Maroc : les exportations poursuivent leur accélération

27 juin 2021 - 08h20 - Economie - Ecrit par : A.T

Le Maroc va enregistrer un déficit du compte courant de 3,8 % du PIB à la fin de cette année avant de s’alléger à 2,6 % en 2022. Tirées par l’automobile, l’électronique ou encore le phosphate, les exportations devraient progresser de 14,5 % en 2021, puis augmenteraient de 5,6 % en 2022.

L’embellie se poursuit pour l’économie marocaine. Cette amélioration s’expliquerait par le dynamisme confirmé des exportations, selon le dernier rapport sur la politique monétaire publié par Bank Al-Maghrib.

Il en ressort une accélération des importations qui s’accroîtraient de 16,6 % en 2021, avant d’enregistrer un ralentissement de leur rythme à 3 % en 2022. De même, les exportations rebondiraient de 14,5 % en 2021, puis augmenteraient de 5,6 % en 2022.

À l’origine de cette accélération, plusieurs facteurs selon le document qui précise que l’exportation est boostée par les ventes de la construction automobile et les expéditions des phosphates et dérivés. Toutefois, l’alourdissement de la facture énergétique et la hausse des achats de biens de consommation font progresser l’importation.

À lire : Exportation d’hydrogène bleu et vert : le Maroc parmi les premiers dans la région Mena

Dans le détail, le rapport indique que pour les exportations, en dehors de l’aéronautique, les ventes du secteur de l’automobile se sont accrues de 62,6 % à 29,5 MMDH. Les exportations des phosphates et dérivés ont poursuivi leur dynamique, avec une augmentation de 16,9 % à 18,2 MMDH, reflétant essentiellement celle de 52,7 % des ventes de l’acide phosphorique sous l’effet d’un accroissement de 25,7 % des quantités expédiées.

Quant aux exportations du secteur «  agricole et agroalimentaire », elles se sont améliorées de 3,2 % à 26,6 MMDH. De même, les secteurs « électroniques et électricité » et « autres extractions minières » ont enregistré des hausses de leurs ventes de 33,9 % et 53,9 %, pour se situer à 4,3 MMDH et 1,4 MMDH respectivement.

Le document souligne aussi l’apport considérable en devises des MRE, avec une augmentation de 7,6 %, avant de se consolider à 2,8 % en 2022.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations - Exportations - Automobile - Agriculture - Industrie - Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies - Déficit

Aller plus loin

Maroc : 80 milliards de DH d’exportations pour le secteur automobile

Le secteur automobile est en pleine explosion malgré la crise du Covid. Les exportations génèrent un chiffre d’affaires de 80 milliards de dirhams. Avec une grande capacité de...

Les exportations d’avocats marocains en hausse cette saison

L’émergence de la production de l’avocat devient de plus en plus remarquable au Maroc. Pour cette saison, les exportations de ce fruit très apprécié à l’international devraient...

Maroc : les exportations automobiles en baisse de 10% en 2020

Les exportations de l’automobile, premier secteur exportateur du Maroc depuis sept ans, se sont chiffrées à 72,18 milliards de dirhams (MMDH) au titre de 2020, en baisse de 9,9...

Forte croissance des exportations marocaines vers l’Afrique

Entre 2009 et 2019, le Maroc a œuvré pour le développement de son cadre d’échanges avec le reste de l’Afrique. La balance commerciale maroco-africaine est passée d’un déficit de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aéroports marocains : un parking hors de prix pour les voyageurs

Marre de payer une fortune pour garer sa voiture à l’aéroport ? C’est le ras-le-bol des usagers des aéroports marocains, qui dénoncent des prix exorbitants et une qualité de service médiocre.

Nouveau carton de ventes pour la Citroën « My Ami Buggy »

Le succès ne se dément pas pour la petite voiture Citroën « Ami ». Fabriquée au Maroc, la voiture électrique sans permis a été encore une fois un succès dans de nombreux pays européens.

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Maroc : croissance économique malgré l’inflation persistante

Le taux d’inflation au Maroc va poursuivre sa tendance à la baisse, mais ne retrouvera pas son niveau d’avant 2022, a indiqué le Haut-commissariat au plan (HCP) dans un récent rapport, notant une croissance de +3,3 % au quatrième trimestre de 2023,...

Le Maroc contraint d’importer du blé

Le Maroc se tourne une fois de plus vers le marché international pour augmenter ses importations de blé afin de compenser la baisse considérable de sa production durement touchée par la sécheresse cette année.

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.

Maroc : Une baisse record des exportations d’oranges

Les exportations marocaines d’oranges ont considérablement chuté au cours des huit premiers mois de 2023, s’établissant à 30 000 tonnes contre 109 000 tonnes en 2022.

Au Maroc, Porsche ne connaît pas la crise

Selon les récentes statistiques de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM), les ventes de voitures neuves au Maroc ont connu un recul de 2,83 %, s’établissant à 130 214 unités durant les dix premiers mois de 2023. Toutefois, les...

Le Maroc en guerre contre la cochenille

Au Maroc, le ministère de l’Agriculture a mis en place des mesures pour limiter la propagation de la cochenille, un insecte ravageur des cultures de cactus.

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.