Qui est derrière les attentats du 16 mai 2003 à Casablanca ?

17 mai 2012 - 14h23 - Maroc - Ecrit par : J.L

Qui est derrière les attentats terroristes du 16 mai 2003 à Casablanca ? Si l’affaire a été classée par le ministère de l’Intérieur, cette date n’en demeure pas moins un tournant historique pour le Maroc sur le plan politique, religieux, sécuritaire, social et même économique.

Les islamistes marocains en général et le Parti Justice et Développement en particulier, avaient au moment des faits, été pointés du doigt par la classe politique et certains membres du gouvernement, dont Mohamed El Yazghi et Mohamed Bouzoubaâ, lesquels avaient exigé la dissolution du PJD.

Driss Benali, président de l’association Alternatives, avait affirmé à l’époque que le PJD avait participé à ces attentats parce qu’il avait développé un discours de haine et d’exclusion de l’autre, et fait de ce discours un outil de travail. Le chercheur affirmait même que la disparition du PJD moderniserait la scène politique marocaine.

Le Roi Mohammed VI avait en ce temps refusé la dissolution du parti islamiste proposée par des proches du palais, affirmera en 2009 Abdelilah Benkirane, dont le parti traversa au cours de cette période sa première vraie crise politique.

L’actuel ministre de la Justice Mustapha Ramid, alors avocat de plusieurs cheikhs salafistes dont Mohamed Fizazi, Hassan Kettani et Abou Hafs, avait soutenu devant la Cour d’appel de Casablanca que la condamnation de ses clients n’était pas fondée puisqu’ils avaient été arrêtés deux mois avant les attentats du 16 mai 2003.

Mohamed Amari, l’un des kamikazes qui s’était rétracté à la dernière minute, avait insinué lors de son procès que les véritables auteurs des attentats ayant fait 45 morts, dont 12 kamikazes, courraient toujours.

Abdelilah Benkirane dira avant d’accéder au pouvoir, avoir eu des doutes quant aux commanditaires de ces attentats, en rappelant l’attentat terroriste contre l’hôtel Atlas Asni à Marrakech en 1994.

Depuis, les islamistes marocains ont reconsidéré leurs positions. Le PJD a lui été invité à devenir une véritable force de proposition et à dissocier son discours religieux de son discours politique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Terrorisme - Mohammed VI - Mohamed Bouzoubaa - Mohamed El Yazghi - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Attentats de Casablanca - Abdelilah Benkirane - Mustapha Ramid - Mohamed Fizazi - Hassan Kettani - Driss Benali - Ministère de la Justice et des Libertés

Ces articles devraient vous intéresser :

Marche verte : discours du roi Mohammed VI

Le Roi Mohammed VI adressera ce dimanche soir un discours à l’occasion du 47ème anniversaire de la glorieuse Marche Verte, annonce le Ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie dans un communiqué.

Le Maroc va injecter 150 milliards de dirhams dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Lancé en 2020 sur instruction royale, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera renforcé pour le financement de certains grands projets, selon le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques...

L’Espagne « fait un cadeau » au roi Mohammed VI

Le gouvernement de Pedro Sánchez s’active pour organiser une visite officielle au Maroc en vue de renforcer les liens diplomatiques entre les deux pays. Pour sa réussite, le président du gouvernement espagnol aurait accepté de faire un cadeau au roi...

Maroc : versement imminent des aides pour les victimes du séisme

Fouzi Lekjaa, ministre délégué chargé du Budget, a annoncé à Rabat le versement imminent des aides d’urgence pour les familles affectées par le séisme d’Al Haouz. Ces aides, qui s’élèveront à 30 000 dirhams par famille sur 12 mois, seront versées dès...

Intempéries au Maroc : des hélicoptères de l’armée pour aider les populations touchées

Suite aux instructions du roi Mohammed VI, des équipes relevant de la Fondation Mohammed V pour la solidarité et des Forces armées royales (FAR) acheminent des aides d’urgence aux populations touchées par les fortes intempéries et chutes de neige.

Éric Ciotti (Les Républicains) en visite au Maroc

Une délégation du parti Les Républicains, menée par Éric Ciotti, a annoncé sa visite au Maroc du 3 au 5 mai prochains dans le but de poursuivre « une relation de fraternité et de responsabilité » avec le royaume.

Fouzi Lekjaa nommé par le roi Mohammed VI président du Comité Coupe du Monde 2030

Le roi Mohammed VI a nommé Fouzi Lekjaa à la tête du comité d’organisation de la partie marocaine de la Coupe du monde, suite à l’annonce du choix de la candidature tripartite Maroc-Espagne-Portugal pour l’organisation du mondial de 2030.

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

Maroc : le roi Mohammed VI annonce des aides directes aux plus pauvres

Le Roi Mohammed VI, dans un discours prononcé à l’ouverture de la session parlementaire, a fait part de l’introduction d’un programme d’aide sociale à la fin de l’année 2023.

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...