Plus de 9 000 Marocains ont perdu leur emploi à Sebta et Melilla

27 octobre 2020 - 17h00 - Espagne - Ecrit par : K.B

La situation est plus qu’explosive aux abords de Sebta et Melilla. Plus de 9 000 Marocains sous contrats avec les sociétés des deux enclaves espagnoles sont privés de revenus en raison de la fermeture des frontières.

Au parlement, les députés des partis de la majorité et de l’opposition se sont concertés, lundi pour solliciter l’intervention urgente du ministère de l’Intérieur. Pour les élus du PAM et du PJD, il s’agit d’une question de survie pour 9 000 citoyens marocains.

Plusieurs manifestations, dont certaines interdites par les autorités, avaient été organisées à Tétouan et Nador, rapporte le site Alyaoum24, qui souligne que la majorité des travailleurs marocains a perdu leur emploi suite à la fermeture des frontières.

Le gouvernement marocain avait décidé, au mois de mars dernier, la fermeture des passages frontaliers de Sebta et Melilla. Entre-temps, des opérations ponctuelles de rapatriement ont été organisées au profit des Marocains bloqués dans les deux enclaves espagnoles.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ceuta (Sebta) - Melilla - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Marocains bloqués à l’étranger

Aller plus loin

Sebta et Melilla préparent la "guerre" contre le Maroc

L’Espagne et les deux villes de Ceuta et Melilla ont organisé une rencontre importante, élargie au gouvernement espagnol en vue d’une riposte vigoureuse contre la fermeture des...

Maroc : 700 000 emplois menacés par le coronavirus

La crise sanitaire liée au coronavirus pourrait faire disparaître 700 000 emplois au Maroc. C’est ce que révèle une étude réalisée par le cabinet américain McKinsey Global...

Coronavirus : les travailleurs licenciés lors des 9 premiers mois ont retrouvé leurs postes

Le ministre du Travail et de l’insertion professionnelle s’est prononcé devant la chambre des représentants sur les répercussions sociales de la pandémie du covid-19 sur le...

Maroc/ Fin de la contrebande à Sebta et Melilla : quid des chantiers de développement ?

Depuis la fermeture des frontières de Sebta et Melilla, des milliers de contrebandiers n’ont plus de sources de revenu. Les chantiers de développement décidés par le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).

Le Maroc renforce le contrôle des locations Airbnb

En collaboration avec les ministères du Tourisme et de l’Intérieur, les services de contrôle de l’Office des changes mènent un vaste audit des transferts internationaux pour la location de résidences touristiques via la plateforme Airbnb.

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation d’eau pourrait engendrer un problème majeur. C’est du moins ce que redoute un...

Maroc : bonne nouvelle pour les amateurs de hammams

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a instruit les gouverneurs des régions et les préfets des préfectures et provinces du royaume pour que soit revue la décision de fermeture des hammams et des stations de lavage de voitures en fonction de...

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...

Maroc : des caméras de surveillance pour lutter contre la mendicité

Le ministère marocain de l’Intérieur a annoncé l’installation de caméras de surveillance dans les principales villes du royaume en vue de lutter contre la mendicité.

Maroc : 32 villes dotées de 3 500 bus flambant neufs

Le Maroc va mobiliser 10 milliards de dirhams pour l’acquisition d’une flotte de 3 500 bus de transport urbain au profit de 32 villes sur la période 2024-2029, a annoncé lundi Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur.

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...