Le métier de guide touristique est à revoir au Maroc

27 janvier 2021 - 14h40 - Ecrit par : J.K

En raison de la crise sanitaire, les guides du Maroc vivent des moments de grande précarité. Depuis plus de dix mois, les efforts des associations qui représentent cette catégorie professionnelle du tourisme national, sont axés essentiellement sur la coordination avec les autorités, pour l’obtention de l’indemnité forfaitaire. Celle-ci btarde à venir.

Au nombre de 3500, ces guides appartiennent à deux catégories majeures que sont les guides des villes & circuits et les guides des espaces naturels, les classe La Vie éco, précisant que depuis la signature, courant janvier 2021, d’un avenant à la convention spécifique fixant les modalités de mise en œuvre et déblocage de l’indemnité entre l’État et la CGEM, la situation a été régularisée, couronnant le processus d’intégration de la profession des guides à la sécurité sociale, qui a commencé en 2017. Ceux n’ayant pas touché l’indemnité forfaitaire servie entre juillet et décembre 2020, en bénéficieront, à condition de terminer les formalités vis-à-vis du ministère de tourisme.

Devant cette situation, la solidarité reste le maître-mot. En témoigne, la création d’un fonds de solidarité grâce aux contributions des membres de l’Association des guides de la région de Marrakech-Safi, qui représente 1200 guides, pour la prise en charge de certains cas sociaux. Même si le fonds n’a pas dépassé 90 000 dirhams, « cela a été suffisant pour venir en aide à une centaine de guides durant la première étape de la crise, dont certains ne sont pas de la région », rapporte l’hebdomdaire économique, relayant les propos de M. Abdessadek Kademi, président de l’Association des guides de la région de Marrakech-Safi.

Au Maroc, les guides ne sont rémunérés que lorsqu’ils sont sollicités par les touristes. Durant les grands circuits, ils sont payés à la journée en plus de commissions qui dépendent de la bonne volonté des opérateurs touristiques avec qui ils traitent. En dehors, ils ne reçoivent aucun salaire, ce qui limite l’entrée d’argent aux périodes de haute saison. Durant la basse saison, ils se retrouvent en situation de chômage non rémunéré.

Tags : Marrakech - Tourisme - Droits et Justice - Emploi - Pauvreté - Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM)

Aller plus loin

Maroc/ Spécial fin d’année : la liberté de circulation préoccupe les professionnels du tourisme

Alors que certains vols ont été programmés pour Marrakech dès le 19 décembre prochain pour les fêtes de fin d’année, les professionnels du tourisme sont toujours préoccupés. Si ici,...

Maroc : le transport touristique en plein désarroi

La crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus a fortement impacté tous les maillons du secteur du tourisme au Maroc. Les sociétés de transport touristique font face à une...

Tourisme : très difficile année pour Marrakech

Le tourisme au Maroc a été fortement impacté par la pandémie du Covid-19 tout au long de cette année 2020. Et au nombre des villes qui ont durement souffert de la fermeture des...

L’ONMT en tournée dans toutes les régions pour relancer le tourisme

L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) va sillonner à compter de ce jeudi, les 12 régions du Maroc afin de rencontrer les responsables des Conseils Régionaux du Tourisme...

Nous vous recommandons

Ahmed Aboutaleb élu « meilleur maire du monde »

Ahmed Aboutaleb, maire de Rotterdam aux Pays-Bas depuis plus de 10 ans, a été élu «  meilleur maire du monde  » par l’organisation britannique City Mayors Foundation.

Ryanair lancera quatre nouvelles liaisons vers le Maroc

La compagnie aérienne Ryanair envisage de lancer quatre nouvelles liaisons vers le Maroc au départ de l’aéroport de Lisbonne dans le cadre de son programme hivernal 2021.

Sound Energy confiant sur la découverte du gaz au Maroc

Sound Energy a décidé de ne plus disperser ses activités au Maroc surtout après la rupture du contrat du gazoduc Maghreb-Europe (GME) par l’Algérie. Mais il faudra régler d’abord ses litiges fiscaux avec...

Ryanair annule des vols vers le Maroc

La compagnie aérienne Ryanair a décidé de suspendre cet été 19 lignes à Lisbonne, dont deux vers la France et deux vers le Maroc. À l’origine de cette décision, le refus du gouvernement portugais de distribuer les créneaux de vols “bloqués” par TAP Air...

Un Français retrouvé mort à Tanger

Les services de sécurité et les autorités locales de Tanger ont découvert lundi 6 décembre le corps sans vie d’un homme d’affaires français pendu à l’intérieur de son appartement.

Classement FIFA : le Maroc devrait passer devant l’Algérie

Le Maroc pourrait intégrer, pour la première fois, le Top 30 mondial du classement FIFA, passant de la 35ᵉ à la 29ᵉ place. Au niveau africain, il devrait passer de la 4ᵉ à la 3ᵉ place, dépassant l’Algérie.

Transavia annule encore des vols vers le Maroc

La compagnie aérienne Transavia Netherlands annonce l’annulation de nombreux vols au départ de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol vers des destinations comme le Maroc cet été.

La 3ᵉ voie de l’autoroute de contournement de Casablanca mise en service

La société nationale Autoroutes du Maroc va mettre en service, ce mercredi, la troisième voie du PK60 au PK69+500 de l’autoroute de contournement de Casablanca.

Fiat Topolino bientôt fabriqué au Maroc ?

Le constructeur automobile italien Fiat s’active pour la fabrication de sa propre version de la Citroën Ami, actuellement produite au Maroc. Son nom : Fiat Topolino, une inédite variante découvrable qui serait lancée en...

« L’Algérie est jalouse du Maroc »

En marge de la présentation des candidats pour les élections législatives et communales dans la province de Khouribga, le secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi, a évoqué la crise algéro-marocaine, indiquant que ce sont...