États-Unis : des élèves marocains confrontés au racisme à l’école (vidéo)

20 mai 2023 - 22h00 - Monde - Ecrit par : S.A

Au lycée Spaulding, situé à Barre aux États-Unis, des élèves marocains sont au cœur d’une série d’actes de harcèlement continu. Ce climat tendu a finalement dégénéré en une altercation physique. Les autorités locales, conscientes de la gravité de la situation, ont ouvert une enquête pour faire la lumière sur ces événements.

Mercredi, une bagarre a éclaté entre des élèves dans la rue Ayers, à proximité du lycée Spaulding. Dans des vidéos, on voit des adolescents se donnant des coups de poing et de s’éloigner avant l’arrivée de la police. À l’origine de cette rixe, des brimades constantes au sein de l’établissement. « Je ne comprends pas pourquoi cela arrive. C’est mon frère. C’est un être humain normal », a déclaré au site Wcax Ahmed Yachfine, un élève de Spaulding d’origine marocaine. Celui-ci affirme que son frère Rayane et lui ont été confrontés à un autre groupe d’adolescents.

À lire : Harcèlement scolaire : l’histoire de Fares, victime de violences à répétition

« Lorsqu’ils ont franchi la porte, l’œil de Rayane était complètement gonflé et son cou l’était un peu moins, mais la situation s’est progressivement aggravée. […] Sur l’ensemble des élèves, il a fallu réunir 11 ou 12 personnes pour s’en prendre à mes enfants. […] », a confié Angela Yachfine, leur mère. Braedon Vail, chef de la police de Barre raconte : « Un certain harcèlement avait eu lieu tout au long de la journée et l’une des parties, si vous voulez, a essayé de provoquer et de planifier cet incident. Et cela s’est reproduit à la fin de la journée, après la fin des cours, lorsque les élèves rentraient chez eux ».

À lire : Racisme en Italie : des élèves marocains se voient refuser un stage

Ahmed et Rayane Yachfine sont convaincus que les insultes racistes qu’ils essuient – sans oublier les brimades permanentes – sont dus au fait qu’ils sont originaires du Maroc. Le chef Vail a fait savoir que ses éléments travaillent à connaître le motif de la bagarre et que l’incident a été signalé au bureau du procureur général en raison de son caractère possiblement raciste. De son côté, Chris Hennessey, surintendant du Barre Unified Union School District, assure qu’il coopère avec la police pour enquêter sur l’incident.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Education - Vidéos - MRE

Aller plus loin

Fichage des élèves absents pour l’Aïd al-Fitr : une fausse polémique selon Sarah El Haïry

Sarah El Haïry, secrétaire d’État à la jeunesse, a réagi à la polémique autour fichage présumé des élèves absents pour l’Aïd al-Fitr. Elle accuse une partie des « deux extrêmes...

Harcèlement scolaire : l’histoire de Fares, victime de violences à répétition

Fares, élève en classe de 6ᵉ au collège Jules-Verne, est constamment victime de harcèlement scolaire. Excédé, il ne veut plus retourner en classe. Ses parents envisagent...

Espagne : les élèves marocains sont les plus nombreux à Ibiza et Formentera

Aux îles Baléares, notamment à Ibiza et Formentera, la communauté des élèves étrangers inscrits de la Maternelle en terminale, y compris ceux de la formation professionnelle,...

Rabat : un élève Marocain expulsé, le fils de l’ambassadeur épargné

Un établissement éducatif privé de Rabat aurait expulsé un élève marocain de 15 ans pour s’être bagarré avec un camarade qui se trouve être le fils de l’ambassadeur portugais...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des changements majeurs pour les MRE en matière de droit de la famille

Le Maroc a décidé d’alléger considérablement les procédures administratives en matière du Droit de la famille, notamment le mariage, le divorce et l’état civil en faveur des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Jet-skis, bateaux de plaisance... que dit la douane marocaine ?

La douane marocaine a mis en place un régime d’admission temporaire pour les moyens de transport maritimes privés, en particulier les bateaux de plaisance, appartenant à des personnes résidant à l’étranger.

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Le gouvernement « bannit » les MRE d’Internet

L’un des seuls canaux de communication officiel du gouvernement marocain à destination des Marocains du monde n’est plus en ligne, du moins à l’heure où sont écrites ces lignes.

« Comment sortir du monde ? », le premier roman poignant de Marouane Bakhti

« Comment sortir du monde ? » C’est le titre du tout premier roman du Franco-marocain Marouane Bakhti, paru aux Nouvelles Éditions du réveil en mars 2023. Il y raconte la vie, telle qu’elle vient, dans une famille biculturelle. Un récit éblouissant.

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...