Recherche

Maroc : les exportations poursuivent leur accélération

© Copyright : DR

27 juin 2021 - 08h20 - Economie - Par: A.T

Le Maroc va enregistrer un déficit du compte courant de 3,8 % du PIB à la fin de cette année avant de s’alléger à 2,6 % en 2022. Tirées par l’automobile, l’électronique ou encore le phosphate, les exportations devraient progresser de 14,5 % en 2021, puis augmenteraient de 5,6 % en 2022.

L’embellie se poursuit pour l’économie marocaine. Cette amélioration s’expliquerait par le dynamisme confirmé des exportations, selon le dernier rapport sur la politique monétaire publié par Bank Al-Maghrib.

Il en ressort une accélération des importations qui s’accroîtraient de 16,6 % en 2021, avant d’enregistrer un ralentissement de leur rythme à 3 % en 2022. De même, les exportations rebondiraient de 14,5 % en 2021, puis augmenteraient de 5,6 % en 2022.

À l’origine de cette accélération, plusieurs facteurs selon le document qui précise que l’exportation est boostée par les ventes de la construction automobile et les expéditions des phosphates et dérivés. Toutefois, l’alourdissement de la facture énergétique et la hausse des achats de biens de consommation font progresser l’importation.

À lire : Exportation d’hydrogène bleu et vert : le Maroc parmi les premiers dans la région Mena

Dans le détail, le rapport indique que pour les exportations, en dehors de l’aéronautique, les ventes du secteur de l’automobile se sont accrues de 62,6 % à 29,5 MMDH. Les exportations des phosphates et dérivés ont poursuivi leur dynamique, avec une augmentation de 16,9 % à 18,2 MMDH, reflétant essentiellement celle de 52,7 % des ventes de l’acide phosphorique sous l’effet d’un accroissement de 25,7 % des quantités expédiées.

Quant aux exportations du secteur «  agricole et agroalimentaire », elles se sont améliorées de 3,2 % à 26,6 MMDH. De même, les secteurs « électroniques et électricité » et « autres extractions minières » ont enregistré des hausses de leurs ventes de 33,9 % et 53,9 %, pour se situer à 4,3 MMDH et 1,4 MMDH respectivement.

Le document souligne aussi l’apport considérable en devises des MRE, avec une augmentation de 7,6 %, avant de se consolider à 2,8 % en 2022.

Mots clés: Exportations , Déficit , Importations , Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies , Agriculture , Automobile , Industrie

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact