Affaire de la fille aux tatouages : de lourdes peines de prison prononcées

22 septembre 2021 - 16h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

La Cour d’appel de Beni Mellal a condamné, mardi 21 septembre, à différentes peines de prison 14 prévenus poursuivis pour des chefs d’inculpation de « viol, enlèvement, séquestration, tatouage et traite humaine » dans le cadre de l’affaire de Khadija O. alias « la fille aux tatouages ». En tout, 226 ans de prison distribués.

À lire : Maroc : le procès de la fille au tatouage reporté

En août 2018, Khadija, alors âgée de 17 ans, avait été kidnappée, séquestrée et violée pendant deux mois par une douzaine d’hommes de 18 à 28 ans de son village d’Oulad Ayad, près de Beni Mellal. Dans une vidéo devenue virale, elle montrait ses blessures, ses tatouages parfois obscènes et ses brûlures de cigarette sur une bonne partie de son corps. Cette affaire qui avait suscité l’émoi au Maroc avaient entraîné de nombreuses manifestations dans le pays.

Sujets associés : Droits et Justice - Beni Mellal - Prison - Séquestration - Enlèvement

Aller plus loin

Maroc : le procès de la fille au tatouage reporté

Le procès en appel de l’affaire Khadija ou de "la fille du tatouage’’ a été reporté au 24 décembre prochain. Les 12 mis en cause, inculpés pour "traite d’être humain", "viol"...

Maroc : la « fille tatouée » en prison

Khadija, «  la pauvre fille tatouée  » revient à nouveau devant la justice. Elle a été placée en détention à la prison locale de Beni Mellal pour son « implication dans une...

Maroc : report du procès en appel de « la fille aux tatouages »

Initialement prévu le lundi 26 juillet, l’examen du dossier de Khadija, « la fille aux tatouages », a été reporté au 19 septembre prochain par la Cour d’appel de Beni Mellal.

Maroc : l’affaire Khadija, fille mineure torturée et violée, au tribunal ce jeudi

C’est ce jeudi 6 septembre que le juge d’instruction à Beni-Mellal doit débuter l’audition de Khadija, jeune fille de 17 ans, séquestrée et violée par un groupe d’individus...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.

Grosse amende pour Maroc Telecom

L’Agence nationale de règlementation des télécommunications (ANRT) a récemment notifié à Maroc Telecom une nouvelle sanction en lien avec l’affaire de dégroupage dans laquelle elle a été condamnée en 2020. Elle va devoir payer 2,45 milliards de...

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Des Marocains exploités dans des hôtels associés au Mondial Qatar 2022

Treize des 17 groupes hôteliers associés à la Coupe du monde Qatar 2022 emploient des migrants d’Afrique dont des Marocains et d’Asie, selon une étude.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...