Espagne : deux Marocains poursuivis pour trafic de mineurs

10 octobre 2021 - 18h20 - Maroc - Ecrit par : P. A

Un homme et une femme d’origine marocaine, l’un traducteur et l’autre cuisinière dans un centre de mineurs à Oviedo (nord de l’Espagne), ont été arrêtés par la police pour appartenance à un réseau de trafic de mineurs démantelé en 2018.

Les deux Marocains ont été licenciés en avril 2018 après que la police nationale, dans le cadre d’une opération conjointe avec Europol, les a accusés de trafic de mineurs étrangers. Le parquet demande au juge de condamner la femme à sept ans de prison et l’homme à six mois de prison. Douze autres personnes, membres de ce réseau, risquent en tout 63 ans et six mois de prison, fait savoir El Commercio.

Les membres du réseau sont accusés d’avoir facturé jusqu’à 8 000 euros aux familles des mineurs pour les faire entrer illégalement en Espagne. Elles devaient payer environ 2 000 euros pour un voyage par bateau, 5 000 euros si elles optent pour le jet ski et 2 500 euros si elles préfèrent que leurs enfants voyagent en voitures ou dans des camions.

À lire : Deux Marocains arrêtés pour trafic de migrants à Melilla

« Des Marocains sont arrivés et ont déclaré qu’ils étaient mineurs, qu’ils n’avaient pas de famille et qu’ils cherchaient de l’aide. On ne sait pas comment ils sont arrivés dans les Asturies depuis le Maroc. Ce n’est pas normal », avaient indiqué en 2016 des sources officielles. Cet afflux de migrants mineurs marocains s’est maintenu jusqu’à fin 2017, précisent les mêmes sources.

Les membres de ce réseau de trafic de mineurs sont poursuivis pour des délits d’immigration clandestine et d’atteinte à la vie. Le parquet a requis 7 ans de prison contre la cuisinière, chargée d’informer l’organisation des postes vacants, de surveiller les mineurs et même de les héberger à domicile. Le traducteur, lui, risque six mois de prison. Son rôle dans le réseau étant de donner aux mineurs l’histoire qu’ils devaient raconter pour être accueillis dans les centres.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Droits et Justice - Enfant - Trafic

Aller plus loin

Deux Marocains arrêtés pour trafic de migrants à Melilla

La police espagnole a arrêté deux Marocains pour avoir fait entrer illégalement par la mer des migrants à Melilla. Ils seront poursuivis pour violation des droits des étrangers.

Un trafic de migrants et de drogue actif au Maroc démantelé aux Îles Canaries

Les agents de police aux Îles Canaries ont réussi à démanteler une bande criminelle dédiée au trafic de migrants et de drogue. L’opération s’est soldée par l’arrestation de 20...

Espagne : deux ans de prison requis pour incitation à la violence envers les Marocains

Le parquet du tribunal de Barcelone a requis deux ans de prison contre un internaute espagnol qui a diffusé de fausses images sur les réseaux sociaux dans le but d’inciter à la...

Almeria : arrestation de plusieurs Marocains actifs dans le trafic de migrants

La police d’Almeria a arrêté depuis le début de l’année 16 personnes dont des Marocains qui ont tenté de faire entrer illégalement des migrants dans la ville. Ils sont...

Ces articles devraient vous intéresser :

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Maroc : des centres pour former les futurs mariés

Aawatif Hayar, la ministre de la Solidarité, de l’intégration sociale et de la famille, a annoncé vendredi le lancement, sur l’ensemble du territoire du royaume, de 120 centres « Jisr » dédiés à la formation des futurs mariés sur la gestion de la...

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Maroc : Une vague de racisme contre les mariages mixtes ?

Des activistes marocains se sont insurgés ces derniers jours sur les réseaux sociaux contre le fait que de plus en plus de femmes marocaines se marient avec des personnes originaires des pays d’Afrique subsaharienne. Les défenseurs des droits humains...

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.