher les Marocains nés dans la ville autonome ou qui y ont déjà résidé...

Le Maroc ne reconnaît plus les frontières de Sebta et Melilla

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a pris mardi un arrêté pour remplacer le mot « frontière » par celui de « bab » (porte en arabe) sur les enseignes des deux...

La situation du port de Melilla inquiète les autorités espagnoles

La délégation du gouvernement de Melilla a tenu mardi une rencontre avec le président des ports de l’État, Álvaro Rodríguez Dapena. Au menu des échanges, la situation du port de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc vend ses navires aux enchères

Quelque 18 bateaux appartenant à la société de dragage Drapor qui s’est retrouvée en situation de liquidation judiciaire, sont actuellement mis en vente aux enchères dans les ports marocains, a annoncé Nizar Baraka, le ministre de l’Équipement et de...

Tanger Med, un port hub pour l’Afrique d’ici 2030

Le Maroc poursuit sa stratégie portuaire à l’horizon 2030 avec Tanger Med comme référence. Le royaume a engagé une politique de développement de ports modernes et compétitifs.

Crise en Mer Rouge : Le Maroc en position de force grâce à Tanger Med ?

Avec le port de Tanger Med, le Maroc devrait tirer profit de la crise sécuritaire en mer Rouge, qui a réduit de près de moitié le trafic du canal de Suez, portant de graves préjudices aux ports européens.

Tanger Med se dote d’un ambitieux plan d’expansion

Tanger Med ambitionne de changer de dimension. Le hub logistique mondial prévoit d’investir près de 7 milliards de dirhams notamment pour l’extension de la capacité de son terminal passagers et camions et la modernisation de sa zone d’importations.

Maroc 2030 : le chantier des infrastructures s’accélère

Le Maroc se prépare activement pour la Coupe du monde 2030 qu’il coorganise avec l’Espagne et le Portugal. Les autorités ont annoncé, au titre de l’année 2024, une augmentation de 42 % du volume des projets d’infrastructures pour un montant total de 64...