Meurtres d’Imlil : l’État condamné à verser 5 millions de dirhams

4 juillet 2021 - 16h15 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le tribunal administratif de Marrakech a condamné l’État à verser 5 millions de dirhams à titre de dommages-intérêts aux ayants-droits de l’une des victimes des meurtres terroristes commis en décembre 2018 dans la région d’Imlil.

La responsabilité sans faute de l’État est engagée dans les deux meurtres terroristes, a estimé le juge dans sa décision rendue le 16 juin, en réponse à la requête déposée par les ayants droit de la Danoise Louisa Vesterager Jespersen, l’une des deux victimes. Les ayants droit de la victime norvégienne, quant à eux, n’ont pas engagé d’action en réparation.

À lire : Double meurtre d’Imlil : la peine capitale confirmée contre les auteurs

Pour cette responsabilité « sans faute » fondée sur le principe de solidarité nationale, l’Etat devra verser 5 millions de dirhams à titre de dommages-intérêts aux ayants-droit de la victime danoise qui avaient réclamé 10 millions de dirhams en 2019, lors du procès pénal au tribunal antiterroriste de Salé (annexe de la Cour d’appel de Rabat).

Les deux victimes, une Danoise (Louisa Vesterager Jespersen) et une Norvégienne, (Maren Ueland), avaient été sauvagement décapitées en décembre 2018 dans la région d’Imlil par des individus qui avaient été interpellés quelques jours plus tard. Le 18 juillet 2019, le tribunal de Salé avait condamné les 4 présumés auteurs à la peine capitale et à verser solidairement 2 millions de dirhams aux ayants droit de la victime norvégienne, Maren Ueland, en guise de réparation du préjudice subi. La décision a été confirmée par la Cour de cassation qui a rejeté par contre la demande en réparation déposée par les avocats de la victime danoise contre l’État marocain.

Sujets associés : Terrorisme - Droits et Justice - Norvège - Imlil - Danemark

Aller plus loin

Un Suisse condamné au Maroc pourrait perdre sa nationalité

Le ressortissant suisse condamné au Maroc dans l’affaire dite des meurtres d’Imlil pourrait être déchu de sa nationalité. Sa demande de transfert en Suisse a été rejetée par les...

Les terroristes d’imlil voulaient assassiner André Azoulay

L’enquête menée par les services du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) suite à l’assassinat de deux ressortissantes scandinaves dans la région d’Imlil commence à...

Attaque d’Imlil : la peine du ressortissant suisse réduite de moitié

L’audition des principaux accusés dans l’acte terroriste d’Imlil arrive à sa cinquième séance. La Chambre antiterroriste près la Cour d’Appel de Salé a décidé de porter la peine...

Double meurtre d’Imlil : la peine capitale confirmée contre les auteurs

Les trois principaux auteurs du double meurtre perpétré à Imlil en 2018, qui avaient attaqué en cassation leur jugement, se sont vus confirmer la peine capitale.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...