Qui est derrière les attentats du 16 mai 2003 à Casablanca ?

17 mai 2012 - 14h23 - Maroc - Ecrit par : J.L

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Qui est derrière les attentats terroristes du 16 mai 2003 à Casablanca ? Si l’affaire a été classée par le ministère de l’Intérieur, cette date n’en demeure pas moins un tournant historique pour le Maroc sur le plan politique, religieux, sécuritaire, social et même économique.

Les islamistes marocains en général et le Parti Justice et Développement en particulier, avaient au moment des faits, été pointés du doigt par la classe politique et certains membres du gouvernement, dont Mohamed El Yazghi et Mohamed Bouzoubaâ, lesquels avaient exigé la dissolution du PJD.

Driss Benali, président de l’association Alternatives, avait affirmé à l’époque que le PJD avait participé à ces attentats parce qu’il avait développé un discours de haine et d’exclusion de l’autre, et fait de ce discours un outil de travail. Le chercheur affirmait même que la disparition du PJD moderniserait la scène politique marocaine.

Le Roi Mohammed VI avait en ce temps refusé la dissolution du parti islamiste proposée par des proches du palais, affirmera en 2009 Abdelilah Benkirane, dont le parti traversa au cours de cette période sa première vraie crise politique.

L’actuel ministre de la Justice Mustapha Ramid, alors avocat de plusieurs cheikhs salafistes dont Mohamed Fizazi, Hassan Kettani et Abou Hafs, avait soutenu devant la Cour d’appel de Casablanca que la condamnation de ses clients n’était pas fondée puisqu’ils avaient été arrêtés deux mois avant les attentats du 16 mai 2003.

Mohamed Amari, l’un des kamikazes qui s’était rétracté à la dernière minute, avait insinué lors de son procès que les véritables auteurs des attentats ayant fait 45 morts, dont 12 kamikazes, courraient toujours.

Abdelilah Benkirane dira avant d’accéder au pouvoir, avoir eu des doutes quant aux commanditaires de ces attentats, en rappelant l’attentat terroriste contre l’hôtel Atlas Asni à Marrakech en 1994.

Depuis, les islamistes marocains ont reconsidéré leurs positions. Le PJD a lui été invité à devenir une véritable force de proposition et à dissocier son discours religieux de son discours politique.

Sujets associés : Terrorisme - Mohammed VI - Mohamed Bouzoubaa - Mohamed El Yazghi - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Attentats de Casablanca - Abdelilah Benkirane - Mustapha Ramid - Mohamed Fizazi - Hassan Kettani - Driss Benali - Ministère de la Justice et des Libertés

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Terrorisme

Maroc : le salafiste Abou Naim arrêté

Les forces de l’ordre ont interpellé, mardi 17 mars 2020, le salafiste Abou Naim pour avoir vertement critiqué la décision de fermeture des mosquées en vue de contrer la propagation du coronavirus.

Blanchiment d’argent : le Maroc épinglé

Quatre pays dont le Maroc ont été placés sous surveillance par le Groupe d’action financière (GAFI). Il leur est reproché leurs manquements dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du...

La France expulse des Marocains "radicalisés"

La France a expulsé depuis fin septembre 14 étrangers « radicalisés », dont des Marocains. Ils étaient inscrits au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste...

Le chef d’Al Qaida au Maghreb islamique tué

La ministre française des Armées, Florence Parly a confirmé, vendredi 5 juin, la mort du chef d’Al Qaida au Maghreb islamique, l’Algérien Abdelmalek Droukdal. Il a été tué par les forces françaises dans le nord du Mali près des frontières...

Un Marocain recherché par Interpol arrêté en Allemagne

Un présumé terroriste belge, d’origine marocaine, a été interpellé lors d’un contrôle lié au coronavirus dans la ville de Trèves, à l’ouest de l’Allemagne, près de la frontière avec le Luxembourg.

Mohammed VI

Le père de Nasser Zefzafi appelle le roi Mohammed VI à sauver son fils

Après avoir vainement sollicité les instances gouvernementales et associatives, le père du leader du Hirak du Rif espère une grâce royaleI au profit des 24 membres du mouvement en détention dans les prisons du nord du...

Le roi Mohammed VI écrit à la famille d’Abdelaziz Saadallah

Le roi Mohammed VI a présenté ses condoléances à la famille de l’artiste feu Abdelaziz Saadallah, décédé le mardi dernier à l’âge de 70 ans.

Le roi Mohammed VI condamne les attaques contre l’Arabie Saoudite

Suite aux agressions répétées visant des installations vitales et civiles en Arabie Saoudite, le Roi Mohammed VI a adressé un message de solidarité et de soutien au Serviteur des lieux saints de l’Islam, le roi Salmane Ibn Abdelaziz Al...

Première apparition post-Covid de Mohammed VI à Paris (vidéo)

Testé positif au Covid-19 depuis la mi-juin, le roi Mohammed VI a fait sa première apparition publique à Paris où il est en vacances.

Vaccin anti-Covid-19 et le retour à la vie normale

L’arrivée du vaccin anti-Covid-19 soulève l’espoir de retrouver une vie normale mais ravive de nombreuses questions. Pr Azzeddine El Ibrahimi, directeur du laboratoire biotechnologique à la faculté de médecine de Rabat donne son point de vue sur le...

Mohamed Bouzoubaa

Mohamed El Yazghi

Mohamed El Yazghi : « La guerre n’est pas dans l’intérêt du Polisario »

Si le Polisario se hasarde à attaquer le Maroc, « il subira une grande défaite », prévient Mohamed El Yazghi, ancien Premier secrétaire de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) et ancien...

Parti de la Justice et du Développement (PJD)

Maroc : des partis politiques dénoncent l’agression sauvage d’un élu

Un parlementaire du Parti authenticité et modernité (PAM) et le coordinateur régional du parti dans la ville d’Oulad Tayyeb ont été agressés dans la région de Fès en cette période préélectorale. Une agression que condamnent le Parti du progrès et du socialisme...

Abdellatif Ouahbi fait le ménage au sein de son ministère

Le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi s’apprêterait à révoquer plusieurs responsables, pour la plupart affiliés au PJD, en fonction dans son département. Ils sont soupçonnés d’être impliqués dans les dysfonctionnements observés au niveau des marchés du...

Le PJD propose le report des élections en février 2022

Le Parti pour la justice et le développement (PJD) a fait une curieuse proposition lors des concertations sur la loi électorale. Le parti de la lampe souhaite le report des élections au mois de février 2022, provoquant ainsi l’ire de l’opposition et de la...

Maroc : vers une réforme de la Constitution ?

Le débat sur l’amendement de la constitution reprend de plus belle avec la commission spéciale chargée du nouveau modèle de développement (CSMD).

Le PJD perd la ville d’Imintanout

La ville d’Imintanout a basculé en faveur du Parti authenticité et modernité (PAM), qui a battu à plate couture le Parti de la justice et du développement (PJD) et les autres partis ayant participé aux élections partielles. Le parti islamiste perd ainsi...

Attentats de Casablanca

Le cerveau des attentats de Casablanca échappe à la peine capitale

Said Mansour, principal instigateur des attentats de Casablanca, évite la peine de mort. Condamné en première instance à la peine capitale, l’homme de 61 ans a vu sa sentence commuée en 25 ans de réclusion...

Attentats de Madrid : deux Marocains seront libérés cette année

Trois des 18 condamnés pour les attentats de Madrid sortiront de prison cette année. Il s’agit d’Antonio Toro, Rachid Aglif et Mohamed Bouharrat. Les principaux accusés finiront de purger leurs peines en...

Maroc : peine de mort pour le cerveau des attentats de Casablanca

Le principal organisateur des attentats de mai 2003 a écopé de la peine de mort en première instance. Déchu de sa nationalité danoise, il a été extradé vers le Maroc il y a près d’un an.

16 mai 2003 : douloureux souvenir ou réveil du Maroc contre l’ennemi terroriste ?

Frappé de plein fouet par cinq attentats, il y a 19 ans à Casablanca, le Maroc a appris de cette douloureuse expérience. Depuis ce triste soir du vendredi 16 mai 2003, le royaume a mis en place une stratégie de sécurité proactive qui lui a permis de...

Le roi Mohammed VI accorde sa grâce à un salafiste condamné à 30 ans de prison

Mohamed Chatbi, détenu salafiste condamné en 2003 à 20 ans de réclusion criminelle, pour terrorisme, a bénéficié dimanche d’une grâce royale exceptionnelle. Sa peine de prison avait été portée à 30 ans, suite à une tentative d’évasion en...

Abdelilah Benkirane

Abdelilah Benkirane sort de l’hôpital

Après quelques jours de frayeur, l’ancien chef du gouvernement et secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a quitté l’hôpital militaire de Rabat où il était hospitalisé suite à des complications liées au...

Hausse des prix : le PJD tacle le gouvernement

Dans un contexte de cherté de la vie, le parti de la justice et du développement (PJD) a taclé le gouvernement, le mettant en garde contre « les dangers de la tension sociale ».

Probable retour de Benikrane à la tête du PJD

Quelques jours après sa défaite aux élections législatives, le parti de la justice et du développement (PJD) s’est réuni, samedi 18 septembre, en conseil national. À l’occasion, les islamistes ont mis en place un comité préparatoire du congrès extraordinaire...

Abdelilah Benkirane gèle ses activités au sein du PJD

Quelques heures après l’adoption du projet de loi légalisant l’usage du cannabis, Abdelilah Benkirane, ancien chef du gouvernement, a mis sa menace à exécution. Comme il l’avait promis, l’ancien patron du PJD va geler son adhésion au parti de la...

Abdelilah Benkirane s’attire la foudre des internautes

Absent de la scène politique depuis le scrutin du 8 septembre dernier, l’ancien Chef du gouvernement et ex-numéro 1 du PJD, Abdelilah Benkirane rompt le silence sur son compte Facebook. Il a expliqué avoir subi une opération chirurgicale en France et...

Mustapha Ramid

Mustapha Ramid a-t-il renoncé à sa démission ?

Mustapha Ramid, ministre d’État chargé des droits de l’Homme et des relations avec le Parlement aurait renoncé à sa démission après avoir reçu des excuses de la part du chef du gouvernement, Saâdeddine El...

ONU : la candidature du Maroc au conseil des droits de l’homme fortement soutenue

Plusieurs institutions telles que l’Union africaine, la Ligue des États arabes, et de nombreux autres groupements régionaux, ainsi que des pays amis, soutiennent la candidature du Maroc au Conseil des droits de l’homme, pour la période 2023-2025....

Maroc : les raisons de la démission du ministre Mustapha Ramid

Mustapha Ramid, ministre d’État chargé des droits de l’Homme et des relations avec le Parlement, a présenté, ce vendredi, sa démission au chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani. Il en évoque les...

Mustapha Ramid : «  sous-estimer le Maroc se paie cher »

Le ministre d’État en charge des droits de l’Homme et des relations avec le Parlement, Mustapha Ramid, a réagi à l’entrée massive des migrants – 8 000 personnes dont 2 000 mineurs – à Sebta (Ceuta), qui a aggravé la crise diplomatique entre l’Espagne et le...

Pédophilie : la faute à la société marocaine

L’écrivain et militant des droits de l’Homme, Ahmed Assid invite la société marocaine à briser les tabous sur la pédophilie. Son appel intervient dans un contexte où le débat sur la peine de mort gagne du terrain, après le meurtre du petit...

Mohamed Fizazi

Pegasus : Mohamed Fizazi dénonce un acharnement contre le Maroc

L’affaire Pegasus dans laquelle certaines organisations ont porté de graves accusations d’espionnage contre le Maroc continue de faire polémique. Mohamed Fizazi, l’un des chefs salafistes les plus médiatisés du Maroc, a indiqué qu’ « il incombe au...

Hassan Kettani

Le salafiste Hassan el Kettani insulte les habitants d’Al Hoceima

Le salafiste Hassan el Kettani fait encore parler de lui. Il vient de qualifier les habitants d’Al Hoceima de damnés en raison du séisme qui a récemment frappé la région.

Le salafiste Hassan Kettani savoure le retour des talibans à Kaboul

Alors que la situation en Afghanistan est préoccupante, le salafiste marocain Hassan Kettani est heureux du retour des talibans à Kaboul, 20 ans après le renversement de leur régime.

Le salafiste Hassan Kettani au cœur d’une nouvelle polémique

Le cheikh salafiste Hassan Kettani est à l’origine d’une nouvelle polémique suite à une déclaration pour le moins étrange sur la célébration du nouvel an amazigh.

Le jeu dangereux des salafistes marocains

Après avoir déclaré que le "coronavirus était une punition divine", les salafistes reviennent à la charge par le biais de leur porte-parole, Hassan Kettani. Selon lui, "les Marocains n’ont pas le droit de se divertir pendant l’état...

Driss Benali

Ministère de la Justice et des Libertés

Maroc : 44 % des prisonniers sont en détention provisoire

Au Maroc, la détention provisoire est l’une des causes de la surpopulation carcérale. Le nombre de prisonniers non encore jugés ne cesse d’augmenter et le ministère de tutelle n’arrive pas à trouver les stratégies pour freiner le...

Maroc : bientôt le bracelet électronique comme alternative à la prison ?

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice propose le bracelet électronique comme alternative à la prison, notamment pour l’émission de chèques sans provision, la consommation de l’alcool, etc.

Un policier arrêté pour fraude et escroquerie à Rabat

Le service de police judiciaire de Rabat a diligenté, jeudi soir, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les actes criminels attribués à un inspecteur de police, objet d’une plainte pour fraude et escroquerie au...

Le gouvernement marocain très critiqué sur la question des droits de l’homme

Le gouvernement d’El Othmani doit montrer son engagement sur la question des droits de l’homme, notamment en ce qui concerne les recommandations émises par les organes des Nations Unies, a fait part Amina Bouayach, présidente du...

Maroc : des interprêtes amazighs dans les tribunaux

Le ministère de la Justice et l’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) renforcent leur coopération en vue de l’intégration de l’Amazighe dans le système judiciaire.