Le karkoubi marocain fait des ravages chez les jeunes en Espagne

7 juin 2023 - 16h30 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le karkoubi, appelé la « drogue des pauvres » en raison de son faible coût de préparation et de vente, est de plus en plus consommé en Espagne, notamment par les jeunes chez qui il provoque des comportements « psychopathiques » pouvant entraîner le suicide.

Le karkoubi, drogue qui provient du Maroc, est consommée par des personnes à faible pouvoir d’achat. Elle est arrivée en Espagne pendant la pandémie du Covid-19 et se vend au marché noir. « Nous avons des données qui nous font penser que son utilisation se répand en raison de son faible coût. Avec 3 euros au plus, les jeunes peuvent s’en procurer, mais ce qu’ils ne savent pas, c’est que cette drogue peut produire des effets incontrôlables et les transformer en d’authentiques monstres », ont indiqué des sources policières à 20minutos.

À lire : Le karkoubi marocain inquiète l’Espagne

Le karkoubi est fabriqué à partir de médicaments qui peuvent être obtenus en pharmacie, comme le Rivotril (clonazépam), un puissant anxiolytique, et le Phénobarbital, un antiépileptique, lesquels mélangés à du haschisch, de l’alcool et de la colle, « libèrent un cocktail hallucinogène très dangereux », pouvant provoquer des comportements psychopathiques et extrêmement agressifs conduisant parfois à l’amnésie voire au « au suicide ».

À lire : Espagne : un vaste réseau de trafic de karkoubi démantelé

« Des réseaux hispano-marocains de narcotrafiquants collaborent pour la production et la distribution de cette drogue, aux côtés d’autres pays. Les principes actifs de cette substance ou comprimés de Rivotril sont acheminés directement depuis la péninsule ver le Maroc où le karkoubi est produit », détaille-t-on. Les autorités marocaines ont récemment démantelé un réseau international de trafic de drogue basé en Espagne qui transportait de la drogue au Maroc pour fabriquer du karkoubi. En tout, 9 personnes ont été arrêtées et un demi-million de comprimés de karkoubi saisis.

Sujets associés : Espagne - Drogues - Jeunesse - Alcool - Haschich - Karkoubi - Psychotropes

Aller plus loin

Karkoubi, la drogue de la mort au Maroc

La drogue des pauvres, plus connue sous le nom de "karkoubi", fait des ravages au Maroc. Vendue entre 2 et 100 dirhams la pilule, cette drogue serait à l’origine des actes de...

Une nouvelle drogue fait des ravages au Maroc

Une nouvelle drogue dénommée « Lpoufa » ou « cocaïne des pauvres », fait des ravages depuis quelques jours, détruisant la vie de plusieurs jeunes casablancais.

Le karkoubi marocain inquiète l’Espagne

La police nationale a arrêté samedi à Saragosse un homme en possession de fausses ordonnances et d’environ 2 000 comprimés de Rivotril, un médicament utilisé dans la fabrication...

L’Espagne s’inquiète d’une nouvelle drogue en provenance du Maroc

L’Espagne est confrontée à une « nouvelle drogue » en provenance du Maroc. Dénommée “karkoubi” et très connue au royaume, elle est souvent appelée « la drogue des pauvres ».

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

TikTok, vecteur de débauche au Maroc ?

De nombreux Marocains continuent d’appeler à l’interdiction de TikTok, dénonçant la publication par les jeunes de contenus violents ou à caractère sexuel sur cette application qui, selon eux, porte atteinte aux valeurs du royaume.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.