Recherche

Le torchon brûle entre le PJD et Al Adl Wal Ihsane

© Copyright : DR

19 avril 2021 - 15h20 - Société - Par: S.A

Le Parti de la justice et du développement (PJD) et Al Adl Wal Ihsane sont à couteaux tirés. Motif du désaccord : l’interdiction des prières de Tarawih dans les mosquées durant le ramadan.

La tension est montée entre le PJD et Al Adl Wal Ihsane. En cause, la décision du gouvernement relative à l’interdiction des prières de Tarawih durant le mois sacré. Le parti de la lampe est vertement critiqué par le mouvement politique qui a d’ailleurs appelé les citoyens à violer les restrictions sanitaires, notamment cette mesure, fait savoir Assabah. En conséquence, à Tanger et Fès, des citoyens ont foulé aux pieds cette décision en effectuant la prière après le ftour ces derniers jours.

Ces agissements ont suscité de vives réactions de la part de la formation politique. Dans un éditorial publié sur son site, le PJD a dénoncé ces agissements qui vont entraîner une aggravation de la situation sanitaire dans le royaume et la recrudescence des cas de contamination au Covid-19. Le parti du chef du gouvernement a tenu à apporter des clarifications sur la relation entre les mesures de prévention des citoyens et la religion. Il a expliqué que la décision de fermer les mosquées la nuit est en parfaite cohérence avec les valeurs de l’islam, car la religion attache du prix à la préservation de la santé des musulmans.

Le PJD a par ailleurs rappelé que cette décision est motivée par les recommandations des scientifiques qui ont alerté le Maroc sur une troisième vague de Covid-19 rapide, forte, virulente et plus meurtrière qui sévit déjà en Europe et dans d’autres pays du monde. La vigilance doit donc être de mise.

Mots clés: Parti de la Justice et du Développement (PJD) , Al Adl wal Ihssane , Ramadan 2021 , Religion

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact