Melilla : Le Maroc installe une antenne et embarrasse l’Espagne

30 mars 2024 - 12h30 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’armée marocaine aurait installé le 10 mars à la frontière avec Melilla (Beni Ensar), plus précisément dans le « no man’s land », une antenne géante qui serait destinée à l’espionnage.

« Il pourrait s’agir d’un nouveau système d’écoute pour contrôler les communications de la Garde civile, de la police nationale, des militaires, du CNI, des politiciens, etc. à Melilla », ont expliqué des sources militaires à Melilla au journal El Español. Le ministère de l’Intérieur espagnol a confié à la même source ne pas être informé d’une demande d’autorisation émanant du Maroc pour l’installation à la frontière de cette antenne « de deux mètres ou plus, capable de capter des fréquences ». En revanche, le commandement militaire à Melilla affirme être au courant de cette opération.

Des sources marocaines de la région de Nador confirment qu’il s’agit d’une antenne de radiotélécommunication interne visant à « renforcer la communication de la station radio » de l’armée. L’installation est faite avec un câble coaxial utilisé pour transporter les signaux de radiofréquence sans interférence et dans les systèmes de vidéosurveillance, et un câble à fibres optiques pouvant détecter des mots prononcés à plus d’un kilomètre de distance et les interpréter.

À lire : Voici le plan du Maroc pour « s’emparer » Sebta et Melilla

Le système de clôture actuel entre l’Espagne et le Maroc au niveau de Melilla, a établi un no man’s land qui relève de facto de la juridiction du Maroc même s’il se trouve sur le territoire espagnol, conformément aux frontières fixées au XIXᵉ siècle. Mais aucune force armée des deux pays ne peut entrer dans cette « zone neutre », comme l’indique un rapport du chercheur Miguel Acosta-Sánchez, de l’université de Cadix. Or, selon des images auxquelles El Español a eu accès, on peut voir au moins trois membres des forces armées marocaines en train de procéder à l’installation de l’antenne sur ce territoire.

La zone a toujours été occupée par le Maroc qui y a érigé des bâtiments militaires dédiés au « contrôle des flux migratoires », selon des sources marocaines. « Le Maroc exerce sa pleine souveraineté et sa juridiction sur ce territoire, avec le plein assentiment de l’administration espagnole », explique Acosta-Sánchez dans son ouvrage intitulé « Les frontières terrestres de l’Espagne à Melilla : Délimitation, clôtures frontalières et no man’s land ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espionnage - Télécoms - Melilla - Nador - Espagne - Forces Armées Royales (FAR)

Aller plus loin

Pegasus : l’Europe soupçonne le Maroc d’avoir espionné Pedro Sanchez

La mission d’enquête du parlement européen sur l’espionnage de Pedro Sanchez avec le logiciel Pegasus, indique qu’il est « plausible » que le Maroc soit derrière cette attaque....

Voici le plan du Maroc pour « s’emparer » Sebta et Melilla

Un ex-agent du Centre national de renseignement (CNI) espagnol, Fernando San Agustín, révèle dans un récent ouvrage le plan « Maroc 2030 » consistant pour le royaume à annexer...

Des satellites espions israéliens Ofek-13 pour le Maroc

Les informations selon lesquelles le Maroc a commandé à Israël la construction de deux satellites espions, afin de renforcer son armement – surtout ses capacités en matière de...

Le Maroc suspecté d’espionnage selon le rapport du Parlement européen

Un an après le scandale du piratage des téléphones mobiles de Pedro Sanchez et des ministres Fernando Grande-Marlaska et Margarita Robles, la commission d’enquête du Parlement...

Ces articles devraient vous intéresser :

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

Qatar 2022 : les opérateurs se livrent une rude concurrence sur le roaming

La concurrence se fait rude entre les opérateurs de téléphonie mobile IAM, Orange et Inwi sur le marché de roaming en cette période, où 80 000 clients marocains ont rallié Qatar pour assister aux matchs des Lions de l’Atlas. Tous veulent prendre leur...

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Lors d’un débat organisé par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration, a révélé la part du territoire marocain sans couverture internet.

Vaste remue-ménage au sein de l’armée marocaine

Le roi Mohammed VI, chef suprême et chef d’État-major des Forces armées royales (FAR), a procédé à vaste remaniement. Des généraux et colonels-majors appartenant aux FAR et à la gendarmerie ont été mis à la retraite.

Sortie imminente du premier véhicule militaire 100% marocain

Les choses se précisent pour la sortie du premier véhicule blindé 100 % marocain destiné aux Forces armées royales (FAR). Rendez-vous à la 5ᵉ édition des Journées de l’industrie, Industry Meeting Days.

Armée marocaine : budget record et capacités renforcées

Le budget du ministère marocain de la Défense atteint le niveau record de 124,7 milliards de dirhams (12,2 milliards de dollars). Et, les Forces armées royales (FAR) prévoient de conclure des accords records pour renforcer leurs capacités.

Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers a revu à la baisse le droit d’importation appliqué aux smartphones. Ce qui semble être une bonne nouvelle s’avère très désavantageux pour les distributeurs locaux et les consommateurs.