Une femme refoulée avec le pass vaccinal à l’aéroport de Rabat

1er novembre 2021 - 11h20 - Ecrit par : G.A

Les Marocains ayant reçu des doses du vaccin chinois Sinopharm sont partagés entre déception, espoir et colère. Impossible de voyager avec un pass vaccinal marqué Sinopharm. Dure réalité pour une femme qui, pensant pouvoir se rendre en Europe, a été refoulée à l’aéroport Rabat-Salé, même avec un PCR négatif de moins de 48 heures et un pass vaccinal délivré par les autorités marocaines.

Le pass sanitaire devrait, normalement, être un document capable d’aider à voyager sans difficultés à l’étranger. Mais celui estampillé Sinopharm est un obstacle. Le vaccin chinois n’est pas autorisé par l’Agence européenne de médicament, et il devient difficile pour les Marocains ayant reçu ce vaccin de voyager en Europe. C’est le cas de cette Marocaine qui souhaitait se rendre en Allemagne voir son fils, mais elle a été empêchée par les policiers, avec son pass vaccinal et un PCR datant de moins de 48 heures.

À lire : Des clarifications de l’Europe sur le pass sanitaire marocain

Alors qu’elle se faisait une joie de revoir son fils, elle a été obligée de retourner chez elle, désespérée et surtout très en colère. Selon elle, à l’entrée de l’aéroport, les services de police ont contrôlé son pass sanitaire et l’ont laissée passer mais c’est devant le contrôle douanier que la préposée au guichet lui a fait savoir qu’elle ne pouvait pas voyager avec ce type de pass vaccinal.

À lire : Maroc : manifestations contre l’imposition du pass vaccinal

Elle se demande comment on a pu autoriser un vaccin qui mène dans l’impasse, et surtout par quelle alchimie, les autorités pourront régler la situation et permettre à tous ceux qui ont reçu le vaccin chinois et qui ont des projets de voyage, de se déplacer sans tracasseries  ?

À lire : Difficile pour les étudiants marocains d’obtenir le pass vaccinal en France

Le vaccin Sinopharm est le premier par lequel le Maroc a démarré sa campagne de vaccination et qui a permis de sauver de nombreuses vies. En commandant le vaccin chinois, les autorités marocaines étaient loin de se douter qu’il ne serait pas homologué par l’UE. Que feront les autorités pour régler le problème ? Inviter les personnes dans le cas à recevoir l’un des vaccins autorisé par l’UE (Pfizer, Moderna, AstraZeneka, Johnson& Johnson) pour pouvoir quitter le territoire national ? », s’interroge la Marocaine au bord des larmes. Recevoir plusieurs doses de différents vaccins n’aura-t-il pas de répercussions sur la santé ? Autant de questions qui méritent réflexion de la part des autorités marocaines, se demande-t-elle.

Tags : Allemagne - Aéroport Rabat-Salé - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Obligation du pass vaccinal : l’Istiqlal parle d’une décision « précipitée »

Réuni samedi dernier à Rabat pour examiner les derniers développements liés à la question du Sahara marocain, le Comité central du Parti de l’Istiqlal (PI) en a profité pour se...

L’Europe accepte le pass vaccinal marocain

Voyager dans les pays de l’Union européenne sera désormais plus facile pour les ressortissants marocains. La Commission européenne a décidé mercredi, que les certificats Covid-19...

La Turquie accepte le pass vaccinal marocain

La Turquie reconnait désormais le pass vaccinal marocain. De quoi faciliter les voyages aux Marocains souhaitant de se rendre dans ce pays en ces temps de...

Des clarifications de l’Europe sur le pass sanitaire marocain

La délégation de l’Union européenne a apporté, mardi 21 septembre, des clarifications sur la reconnaissance du pass sanitaire marocain en Europe. Il ressort que l’équivalence entre...

Nous vous recommandons

L’appel des Pays-Bas aux jeunes chômeurs des banlieues françaises

Les Pays-Bas sont en quête de main-d’œuvre et appellent les jeunes chômeurs des banlieues françaises à venir travailler chez eux.

Plus de la moitié des visas Schengen pour les Marocains délivrés par la France

La Direction des Études et des Prévisions Financières (DEPF), a récemment publié les chiffres sur les voyages des Marocains au titre de l’année 2019. Il ressort que le Maroc est le 5ᵉ pays en volume de visas Schengen...

Royal Air Maroc veut acquérir de nouveaux avions

La compagnie aérienne nationale envisage d’acquérir de nouveaux avions pour remplacer le Boeing 737 NG. Dans ce sens, elle s’apprête à lancer un appel d’offres.

Nora Fatehi testée positive au Covid-19

Nora Fatehi, danseuse, mannequin, actrice, chanteuse et productrice maroco-canadienne a été diagnostiquée positive au Covid-19. Elle appelle ses fans à préserver leur santé.

France : un parti musulman dans la course à la présidentielle

À quelques mois de l’élection présidentielle en France, le fondateur de l’Union des démocrates musulmans français (UDMF) annonce sa candidature. Nagib Azergui justifie cette décision par le « déferlement de haine incessant envers une partie des citoyens...

Royal Air Maroc pourra-t-elle survoler l’Afghanistan ?

Plusieurs compagnies aériennes ont suspendu le survol de l’Afghanistan parce que l’espace aérien de Kaboul ne sera plus contrôlé suite au retour des talibans au pouvoir. Qu’en est-il de Royal Air Maroc...

Fatim-Zahra Ammor critiquée pour ses déplacements internationaux

Alors que le Maroc a suspendu tous les vols directs de passagers à destination du royaume, pour une durée de deux semaines à cause de la propagation rapide du nouveau variant du virus du Covid-19 — Omicron (B.1.1.529), notamment en Europe et en Afrique,...

Une Maroco-italienne s’offre une voiture de luxe avec des fonds de soutien

Malika Chalhy, une Maroco-italienne âgée de 22 ans, s’est offerte un véhicule de luxe avec les fonds collectés pour la soutenir après qu’elle s’est fait renvoyer du domicile familial par ses parents à qui elle a confessé dans une lettre qu’elle était...

Retour difficile à Lille pour les voyageurs marocains

Le Maroc a été placé, depuis quelques jours, sur la liste rouge par la France. Une décision qui a des retombées sur les voyageurs marocains non vaccinés qui doivent se soumettre à de nombreux contrôles et...

Les MRE mécontents de la cherté des locations de voiture

L’inflation au Maroc touche même les locations de voiture. Cet été, les tarifs se sont envolés, provoquant la colère des citoyens et MRE. Plusieurs raisons expliquent cette situation selon les professionnels.