Recrudescence des actes antimusulmans : le CFCM s’adresse aux musulmans de France

12 avril 2021 - 12h40 - France - Ecrit par : J.D

Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) a condamné sans réserve, la recrudescence, ces derniers jours, des actes qu’il qualifie d’abjects et antimusulmans en plein débats autour du projet de loi de lutte contre « les séparatismes ».

« Le CFCM condamne avec la plus grande vigueur les inscriptions racistes et islamophobes découvertes, ce dimanche 11 avril 2021 au matin, sur les façades du centre musulman Avicenne de Rennes », tranche le communiqué signé du président du CFCM, Mohammed Moussaoui jugeant l’acte d’abject.

Selon la note du conseil, les inscriptions sont accompagnées de croix et de références au catholicisme français pour instrumentaliser la religion catholique, dévoyant son message d’amour et de paix et tentent de semer la haine et la division en France, s’indigne Mohammed Moussaoui.

« Ne nous trompons pas de combat ! Ce séparatisme ainsi que ceux qui instrumentalisent l’islam se nourrissent mutuellement et constituent une menace pour notre pays et nos concitoyens », a lancé en écho le CFCM dans son communiqué.

Blâmant en outre, l’incendie criminel, il y a deux jours, de la mosquée Arrahma de Nantes et les menaces de mort à l’encontre de la journaliste Nadiya Lazzouni parce que femme musulmane, le CFCM a souligné que les inscriptions découvertes ce matin font partie des slogans de ce séparatisme théorisé en tant qu’idéologie en France. « Ce séparatisme dont l’idéologie a inspiré le tueur de Christchurch en Nouvelle-Zélande », poursuit la même note.

Face à cette instrumentalisation des religions, le CFCM invite à opposer la volonté farouche de vivre ensemble dans la fraternité et l’entraide mutuelle, rappelant par ailleurs que, les locaux qui ont servi de premières mosquées en France ont été mis à la disposition des musulmans de France par l’Église catholique.

À cet effet, le CFCM qui place toute sa confiance sur les forces de l’ordre françaises déjà mobilisées pour la cause, appelle également la communauté musulmane de France à l’extrême vigilance afin de ne pas céder à la haine.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Religion - Ministère des Marocains résidant à l’étranger

Aller plus loin

Tareq Oubrou appelle au respect des règles sanitaires pendant le ramadan

Le mois de ramadan se déroule une deuxième fois en pleine crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus. S’adressant aux musulmans de France, qui depuis mardi, ont démarré...

«  Islamo-gauchisme » : appel à la démission de Frédérique Vidal

Les déclarations de la ministre française de l’Enseignement supérieur sur l’«  islamo-gauchisme » continuent de susciter de vives réactions. Plus de 600 universitaires ont...

L’auteur des menaces contre la mosquée du Mans mis en examen

L’homme qui menaçait d’attaquer la mosquée du Mans a été interpellé à Vendée puis mis en examen pour « menace de commettre des crimes contre des personnes en raison de leur...

De la stigmatisation à la mobilisation : le combat contre l’islamophobie à Roubaix

Constituée d’une forte population immigrée, la communauté musulmane de Roubaix est souvent victime de discriminations et d’islamophobie. Une situation vécue par les habitants...

Ces articles devraient vous intéresser :

Gad Elmaleh évoque « le modèle marocain de fraternité judéo-musulmane »

À l’occasion de la sortie de son film « Reste un peu » qui sort le 16 novembre, l’humoriste marocain Gad Elmaleh revient sur la richesse spirituelle du Maroc, « une terre de fraternité judéo-musulmane » dont le modèle n’existe « nulle part ailleurs ».

Voici les dates de début et de fin du ramadan au Maroc

Les dates de début et de fin du mois sacré de ramadan au Maroc sont désormais connues.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Début de Ramadan au Maroc : décision ce dimanche

Les Marocains sont fixés ce dimanche 10 mars sur le début et la fin du ramadan. Quand commence le mois sacré au Maroc ?

L’affaire Zakaria Aboukhlal prend de l’ampleur

L’affaire Zakaria Aboukhlal continue de créer des remous. Après la Fédération royale marocaine de football (FRMF), c’est au tour du Conseil national de la presse de condamner les propos contenus dans un article d’un site électronique sur un supposé...

Vaucluse : les raisons de l’annulation d’une conférence musulmane

Programmée le 27 novembre à Montfavet, une conférence musulmane organisée par l’association D’Clic Valence, a été reportée au 8 janvier avant d’être annulée. Qui des raisons derrière cette annulation ?

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

Aïd al Adha au Maroc : l’appel à l’annulation monte sur les réseaux sociaux

Alors que certains Marocains appellent à l’annulation de la célébration de l’Aïd al-Adha sur les réseaux sociaux, d’autres tiennent au respect de cette tradition religieuse.

Quand débute le ramadan au Maroc ?

La date de début du ramadan au Maroc est désormais connue. Le Centre international d’astronomie vient de faire ses prédictions.