Montpellier : un Marocain confesse le meurtre de sa femme de 80 ans

10 novembre 2023 - 09h00 - France - Ecrit par : S.A

À Montpellier, un Marocain de 45 ans en situation irrégulière en France et inconnu de la justice, a été arrêté puis placé en garde pour le meurtre de sa conjointe de 80 ans. Le corps de la victime a été retrouvé à son domicile.

L’arrestation du Marocain a eu lieu mercredi peu avant 19h30. Alors qu’il se trouvait sur le toit d’un immeuble, rue de Claret, et menaçait de se « jeter dans le vide », il a été freiné dans son élan par des policiers de la brigade anticriminalité (BAC). Information confirmée par le parquet de Montpellier dans un communiqué publié jeudi. Alors que les policiers le conduisaient au commissariat, Hassan A. R., a avoué aux policiers qu’il avait tué sa femme le matin même, précise une source proche du dossier. Les pompiers ont retrouvé le corps de la victime, allongée sur le sol d’une chambre avec un coussin sur la tête, dans son appartement. Les enquêteurs ont, eux, retrouvé d’importantes traces de sang au domicile de la victime. L’autopsie révèle que la femme de 80 ans aurait été poignardée à 26 reprises. Les plaies sont compatibles avec des coups portés avec une arme blanche, indique le parquet de Montpellier.

À lire : Montpellier : un Marocain condamné pour violence aggravée sur sa compagne

« Le couple s’était rencontré au Maroc il y a plusieurs années avant de se marier », fait savoir le ministère public, précisant que Hassan avait été interpellé le 25 juin 2023, pour avoir, durant la nuit, menacé de mort son épouse alors qu’il était en état d’ébriété. Il s’était vu notifier par la justice une interdiction de paraître au domicile de sa conjointe et une interdiction de la contacter pendant six mois. Le 10 juillet 2023, la victime avait informé les services de police son souhait de retirer sa plainte.

À lire :Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Le quarantenaire avait ingéré une forte quantité de paracétamol, ce qui a nécessité son admission dans un hôpital dans la soirée de mercredi. Actuellement, le commissariat de Montpellier d’une enquête de flagrance du chef de meurtre commis par le Marocain.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Montpellier - Homicide - Garde à vue - Arrestation

Aller plus loin

Montpellier : Un Marocain en prison pour le meurtre de son épouse de 80 ans

Arrêté mercredi 8 novembre alors qu’il tentait de se jeter du haut de son immeuble, rue de Claret à Montpellier, le Marocain de 45 ans qui a avoué avoir poignardé à mort son...

Espagne : un Marocain passe de simple témoin à meurtrier présumé de son ex-compagne

Un Marocain, auteur présumé de l’incendie qui a coûté la vie à deux personnes en août dernier à Torrejón de Ardoz (Communauté de Madrid), est apparu dans plusieurs médias...

Maroc : 15 ans de prison pour avoir protégé sa fiancée contre un viol

Le tribunal de première instance de Tanger a condamné mardi à 15 ans de prison un jeune homme de 19 ans, accusé d’un homme qu’il accuse d’avoir agressé sa fiancée.

Paris : un octogénaire marocain meurt en poursuivant le voleur de sa carte bancaire

Alors qu’il poursuivait le voleur de sa carte bancaire en pleine rue dans le 20ᵉ arrondissement de Paris, un octogénaire marocain décède d’une crise cardiaque. Le deuxième...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.