Maroc : villas de luxe sur la plage, corruption et démolition

19 février 2024 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Des soupçons de corruption entourent la construction de villas de luxe sur le domaine public maritime dans la région de Tanger – Tétouan – Al Hoceima.

Le ministère de l’Intérieur a ouvert une enquête urgente pour déterminer les responsabilités et les sanctions à prendre.

Des parlementaires et des personnalités influentes figurent parmi les personnes soupçonnées d’être impliquées dans ces constructions illégales, croit savoir le site local Tanja24. L’enquête vise à vérifier les autorisations et les permis délivrés pour ces villas, ainsi que l’origine des fonds utilisés pour leur construction.

A lire : Démolitions en série dans plusieurs villes marocaines

Des opérations de démolition ont déjà commencé cette semaine. Les autorités locales ont notifié les propriétaires des villas concernés et ont ordonné leur destruction. Cette action s’inscrit dans le cadre d’une vaste campagne visant à lutter contre l’occupation illégale des plages et à préserver le domaine public maritime.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Corruption - Abdelouafi Laftit

Aller plus loin

Des villas de hauts responsables bientôt détruites à Salé ?

Après l’annonce imminente des opérations de démolition, des élus et personnalités influentes se précipitent pour évacuer les villas luxueuses qu’ils ont construites de manière...

Maroc : que cache la démolition d’habitats et de commerces à Imsouane ?

Les autorités locales ont déployé des bulldozers à la plage d’Imsouane, joyau naturel du sud du Maroc, pour démolir les habitats et les commerces au grand dam de la population....

Démolitions en série dans plusieurs villes marocaines

Le ministère de l’Intérieur marocain a ordonné l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités au sujet des constructions érigées sur le domaine public maritime, objet...

L’ex-maire de Nador tombe pour corruption

L’ancien député-maire de Nador, Soulimane Houliche (PAM), a été condamné à trois ans de prison ferme par la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Fès, chargée des crimes...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Au Maroc, désormais, le silence de l’administration vaut accord

Suite à la publication par les ministères de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme d’un arrêté conjoint relatif à la simplification des procédures dans le domaine de l’urbanisme, Abdelouafi Laftit a adressé une circulaire aux...

Le racket des gardiens de voitures au Maroc dénoncé

Le groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) exprime son inquiétude face à ce qu’il qualifie de “harcèlement” et “racket” dont sont victimes les automobilistes par les auto-proclamés gardiens de voitures.

Corruption au Maroc : Les chiffres alarmants

La lutte contre la corruption ne produit pas de résultats encourageants au Maroc qui est mal logé dans les classements mondiaux depuis quatre ans.

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Maroc : ménage au ministère de l’Intérieur ?

Un nouveau redéploiement s’annonce imminent au ministère de l’Intérieur avec, à la clé, la mise à la retraite de bon nombre de walis et gouverneurs et des nominations.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.