Rabat : pour des actes de mauvaise gouvernance, le ministère de l’Intérieur refuse de valider le budget annuel de la ville

15 octobre 2020 - 23h00 - Ecrit par : J.K

Inexistence de l’inventaire de son patrimoine immobilier, des villas qui sont louées à 55 dirhams, des commerçants qui sous-louent les magasins de la mairie à des tiers …, la liste est longue des actes de mauvaise gouvernance reprochés au Conseil de la ville de Rabat, dirigé par le PJD. Conséquence, le ministère de l’Intérieur refuse de valider le budget annuel de la mairie.

Nombreux sont les actes de mauvaise gouvernance à la mairie de Rabat, dirigée par le PJD, qui avait pourtant promis de lutter contre la corruption et la rente : incapacité à coordonner avec les services compétents en matière de révision des prix des loyers ; inexistence d’un inventaire de ses biens immobiliers ; non recouvrement des sommes dues en faveur des arrondissements pourtant en grands besoins budgétaires, cite le quotidien Assabah , ajoutant que ni la wilaya de Rabat, ni le département de l’Intérieur, ni les élus n’y ont rien pu.

A preuve, dénonce le conseiller de la Fédération de la gauche démocratique (FGD), Omar El Hayani, en 2019, le maire Mohamed Sadiki, n’a pu lui fournir l’inventaire des biens immobiliers de tous les arrondissements de la capitale. Même incapacité à dresser l’actif de la ville.

Le Conseil de la ville n’avait pu régler le scandale des villas situées à l’Agdal et louées à 55 dirhams l’unité, complète Omar El Hayani qui n’admet pas le refus du maire de Rabat de répondre aux questions de la FGD, particulièrement, celles concernant les irrégularités incontestables que son parti avait relevées, prétextant du manque de temps pour préparer la liste des locataires des 1 000 magasins appartenant au Conseil de la ville et loués à des prix modiques, allant de 250 à 580 dirhams. Certains se trouvent dans des quartiers huppés comme le marché central situé sur le boulevard Mohammed V, le campus Al Irfane ou le marché central de l’Agdal, précise l’élu.

Pis encore, allonge-t-il, ces commerçants, qui réalisent des profits considérables, sous-louent les magasins de la mairie à des tiers, allant jusqu’à vendre, dans certains cas, les pas-de-porte.

Il est étonnant qu’à l’ère de la communication digitale, la mairie ne dispose pas d’un site électronique permettant aux citoyens d’avoir des informations sur les procédures administratives liées au Conseil de la ville, conclut le conseiller de la FGD.

Tags : Immobilier - Rabat - Administratif - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Fédération de la gauche démocratique (FGD)

Aller plus loin

Maroc : des présidents de communes poursuivis par la justice

Le ministère de l’Intérieur a enclenché des poursuites judiciaires contre une trentaine de présidents de communes, auxquels s’ajoutent 15 vice-présidents et 34 conseillers...

Le PJD soutient ses membres accusés de corruption

Le PJD accorde son soutien à ses membres accusés de mauvaise gestion et de dilapidation de deniers publics. La prise de position du parti est perçue par de nombreux...

Casablanca : un autre scandale immobilier pointe à l’horizon

Les scandales n’ont pas fini d’éclabousser le secteur immobilier au Maroc. Dernier en date, un projet immobilier d’une trentaine de villas dans la région de Casablanca, bâti sur...

Le maire de Marrakech et son adjoint dans de sales draps

Poursuivis pour dilapidation de deniers publics, le maire de Marrakech et son adjoint ont été entendus par le juge d’instruction près de la cour d’appel de la ville ocre. Les deux...

Nous vous recommandons

Fatim-Zahra Ammor critiquée pour ses déplacements internationaux

Alors que le Maroc a suspendu tous les vols directs de passagers à destination du royaume, pour une durée de deux semaines à cause de la propagation rapide du nouveau variant du virus du Covid-19 — Omicron (B.1.1.529), notamment en Europe et en Afrique,...

Air Nostrum lance de nouvelles liaisons vers le Maroc

Air Nostrum annonce le lancement de nouvelles liaisons vers le Maroc. La compagnie aérienne du groupe Iberia assurera des vols de Malaga à Casablanca, Tétouan, Tanger et Nador à partir du 1ᵉʳ juin et ce jusqu’au 29...

Un hacker divulgue les données de plus de deux millions de Marocains

Un hacker a mis en ligne les données personnelles de plus de deux millions de Marocains. Des données concernant l’université Mohammed V de Rabat en font également partie.

Le Maroc va actualiser la décision sur la suspension des vols

Le gouvernement marocain a décidé d’actualiser la décision portant suspension des vols et des liaisons maritimes à destination du Maroc dans quelques jours. Une annonce faite par son porte-parole, Mustapha...

La visite de l’ambassadeur d’Allemagne à Melilla irrite le Maroc

L’ambassadeur d’Allemagne en Espagne a effectué, jeudi, une visite dans la ville de Melilla. Un déplacement entrant dans le cadre, dit-on, de la coopération sécuritaire, mais mal aperçu par plusieurs observateurs notamment,...

L’Europe va-t-elle participer au financement du gazoduc Nigeria – Maroc ?

L’Europe envisage de se tourner vers d’autres sources, notamment en Afrique, pour son approvisionnement en gaz naturel, afin de réduire sa dépendance à l’égard de la Russie. Le vieux continent pourrait jeter son dévolu sur le projet de gazoduc...

L’Algérie fait la guerre virtuelle au Maroc

De milliers de faux comptes algériens qui seraient financés par le régime algérien mènent une guerre numérique au Maroc. C’est ce que révèle un rapport du réseau social Facebook.

Ukraine : les passeports des étudiants marocains confisqués ?

Les universités où sont actuellement scolarisés les étudiants marocains refuseraient de rendre les passeports. Objectif  : les obliger à payer tous les frais de scolarité pour leur permettre de quitter le...

Opel : les employés allemands craignent une délocalisation au Maroc

La probable délocalisation de la production au Maroc, le chômage partiel et la pénurie de semi-conducteurs ont poussé les salariés d’Opel, détenu aujourd’hui par PSA, à organiser une journée d’action et de manifestation sur les sites du constructeur en...

Covid-19 : le Maroc pourrait dépasser les 50 décès par jour au mois d’août

Le taux de reproduction au Covid-19 augmente de jour en jour au Maroc. La menace du variant Delta est imminente, selon les ministères de la Santé et de l’intérieur. Pour éviter de revenir à la case départ, des voix appellent à l’anticipation, un plan de...