Arrêtée pour avoir incité à des agressions sexuelles sur sa fille

15 juillet 2021 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Une femme de 31 ans a été arrêtée par les éléments du service régional de la police judiciaire de la ville de Dakhla pour avoir proféré des menaces de mort en ligne et incité à des agressions sexuelles sur sa fille mineure.

L’intéressée faisait l’objet d’une enquête judiciaire ordonnée par le parquet suite à la diffusion d’une séquence en direct comprenant une menace de mort explicite et une incitation à des agressions sexuelles contre sa fille mineure, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Elle a été interpellée finalement à Dakhla grâce aux renseignements de la brigade de lutte contre la cybercriminalité de la ville de Kénitra qui avait lancé un avis de recherche national, précise la même source.

A lire : Le Maroc, un des pays les plus menacés sur mobile dans le monde

La mise en cause a été placée en garde à vue pour les besoins de l’enquête confiée à la brigade de lutte contre la cybercriminalité de Kénitra, en tant que partie territorialement compétente, afin d’élucider les tenants et aboutissants de cette affaire, conclut le communiqué.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Dakhla - Menaces - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Garde à vue

Aller plus loin

Le viol d’une Marocaine suscite l’émoi en Espagne

Une jeune Marocaine de 19 ans a été séquestrée, torturée et violée fin juillet par deux jeunes compatriotes à Formentera (Îles Baléares). La nouvelle suscite l’émoi en Espagne.

Homicide et agression, une nuit agitée à Dakhla

Trois individus âgés entre 25 et 45 ans ont été interpellés par la police judiciaire de Dakhla. Il leur est reproché des coups et blessures sur un individu ayant entraîné la mort.

Rabat : suicide d’un détenu en garde à vue

Un détenu s’est donné la mort dans les locaux de la cour d’appel de Rabat à l’aide de ses vêtements. Accusé de viol sur mineure, il était à quelques minutes d’être présenté au...

Le Maroc, un des pays les plus menacés sur mobile dans le monde

Au nombre des pays les plus affectés par des menaces mobiles, le Maroc sort 4ᵉ sur le plan mondial en nombre d’utilisateurs. Cette position du royaume en 2020 est spécialement...

Ces articles devraient vous intéresser :

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Maroc : ménage au ministère de l’Intérieur ?

Un nouveau redéploiement s’annonce imminent au ministère de l’Intérieur avec, à la clé, la mise à la retraite de bon nombre de walis et gouverneurs et des nominations.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.