Suspension de vols : un spécialiste explique la décision marocaine

25 octobre 2021 - 08h10 - Monde - Ecrit par : S.A

Dr Tayeb Hamdi, médecin, chercheur en politiques et systèmes de santé, revient sur la décision des autorités marocaines de suspendre les liaisons aériennes avec la Russie, l’Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni.

« Les décisions prises par le Maroc sont anticipatives, en attendant d’y voir plus clair. Nous avons suspendu les liaisons aériennes avec la Russie alors qu’il n’y avait pas de nouveau variant. La décision a été prise suite à la détérioration de la situation épidémiologique du pays », qui a enregistré, le 20 octobre, un record du nombre de décès (1 028 morts en 24 heures), a déclaré à Medias24 Dr Tayeb Hamdi.

À lire : Le Maroc suspend ses vols avec trois pays européens

Le spécialiste justifie la suspension des vols avec l’Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni par la détérioration de la situation épidémiologique de ces trois pays, mais aussi l’apparition d’une nouvelle mutation du variant Delta au Royaume-Uni (déjà 6 % des contaminations). Il s’agit de « AY4.2 » ou « Delta plus », également détectée dans plus de 28 autres pays, dont la Corée du Sud, l’Inde et Israël.

Selon l’expert, chaque pays prend ses décisions selon le degré de risque qu’il est prêt à prendre, mais aussi, le degré de protection qu’il veut assurer à sa population. « Au Maroc, la capacité de testing reste faible par rapport à d’autres pays étrangers. On pourrait ainsi passer à côté de nouveaux cas atteints d’un nouveau variant, qu’on risquerait alors de détecter un peu tard. C’est ce qui explique ces mesures restrictives. […]  », poursuit-il.

À lire : Le Maroc suspend ses vols avec la Russie

Autre explication : le Maroc vient de sortir d’une troisième vague virulente de contamination du Covid-19. « Nous sortons à peine d’une troisième vague et nous avons une campagne de vaccination en cours qu’on veut accélérer. On veut rouvrir le pays, et reprendre plusieurs activités, notamment économiques. Ces décisions anticipatives permettront ainsi au royaume de protéger la situation actuelle, en attendant d’avoir plus d’éléments » sur le nouveau variant. […] On a donc une situation à protéger pour espérer un retour à une vie normale. Chaque pays a sa propre stratégie », fait valoir Dr Tayeb.

Sujets associés : Allemagne - Russie - Pays-Bas - Grande-Bretagne - Santé - Liaison aérienne - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Covid-19 : le Maroc crée une liste C des pays interdits

Le Maroc vient d’actualiser son protocole sanitaire pour les voyages internationaux en établissant une liste C de pays dont les voyageurs sont interdits d’accès au territoire...

Le Maroc suspend ses vols avec la Russie

Le Maroc a décidé de suspendre les liaisons aériennes avec la Russie à partir de ce mardi 5 octobre, a annoncé l’ambassade du pays au Maroc.

Covid-19 : la situation s’améliore au Maroc

Le ministère de la Santé a annoncé une baisse des cas positifs au Covid-19 pour la septième semaine consécutive dans toutes les régions marocaines. Les indicateurs sont en vert...

Le Canada suspend ses vols avec le Maroc

Les vols directs au départ du Maroc vers le Canada sont suspendus pour une durée d’un mois. Telle est la décision prise par le ministère canadien des Transports.

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Maroc : vers une hausse des taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques

Le Maroc entend augmenter les taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques. Une décision motivée, dit-on, par le souci de préserver la santé des consommateurs, notamment les jeunes Marocains.

Maroc : une triche massive aux concours d’accès aux facultés de médecine

Au Maroc, des cas de triche ont été constatés lors des concours d’accès aux facultés de médecine. Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation est sur le banc des accusés.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Opticalia renforce sa présence au Maroc

Cofides va allouer 750  000 euros sous forme de prêt à Opticalia pour renforcer sa filiale au Maroc. Spécialisé dans l’achat, la vente et la distribution d’articles optiques et de lunettes de soleil, le groupe est présent dans le royaume depuis 2020.

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

De plus en plus de Marocains souffrent d’obésité

L’obésité est un problème de santé pour bon nombre de Marocains. Selon les statistiques, 25 % des personnes âgées de 45 à 59 ans souffrent d’obésité et 14 % des enfants sont en surpoids.