8,2% des travailleurs étrangers à Bruxelles sont Marocains

14 avril 2022 - 12h40 - Belgique - Ecrit par : A.T

A Bruxelles, près du tiers de la main-d’œuvre de la région est d’origine étrangère et 8,2 % est d’origine marocaine.

Ce chiffre est en augmentation de 23,5 % ces cinq dernières années, selon les résultats d’une enquête de l’entreprise Acerta sur la diversité des nationalités sur le marché de l’emploi en Région bruxelloise.

Selon l’entreprise, cette évolution s’explique par le recrutement massif effectué au-delà des frontières par les entreprises belges, confrontées à une pénurie de main-d’œuvre. « La pénurie sur le marché de l’emploi représente une raison parmi d’autres de recruter le plus largement possible, mais elle ne doit pas être la seule. Nous constatons également que les entreprises éprouvent le besoin de se faire le reflet de la société », a déclaré Niko Smeets, Sales Director chez Acerta Bruxelles.

A lire : Bruxelles veut lutter contre les discriminations à l’embauche

Aux côtés des Marocains, les Français constituent la part la plus élevée (13,6 %) de travailleurs étrangers à Bruxelles, révèle l’enquête. Ils sont suivis des Italiens (5,8 %), des Polonais (5,6 %), des Roumains (5,3 %), des Congolais (4,5 %), des Hollandais (4,3 %), des Turcs (2,3 %) et des Indiens (1,6 %) et enfin, des Camerounais (1,4 %).

Ces Marocains sont majoritairement actifs dans les secteurs de l’industrie alimentaire (53,4 %), le transport et la logistique (42,7 %) et la construction (41 %). En revanche, ils sont moins présents (2,7 %) dans l’industrie métallurgique, indique Acerta.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Bruxelles - Emploi - Enquête - MRE

Aller plus loin

Saïd Ahruil, un échevin d’origine marocaine élu à Saint-Gilles

Saïd Ahruil vient de faire son retour sur la longue liste des ressortissants marocains qui ont réussi à se faire élire échevin au sein d’une commune belge.

A Bruxelles, la majorité des livreurs à vélo sont sans-papiers

A Bruxelles, la grande partie des livreurs qui collaborent avec les restaurants sont des sans-papiers qui utilisent de fausses identités pour subvenir à leurs besoins.

Bruxelles veut renforcer la lutte contre les discriminations au logement

En vue de lutter efficacement contre les discriminations liées au logement, Bruxelles veut se doter dès cet été de nouveaux outils, notamment des tests pro-actifs en la matière....

Bruxelles veut lutter contre les discriminations à l’embauche

Le gouvernement bruxellois a annoncé qu’il va doter les services publics d’un financement de 713 000 euros pour lutter contre les discriminations liées à l’embauche et à la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Appel à mettre fin à l’échange d’informations fiscales des MRE

L’Organisation démocratique du travail (OMT) a vivement critiqué la politique gouvernementale à l’égard des Marocains résidant à l’étranger, pointant du doigt une approche jugée superficielle et occasionnelle, particulièrement lors de l’accueil des MRE...

Enseignement supérieur : le Maroc attend la compétence MRE

Le ministère de l’Enseignement supérieur, en collaboration avec le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et le Centre national de la recherche scientifique et technique (CNRST), a organisé samedi à Rabat, l’Assise de la 13ᵉ Région...

L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à...

Tanger Med s’est refait une beauté pour mieux accueillir les MRE

Le port Tanger Med est sur le point d’accueillir les Marocains résidant à l’étranger dans le cadre de l’opération « Marhaba 2023 », selon Kamal Lakhmas, le directeur du port. Une somme avoisinant 80 millions de dirhams a été consacrée à l’amélioration...

Match Maroc-France : difficile pour les binationaux de faire un choix

La qualification du Maroc et de la France pour la demi-finale de la coupe du monde au Qatar est une joie pour les Franco-marocains. Certains parmi eux ont encore du mal à réaliser la surprenante ascension de l’équipe marocaine, véritable surprise de...

Retraités MRE : les conditions d’octroi de l’abattement de 90% (douane)

Depuis plusieurs années maintenant, la douane marocaine a mis en place un abattement de 90 % pour les MRE retraités souhaitant dédouaner leur véhicule au Maroc. Pour ce faire, plusieurs conditions sont requises comme expliqué dans le dernier guide...

Douane : que se passe-t-il si le MRE ne peut exporter sa voiture ?

Il peut arriver, dans certains cas d’un ennui de santé ou d’une urgence quelconque, que le Marocain résidant à l’extérieur (MRE) ne puisse pas, par lui-même, réexporter son véhicule, c’est à dire le reconduire hors du Maroc. La douane marocaine a prévu...

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Importation de devises par les Marocains résidant à l’étranger : Ce qu’il faut savoir

Pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’importation de devises au Maroc nécessite certaines formalités essentielles qu’il faut absolument connaître. Que vous rentriez avec des devises sous forme de billets de banque ou d’instruments...

Tranferts records des Marocains du monde

Malgré une conjoncture économique difficile liée à la tension russo-ukrainienne, les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient augmenter de 12,9% cette année pour dépasser les 105 milliards de dirhams, selon Bank Al-Maghrib (BAM).