Une femme refoulée avec le pass vaccinal à l’aéroport de Rabat

1er novembre 2021 - 11h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Les Marocains ayant reçu des doses du vaccin chinois Sinopharm sont partagés entre déception, espoir et colère. Impossible de voyager avec un pass vaccinal marqué Sinopharm. Dure réalité pour une femme qui, pensant pouvoir se rendre en Europe, a été refoulée à l’aéroport Rabat-Salé, même avec un PCR négatif de moins de 48 heures et un pass vaccinal délivré par les autorités marocaines.

Le pass sanitaire devrait, normalement, être un document capable d’aider à voyager sans difficultés à l’étranger. Mais celui estampillé Sinopharm est un obstacle. Le vaccin chinois n’est pas autorisé par l’Agence européenne de médicament, et il devient difficile pour les Marocains ayant reçu ce vaccin de voyager en Europe. C’est le cas de cette Marocaine qui souhaitait se rendre en Allemagne voir son fils, mais elle a été empêchée par les policiers, avec son pass vaccinal et un PCR datant de moins de 48 heures.

À lire : Des clarifications de l’Europe sur le pass sanitaire marocain

Alors qu’elle se faisait une joie de revoir son fils, elle a été obligée de retourner chez elle, désespérée et surtout très en colère. Selon elle, à l’entrée de l’aéroport, les services de police ont contrôlé son pass sanitaire et l’ont laissée passer mais c’est devant le contrôle douanier que la préposée au guichet lui a fait savoir qu’elle ne pouvait pas voyager avec ce type de pass vaccinal.

À lire : Maroc : manifestations contre l’imposition du pass vaccinal

Elle se demande comment on a pu autoriser un vaccin qui mène dans l’impasse, et surtout par quelle alchimie, les autorités pourront régler la situation et permettre à tous ceux qui ont reçu le vaccin chinois et qui ont des projets de voyage, de se déplacer sans tracasseries  ?

À lire : Difficile pour les étudiants marocains d’obtenir le pass vaccinal en France

Le vaccin Sinopharm est le premier par lequel le Maroc a démarré sa campagne de vaccination et qui a permis de sauver de nombreuses vies. En commandant le vaccin chinois, les autorités marocaines étaient loin de se douter qu’il ne serait pas homologué par l’UE. Que feront les autorités pour régler le problème ? Inviter les personnes dans le cas à recevoir l’un des vaccins autorisé par l’UE (Pfizer, Moderna, AstraZeneka, Johnson& Johnson) pour pouvoir quitter le territoire national ? », s’interroge la Marocaine au bord des larmes. Recevoir plusieurs doses de différents vaccins n’aura-t-il pas de répercussions sur la santé ? Autant de questions qui méritent réflexion de la part des autorités marocaines, se demande-t-elle.

Sujets associés : Allemagne - Aéroport Rabat-Salé - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Maroc : le pass vaccinal permet-il de voyager à l’étranger ?

Voyager dans tout le Maroc et même à l’étranger est possible grâce au pass vaccinal délivré après les deux doses, viennent de préciser les autorités sanitaires suite à des...

khalid Aït Taleb défend le pass vaccinal au parlement

Khalid Aït Taleb, a affirmé lundi 25 octobre 2021, devant les députés de la première Chambre, que le débat soulevé autour de l’obligation du port du pass vaccinal est «...

Quels pays européens acceptent le vaccin Sinopharm utilisé au Maroc ?

L’agence européenne des médicaments ne reconnait pas encore la validité du vaccin chinois Sinopharm. Inoculé, ce vaccin ne dispense pas les voyageurs des procédures sanitaires...

Des clarifications de l’Europe sur le pass sanitaire marocain

La délégation de l’Union européenne a apporté, mardi 21 septembre, des clarifications sur la reconnaissance du pass sanitaire marocain en Europe. Il ressort que l’équivalence...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : le TGV reliera les aéroports de Casablanca et Rabat

Mohamed Rabie Khlie, Directeur Général de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF), a levé le voile sur de nouveaux projets, notamment ceux devant relier les aéroports de Rabat et Casablanca avec des trains à grande vitesse (TGV).

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Au Maroc, les agences de voyage retrouvent le sourire

Après deux ans de perturbations en raison de la crise de Covid-19, les agences de voyages marocaines retrouvent le sourire, tant les réservations de voyages explosent.

Les MRE mécontents de la cherté des locations de voiture

L’inflation au Maroc touche même les locations de voiture. Cet été, les tarifs se sont envolés, provoquant la colère des citoyens et MRE. Plusieurs raisons expliquent cette situation selon les professionnels.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.