El Othmani refuse de rencontrer Yaïr Lapid

11 août 2021 - 16h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani, également secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD) n’a, visiblement, toujours pas digéré la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël. Il refuse de rencontrer le chef de la diplomatie israélienne, Yaïr Lapid actuellement en visite officielle de deux jours dans le royaume.

La visite historique de Yaïr Lapid, ministre israélien des Affaires étrangères au Maroc ne plait pas à El Othmani. Le week-end dernier, il a une fois de plus affiché son opposition à la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël. Son refus de rencontrer l’hôte aussi. « Le Maroc continuera à soutenir le peuple palestinien à tous les niveaux », a assuré le chef du gouvernement.

Le 21 mai, Saâdeddine El Othmani, secrétaire général du PJD, avait adressé une correspondance à Ismaïl Haneyeh, président du bureau politique du Hamas, le félicitant « à l’occasion de la victoire du peuple palestinien et sa forte résistance » contre « l’entité sioniste ». L’accord de cessez-le-feu conclu entre Israël et les factions palestiniennes dans la bande de Gaza venait d’entrer en vigueur. Les deux parties étaient engagées dans une escalade de violences qui aura duré 11 jours.

À lire : Quid de l’agenda de la visite du chef de la diplomatie israélienne au Maroc ?

Cet acte posé par le patron du parti islamiste avait suscité de vives réactions de la part de David Govrin. « J’ai été étonné par la déclaration du Premier ministre marocain, M. El Othmani, qui a soutenu et félicité les organisations terroristes Hamas et le Jihad islamique », avait réagi le chef du bureau de liaison d’Israël au Maroc, dans un tweet le 25 mai. « Quiconque soutient les alliés de l’Iran renforce son influence régionale. Le renforcement de l’Iran, qui sème la destruction dans les pays arabes et soutient le Front Polisario, n’est-il pas en contradiction avec les intérêts du Maroc et des pays arabes modérés ? », s’était-il interrogé.

Le chef de la diplomatie israélienne va néanmoins rencontrer d’autres hauts responsables lors de sa visite officielle au Maroc qui a débuté ce mercredi. Parmi eux, son homologue marocain, Nasser Bourita, Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme, ainsi que des responsables du ministère de la Santé. Yaïr Lapid va procéder à l’inauguration de la mission diplomatique israélienne à Rabat. Trois accords de coopération vont être signés entre les deux pays.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Diplomatie - Israël - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Parti Authenticité et Modernité (PAM) - Normalisation Maroc Israël - Relations Maroc Israël

Aller plus loin

El Othmani recadré par David Govrin

Les félicitations que le Chef du gouvernement marocain Saâdeddine El Othmani a adressées au Hamas le jour de l’entrée en vigueur de l’accord de cessez-le-feu conclu entre Israël...

Le PJD boycotte la visite du chef de la diplomatie israélienne

Le parti Justice et Développement (PJD) a boycotté la visite de Yaïr Lapid, ministre israélien des Affaires étrangères. La formation islamiste a affiché une fois de plus son...

Saâdeddine El Othmani : « la patrie passe avant le parti »

Le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani, revient sur la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël. Il affirme que « la patrie passe avant le...

Quid de l’agenda de la visite du chef de la diplomatie israélienne au Maroc ?

Yaïr Lapid, ministre israélien des Affaires étrangères est attendu au Maroc ce mercredi 11 août pour une visite de travail de deux jours. À l’agenda de cette visite, la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Agriculture : appel au renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël

Le ministre israélien de l’Agriculture appelle le Maroc et l’État hébreu à s’investir davantage dans le développement du secteur agricole à travers la signature d’accords de partenariat.

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son parti d’avoir fait de « l’obstruction au développement » pendant dix...

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Lors d’un débat organisé par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration, a révélé la part du territoire marocain sans couverture internet.