L’Ouïghour arrêté au Maroc bientôt fixé sur son sort

27 août 2021 - 16h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Idris Hasan, le ressortissant ouïgour arrêté à l’aéroport Mohammed V de Casablanca puis incarcéré à la prison de Tiflet pour suspicion d’appartenance à une organisation terroriste ne s’est pas encore tiré d’affaire. Son procès d’extradition vers la Chine s’ouvrira devant la Cour de cassation marocaine le 1ᵉʳ septembre.

Selon son avocat Miloud Kandil, Idris Hasan, 33 ans, comparaîtra devant la Cour de cassation marocaine le 1ᵉʳ septembre, où il sera fixé sur son extradition vers la Chine, rapporte Hespress. Sur demande de Pékin, l’informaticien avait été arrêté par la police de l’aéroport Mohammed V de Casablanca le 19 juillet, parce qu’il « faisait l’objet d’une notice rouge émise par Interpol, en raison de ses soupçons d’appartenance à une organisation figurant sur les listes d’organisations terroristes ».

À lire : Une bonne nouvelle pour l’Ouïgour arrêté au Maroc

Depuis, il est détenu à la prison de Tiflet. Interpol avait suspendu début août la notice rouge émise par la Chine à son encontre au motif que « de nouvelles informations ont été portées à l’attention du secrétariat général ». L’organisation avait donc entrepris un nouvel examen du dossier.

À lire : Plaidoyer pour la non-extradition d’un ouïgour arrêté au Maroc

Dans la foulée, Dilnur Reyhan, présidente de l’Institut ouïgour d’Europe avait, dans une correspondance adressée à Chakib Benmoussa, ambassadeur du Maroc en France, demandé au gouvernement marocain de ne pas extrader Idris Hasan vers la Chine. « La situation terrible du peuple ouïgour a été largement documentée, attestée à la fois par les chercheurs et par les ONG, qualifiée officiellement de génocide par sept parlements dans le monde. […] Environ trois millions d’Ouïgours sont détenus dans des camps de concentration et prisons en raison de leur ethnicité et religion (musulmane) », avait-elle alerté.

Sujets associés : Terrorisme - Chine - Procès - Extradition - Prison - Aéroport Mohammed V Casablanca - Arrestation

Aller plus loin

La Chine affirme que le militant ouïghour arrêté au Maroc est un radicalisé

Les autorités chinoises soutiennent que le militant ouïghour, Yidiresi Aishan, arrêté au Maroc et en attente d’extradition vers la Chine, s’est radicalisé lors de son cursus...

Plaidoyer pour la non-extradition d’un ouïgour arrêté au Maroc

Dilnur Reyhan, présidente de l’Institut ouïgour d’Europe demande au gouvernement marocain de ne pas extrader vers la Chine Idris Hasan, un ressortissant ouïgour arrêté à...

Une bonne nouvelle pour l’Ouïgour arrêté au Maroc

Interpol a suspendu ce lundi la notice rouge émise par la Chine à l’encontre d’Idris Hasan, un ressortissant ouïgour arrêté à l’aéroport Mohammed V de Casablancapuis incarcéré à...

Le FIDH plaide pour la non-extradition d’un ouïghour arrêté au Maroc

En prison au Maroc et menacé d’extradition en Chine, le militant ouïghour Yidiresi Aishan reçoit une avalanche de soutiens. Cette fois-ci c’est la Fédération internationale pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les passagers qui arrivent au Maroc surveillés à la loupe

Le Conseil de gouvernement a décidé jeudi de renforcer son arsenal en matière de lutte contre le terrorisme et les crimes organisés, en faisant adopter un projet de décret.

Détournement de 230 000 euros : le Maroc réclame l’extradition de son ex-agent consulaire

L’ancien agent consulaire marocain à Barcelone, Hamid Chraite, se trouve dans une situation délicate. Il est sous la menace d’une extradition au Maroc, une demande approuvée par le Parquet de l’Audience nationale.

Maroc : le TGV reliera les aéroports de Casablanca et Rabat

Mohamed Rabie Khlie, Directeur Général de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF), a levé le voile sur de nouveaux projets, notamment ceux devant relier les aéroports de Rabat et Casablanca avec des trains à grande vitesse (TGV).

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...

L’aéroport de Casablanca et Royal Air Maroc sous le feu des critiques

Les voyageurs sont mécontents de l’aéroport Mohammed V Casablanca et de la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM). À l’origine de ce mécontentement, la perte répétée des bagages mais aussi la mauvaise qualité des services d’escorte.

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...