Combien coûte le vol d’électricité au Maroc ?

22 novembre 2020 - 06h30 - Economie - Ecrit par : S.A

Le vol d’électricité coûte cher au Maroc. C’est ce qui ressort de la réponse du ministre de l’Énergie et des Mines, Aziz Rabbah à une question sur la transition énergétique et l’efficacité énergétique du royaume.

Le vol d’électricité coûte au Maroc 1,2 milliard de dirhams chaque année, a-t-il déclaré. Le ministre a fait savoir que le Maroc a enregistré une baisse de 6,6% de la production d’électricité entre janvier et juillet 2020. Selon les explications du ministre, ce déficit est dû à l’impact de la crise du Covid-19 sur le secteur, avec une baisse de la demande. Quant aux ventes, elles ont chuté de 4% fin juillet, a-t-il ajouté.

Un montant 50 milliards de dirhams (5,4 milliards de dollars) sera investi dans les projets de production d’électricité à partir d’énergies renouvelables, et 53 milliards de dirhams (5,8 milliards de dollars) dans les projets en cours. En parallèle, le département de Rabbah a alloué 30 milliards de dirhams pour dynamiser le réseau de transport d’électricité, dont 2,4 milliards de dirhams pour étendre le projet à la ville méridionale de Dakhla.

Au dire du ministre, le secteur se porte plutôt mieux. La contribution des ressources renouvelables à la production d’électricité du Maroc s’élève à 37%. Les exportations d’électricité, elles, se sont élevées à 600 millions de dirhams en 2019. En 2009, le royaume avait lancé une stratégie énergétique après avoir enregistré un déficit électrique de 15% auparavant. Cette stratégie s’est traduite par un excédent électrique actuel de 20%. M. Rabbah a par ailleurs laissé entendre que le Maroc comptait environ 600 entreprises opérant dans les énergies renouvelables.

Sujets associés : Energie - Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement - Vol

Aller plus loin

Maroc : le vol d’électricité coûte chaque année 1 milliard de dirhams à l’ONEE

Au Maroc, le sabotage des installations électriques, le pillage des équipements et le détournement d’électricité créent à l’État des pertes annuelles estimées à près d’un...

Energies renouvelables : le Maroc va "plus loin et plus vite"

Le Maroc veut "accélérer le processus de la transition énergétique pour installer le Maroc dans la croissance verte". Lors d’une rencontre virtuelle, le Conseil économique,...

Énergies renouvelables : Mohammed VI en fait l’une de ses priorités

Une séance de travail a été consacrée à la stratégie des énergies renouvelables au Palais Royal de Rabat. Cette réunion s’inscrit dans le cadre du «  suivi des grands chantiers...

Maroc : les énergies renouvelables, secteur créateur d’emplois

Selon une étude économique réalisée par le King Abdullah Petroleum Studies and Research Center (KAPSARC), le secteur des énergies renouvelables au Maroc, en Égypte, et en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains paieront plus cher l’électricité

Les autorités marocaines ont décidé de relever les taux de TVA appliqués aux tarifs de l’électricité sur la période 2024-2026.

Charbon encombrant : l’Europe se décharge sur le Maroc

Confrontée à une crise énergétique l’année dernière, l’Europe avait renoué avec l’exploitation du charbon. Aujourd’hui, avec la diminution de la demande en énergie fossile, le vieux continent opte pour l’exportation de grandes quantités de charbon, en...

Le Maroc va investir 90 milliards de dirhams dans l’hydrogène vert d’ici 2030

Le roi Mohammed VI a donné des instructions pour accélérer la mise en œuvre de la feuille de route nationale de production d’hydrogène vert et de ses dérivés. C’était lors de la réunion de travail sur les énergies renouvelables qu’il a présidée mardi...

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

Le parc éolien Nassim Koudia Al Baida double sa capacité

Les travaux du repowering du parc éolien Nassim Koudia Al Baida seront bientôt lancés. Le financement de ce projet initié par l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable (ONEE) vient d’être bouclé et la mise en exploitation est prévue au 2ᵉ...

Transition énergétique : le Maroc sur la bonne voie

Dans un contexte difficile marqué par la crise énergétique et la flambée des prix, le Maroc est passé à la vitesse supérieure sur son chantier de la transition énergétique. Grâce à sa politique axée sur l’investissement privé dans le secteur, le...

Maroc : quand le thermomètre monte, la consommation électrique s’envole

La consommation électrique au Maroc a atteint un niveau record, s’établissant à 7 310 mégawatts, selon le ministère de la Transition énergétique et du développement durable.

« Le Maroc deviendra le prochain hub énergétique »

Le Maroc est l’endroit idéal pour les investisseurs et deviendra le prochain hub énergétique. Ces mots sont de Yossi Abu, PDG de NewMed Energy, une société d’exploration, de développement et de production de gaz naturel et de pétrole israélienne qui...