Recherche

Le chèque-vacances, l’autre solution pour sauver pour le tourisme

© Copyright : DR

25 août 2020 - 13h00 - Economie - Par: I.L

Fortement impacté par le coronavirus, le secteur touristique pourrait renaître de ses cendres grâce aux chèques-vacances, une innovation que s’apprête à proposer le groupe Istiqalien au Parlement.

Alors que les frontières aériennes sont encore fermées aux touristes internationaux, en raison de la recrudescence des nouvelles contaminations, les autorités ont opté pour le tourisme local. Après quelques mois d’expérience, cette mesure palliative a connu un échec sans précédent.

Selon La MAP, cette proposition de loi veut encourager le tourisme interne via le mécanisme des chèques–vacances initié par le Groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme. Il s’agit d’une initiative qui intervient quelques semaines après l’adoption de la loi de finances rectificative 2020 et qui prévoit une exonération de l’Impôt sur le Revenu (IR) des avantages et primes accordés aux salariés sous forme de chèques vacances.

Institué en France depuis 1982, le chèque-vacances représente une prestation d’aide dont l’objectif est de favoriser le départ des salariés en vacances. Il rend accessible un large éventail de services de transport, d’hôtellerie et de restauration dans une logique de cohésion sociale et de lutte contre les exclusions, précise la même source.

Selon Fouzi Zemrani, vice-présidente générale de la Confédération nationale du tourisme (CNT), cette innovation pourrait renforcer la lutte contre l’informel et soutenir le développement des structures qui s’acquittent de leurs obligations fiscales et sociales. Poursuivant ses explications, elle précise qu’il pourrait être une sorte de prime alimentée conjointement par les entreprises et par l’État à laquelle se rajouterait une participation volontaire des salariés sous forme d’épargne vacances.

À l’en croire, les fonctionnaires pourront accéder aux vacances pour le plus grand nombre. Il devrait également améliorer les taux d’occupation des hôtels et la création d’une dynamique du tourisme interne. Dans le détail, quelque 4,5 millions de personnes ont bénéficié des chèques-vacances en France, atteignant un volume d’émission net de 1,67 milliard d’euros.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Tourisme , Parlement marocain , Istiqlal

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact