Nouvelles restrictions : des conséquences économiques désastreuses en vue

5 août 2021 - 19h00 - Economie - Ecrit par : A.T

Flambée du chômage, nouvelle vague de faillites en vue… les nouvelles mesures restrictives prises par le Maroc pour faire face à la recrudescence des cas de coronavirus vont avoir des conséquences économiques désastreuses.

En l’absence d’une stratégie et une communication claire, le gouvernement a choisi la fermeture du soir, surtout que le ministère de la Santé signale que « l’ensemble des indicateurs épidémiologiques confirme l’entrée du Maroc dans la phase de transmission communautaire depuis cinq à six semaines, avec un pic attendu dans les tout prochains jours ». Cette décision des autorités marocaines intervient alors que le ciel de l’économie nationale semblait s’éclaircir, constate maroc-diplomatique.

Hélas ! Les efforts de relance enregistrée au lendemain de la réouverture des frontières seront une fois encore plombés par le confinement partiel qui se dessine, préviennent les spécialistes, rappelant que pour enrayer cette flambée de contaminations, un couvre-feu nocturne élargi à 5h a été décrété avec des restrictions de déplacements vers et depuis trois grandes villes depuis le 3 août.

Les autorités ont également décidé de restreindre les déplacements vers et depuis la mégapole Casablanca, ainsi que vers et depuis les deux grandes villes touristiques Marrakech et Agadir, rappelle la même source.

Conséquence, de nombreux emplois seront encore secoués surtout dans le secteur informel, qui embauche des millions de travailleurs marocains, notamment dans l’agriculture, la restauration, le commerce ou le tourisme, secteurs clés frappés de plein fouet par la pandémie.

A lire : Covid-19 : le Maroc attend le pic « dans les prochains jours »

Dans les cafés à Rabat et dans d’autres zones fortement touchées par la pandémie, les chaises ont été interdites par les autorités. Une décision qui mettra à coup sûr à genoux l’économie locale et par ricochet, la nationale, se désolent-ils.

Sujets associés : Santé - Crise économique - Chiffre d’affaires - Chômage - Ministère de l’Economie et des Finances - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Le Maroc va-t-il lever les restrictions sanitaires liées au Covid-19 ?

Le Maroc pourrait lever progressivement les mesures de restrictions sanitaires comme l’ont déjà fait certains pays notamment les États-Unis et la France. Dans ce sens, un plan...

Couvre-feu et état d’urgence sanitaire : la DGSN maintient la pression

Nouvelle alerte au sein des services de sûreté nationale. À travers une note diffusée en direction des services régionaux et provinciaux, la DGSN a émis une nouvelle directive...

Covid-19 : le Maroc opte pour des mesures restrictives pour éviter le pire

Depuis le vendredi 23 juillet, de nouvelles mesures préventives sont entrées en vigueur au Maroc. Il s’agit des restrictions liées aux déplacements nocturnes, les déplacements...

Les défis économiques qui attendent le gouvernement Akhannouch

Aziz Akhannouch continue de travailler sur la configuration de son gouvernement. Quid des défis économiques qui attendent le nouvel exécutif  ?

Ces articles devraient vous intéresser :

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Abdelhamid Sabiri de retour sur le terrain après sa blessure

L’international marocain Abdelhamid Sabiri a repris l’entraînement avec la Sampdoria après une absence causée par une blessure musculaire.

Risques Pays : le Maroc décroche la meilleure note « B3 » en Afrique

Avec un « B3 », le Maroc décroche la meilleure note parmi les grandes puissances économiques en Afrique en termes de risque pays, devant le Nigeria (D3), l’Afrique du Sud (C3), l’Égypte (D4) et l’Algérie (C3). C’est ce que révèle la nouvelle carte...

Maroc : des sociétés écrans créées pour échapper au fisc

La Direction générale des impôts a découvert que plusieurs sociétés installées dans les provinces du sud, créent des « sociétés écran » pour exercer leurs activités commerciales en dehors de cette région. Une évasion fiscale qui ne dit pas son nom.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Opticalia renforce sa présence au Maroc

Cofides va allouer 750  000 euros sous forme de prêt à Opticalia pour renforcer sa filiale au Maroc. Spécialisé dans l’achat, la vente et la distribution d’articles optiques et de lunettes de soleil, le groupe est présent dans le royaume depuis 2020.

Le prix du phosphate à l’international profite aux exportations marocaines

La hausse des exportations marocaines de phosphates et dérivés, observées depuis le début de l’année, se poursuit. À fin septembre dernier, les recettes ont fortement progressé de 66,6%, au lieu de 45,4% un an auparavant, indique la Direction des...

Maroc : une triche massive aux concours d’accès aux facultés de médecine

Au Maroc, des cas de triche ont été constatés lors des concours d’accès aux facultés de médecine. Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation est sur le banc des accusés.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Maroc : les recettes touristiques se consolident au troisième trimestre de l’année

Les recettes touristiques se sont élevées à 52,2 milliards de dirhams à fin août dernier, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), en forte augmentation de 155,9 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.