Vacances au Maroc : l’envolée des prix prive le Nord de ses touristes

4 juillet 2024 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Les touristes nationaux et les Marocains du monde qui prévoient de passer leurs vacances d’été dans le Nord du Maroc finissent par renoncer à leurs projets en raison de la hausse exagérée des prix des services touristiques dans la région.

Souad, une quadragénaire originaire de Khénifra interrogée par Tanja24, avait prévu de passer une partie de ses vacances d’été à Martil en compagnie de ses enfants. Mais elle a dû annuler ce voyage parce que « les prix proposés ont dépassé les limites du raisonnable ». « Le prix d’une nuitée dans une maison très modeste en termes de qualité ne coûte pas moins de 1 000 dirhams. C’est un scandale », a-t-elle dénoncé.

En raison de l’augmentation des prix des services d’hébergement et des restaurants dans cette ville, Souad préfère profiter de ses vacances dans une autre ville où les prix, espère-t-elle, seront plus abordables. Les autorités locales de la préfecture de M’diq-Fnideq et celles de Martil en particulier avaient annoncé des mesures pour réguler le secteur de la location touristique afin de « valoriser les services offerts aux visiteurs, tout en contribuant au développement local touristique ».

À lire : Le Nord du Maroc prêt pour une saison estivale record

Malheureusement, aucune action concrète n’a été menée dans ce sens, déplorent les touristes et vacanciers qui visitent la ville et la région. Dans les villes comme M’diq, Asilah et Al Hoceima, des jeunes hommes proposent à ces derniers pendant la saison estivale des appartements et maisons à louer à des prix variant entre 500 dirhams et 1 000 dirhams voire plus. Mais la qualité des services au niveau de ces résidences laisse souvent à désirer.

Le ministère du Tourisme doit renforcer les contrôles et prendre des mesures pour garantir une meilleure offre de services touristiques, en termes de qualité, de prix et de capacité d’accueil, aux familles marocaines et aux Marocains résidant à l’étranger pendant la saison estivale, a exhorté pour sa part le député du PPS, Rachid Hamomuni, dénonçant les « augmentations exorbitantes, déraisonnables et parfois illogiques dans les services touristiques intérieurs ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Prix - Tourisme - Hôtellerie - Restauration - Martil

Aller plus loin

Le Nord du Maroc prêt pour une saison estivale record

La haute saison s’annonce prometteuse dans le Nord du Maroc qui enregistre une affluence touristique en forte progression depuis quelques années. Une occupation moyenne de 75 %...

Les vacances des MRE gâchées

À Al Hoceïma, la plupart des services touristiques dans les hôtels, restaurants et cafés ont connu une forte augmentation, sapant ainsi les vacances des Marocains résidant à...

Maroc : les villes du Nord attendent les MRE

Le Nord du Maroc se prépare pour la haute saison estivale. Plus de trois millions de touristes, dont des MRE, sont attendus dans les villes comme Tanger, Al Hoceima, Tétouan et...

Le Maroc parie sur le tourisme interne

Les autorités marocaines affirment avoir mené plusieurs actions pour promouvoir et renforcer le tourisme interne en 2023.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le tourisme marocain surfe sur la vague « Lions de l’Atlas »

Les exploits des Lions de l’Atlas au Qatar ne font pas seulement le bonheur des fans de football. Ils constituent également une bonne campagne publicitaire pour le tourisme marocain, selon l’Office national marocain du tourisme (ONMT).

Les chiffres qui confirment l’embellie du tourisme marocain

À la Chambre des représentants, Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire, a communiqué des chiffres du secteur du tourisme qui confirment l’embellie.

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Le Maroc retrouve le sourire avec une forte croissance du tourisme

Le secteur du tourisme au Maroc affiche une embellie à fin avril 2023, selon les derniers chiffres publiés par l’Observatoire du tourisme, se rapprochant du record d’avant la pandémie en 2019.

KFC ouvre de nouveaux restaurants au Maroc

Fidèle à son plan d’expansion initial, KFC, la chaîne de restauration rapide américaine envisage d’ouvrir 10 nouveaux restaurants au Maroc cette année.

Maroc : les revenus d’Airbnb traqués

L’Office des changes vient de lancer une vaste opération d’audit visant les transferts financiers internationaux entre propriétaires et bénéficiaires des locations de biens immobiliers via Airbnb.

Tourisme au Maroc : vers une révolution du capital humain

La ministre du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, vient de procéder au lancement des programmes de renforcement du capital humain, prévus dans le cadre de la feuille de route du tourisme sur la période 2023-2026. Preuve de l’importance qu’accordent les...

Le Maroc fait le pari de la diversité touristique

Le Maroc compte augmenter sensiblement la capacité hôtelière dans les prochaines années et préparer le pays pour la Coupe du monde 2030. Un plan vient d’être lancé dans ce sens et il est très ambitieux.

Le Nord du Maroc mise sur l’aérien pour attirer des touristes

Les opérateurs touristiques du Nord du Maroc saluent l’implantation d’une base aérienne à Tétouan après celle de Tanger. L’infrastructure aéroportuaire va attirer davantage de touristes et booster à coup sûr le développement économique de la région.