Marrakech : le chauffeur de taxi arnaqueur d’un YouTuber condamné

7 janvier 2023 - 22h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le tribunal de Marrakech a condamné le chauffeur de petit taxi, accusé d’avoir escroqué un célèbre YouTuber britannique, à six mois de prison ferme, assorti d’une amende de 500 dirhams.

L’affaire remonte à décembre 2022. Alors que la course du touriste britannique aurait dû lui coûter 70 dirhams, le chauffeur de taxi à Marrakech a exigé 350 dirhams. Bien conscient de se faire arnaquer, le touriste a réglé la somme, mais a publié l’histoire sur sa chaine YouTube.

A lire : Un touriste britannique arnaqué par un chauffeur de taxi à Marrakech (vidéo)

Cette vidéo du célèbre YouTuber, nommé « Simon Wilson », devenue virale, a suscité l’indignation des internautes et même la réaction des autorités de Marrakech. Le 28 décembre 2022, le chauffeur concerné a été identifié et placé en détention, puis sa licence a été retiré. L’affaire a été confiée au tribunal de Marrakech.

A lire : Marrakech met de l’ordre dans les prix de taxi à l’aéroport

Cette semaine le verdict est tombé. La chambre disciplinaire du tribunal de première instance de Marrakech a condamné le mis en cause à six mois de prison et à une amende de 500 dirhams pour « escroquerie et extorsion ».

Sujets associés : Marrakech - Arnaque - Transport en commun - Youtube

Aller plus loin

Plus d’arnaques au taxi à l’aéroport de Marrakech

L’Office national des aéroports (ONDA) a mis en place un guichet unique dédié à la précommande et à la réservation des taxis par système informatique à l’aéroport Marrakech...

Un touriste britannique arnaqué par un chauffeur de taxi à Marrakech (vidéo)

La course de taxi d’un touriste étranger aurait dû lui coûter 70 dirhams, mais le chauffeur a exigé 350 dirhams. Bien conscient de se faire arnaquer, le touriste a réglé la...

Un ministre marocain fait condamner un Youtuber à 2 ans de prison

Mohamed Reda Taoujni, Youtubeur marocain, a été condamné à deux ans de prison ferme, 20 000 dirhams d’amende et un dirham symbolique par le tribunal de première instance d’Agadir.

Marrakech met de l’ordre dans les prix de taxi à l’aéroport

Les touristes étrangers arrivant à Marrakech pourront désormais se renseigner et payer les prix des transports de taxi dans un guichet unique qui est mis à leur disposition à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Bus électriques : Pari raté du Maroc ?

Alors que la mise en place d’un écosystème de production locale de bus électriques présente de nombreux avantages dont profitent certains pays, le Maroc est encore à la traîne.

"YouTube", l’autre source de revenus des artistes marocains

De nombreux artistes marocains se tournent vers la plateforme YouTube qui est devenu un moyen pour eux de gagner de l’argent et d’éviter la marginalisation.

Du nouveau pour le TGV Agadir-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a confié au bureau d’études LPEE les travaux de reconnaissance géologique, hydrogéologique et géotechnique nécessaires aux études d’avant-projet sommaire (APS) de la liaison ferroviaire grande vitesse...

Maroc : Laftit veut mettre fin à « l’héritage » des agréments de taxis

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a décidé d’encadrer le transfert des agréments des taxis. De nouvelles conditions ont été ainsi définies.

YouTube : des Marocains gagnent jusqu’à 100 000 dirhams par mois, le fisc en alerte

Au Maroc, les services de la Direction générale des impôts (DGI) ont adressé un avis aux influenceurs, des youtubeurs et aux créateurs de contenus pour les appeler à déclarer leurs revenus et à payer leurs impôts.

Les influenceurs marocains traqués par le Fisc

Les influenceurs marocains sont dans le viseur de la direction générale des impôts, qui a déployé de grands moyens pour lutter contre la fraude et la sous-déclaration.

Maroc : les avertissements de la DGI aux influenceurs

Les influenceurs marocains sont sommés par la Direction générale des impôts (DGI) de déclarer leurs revenus et de payer leurs impôts. Ils ont reçu des lettres de relance, certainement le dernier avertissement avant la phase de répression.

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.