Piraterie maritime : les marines espagnole et marocaine affûtent leurs techniques

26 novembre 2023 - 11h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

La frégate « Santa María » de la Marine espagnole a effectué une série d’exercices de lutte contre le terrorisme avec le navire « Sultan Moulay Ismail » de la Marine royale marocaine, dans le cadre de l’opération « Sea Guardian » de l’OTAN.

Le navire espagnol a fait escale à Tanger pour participer à différents exercices avec la frégate « Sultan Moulay Ismail » de la Marine royale marocaine, en tant que partenaire de l’Alliance « en termes de collaboration dans la lutte contre le terrorisme en Méditerranée », a indiqué l’état-major espagnol de la défense (EMAD) dans un communiqué cité par La Razón.

L’équipage de la frégate « Santa María » a tenu des séances avec les autorités civiles et militaires marocaines pour leur faire part des objectifs de l’opération qui vise à « échanger sur les activités illégales ou suspectes existant tant dans le détroit de Gibraltar que dans la mer d’Alboran et en Méditerranée ».

À lire : Piraterie maritime : exercice conjoint entre les États-Unis et le Maroc

Concrètement, des exercices de communication, les approches de ravitaillement, les formations et les exercices de pavillon se sont déroulés de manière “satisfaisante”, précise le communiqué, ajoutant que ces exercices constituent une méthode traditionnelle et discrète de communication entre les unités navales.

Selon l’EMAD, ces exercices de l’OTAN sont « importants », car ils visent à optimiser et contribuer de manière combinée au renforcement de la sécurité maritime en Méditerranée, notamment « la localisation, l’identification et le suivi d’activités illicites telles que le trafic de drogue, la contrebande et la traite des êtres humains ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Terrorisme - Maritime - Marine Royale Marocaine

Aller plus loin

La Marine espagnole envoie un patrouilleur dans les eaux proches de Melilla

La marine espagnole a envoyé mercredi dernier le patrouilleur Furor (P-46) dans les eaux de Melilla, après « l’intrusion » d’un patrouilleur marocain dans la zone. Une action...

La Marine royale marocaine en exercice sur un patrouilleur espagnol

Des membres de l’Unité spéciale d’intervention de la Marine royale marocaine ont simulé l’assaut du navire espagnol Audaz lors des manœuvres américaines Flintlock qui se sont...

La marine royale marocaine invitée par le Pakistan à un exercice naval

Suite à l’invitation du Pakistan, la Marine royale marocaine va participer au 8ᵉ exercice naval Aman et PIMEC-23 qui se tiendra au Pakistan en 2023.

La crise en mer Rouge pourrait profiter au Maroc

L’économiste français Pierre Cariou, spécialiste du transport maritime et par ailleurs professeur à Kedge Business School, estime que la suspension de la traversée maritime en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Africa Morocco Link (AML) s’offre un nouveau bateau

L’Africa Morocco Link (AML) aurait acquis pour 2,4 millions d’euros le navire marocain « Boraq » appartenant au groupe maritime grec Attica Group, lors de la vente aux enchères qui s’est déroulée le 27 juin au siège de l’Autorité portuaire de la baie...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Pour le roi Mohammed VI, la clé du développement en Afrique passe par la mer

Le roi Mohammed VI a annoncé lundi, dans son discours de la Marche verte, son intention de « construire une flotte marchande nationale forte et compétitive », afin d’améliorer le commerce sur la côte atlantique.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.