Maroc : Aït Taleb insiste sur le port de masque obligatoire

16 juillet 2021 - 11h43 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le Maroc a renoué malheureusement avec les taux de contaminations très élevés, suscitant la sortie médiatique du ministre de la Santé. Il appelle les Marocains à une prise de conscience et de responsabilité pour maîtriser la situation afin que le pays poursuive sereinement sa marche vers l’immunité collective.

2 257 nouveaux cas d’infection au coronavirus (Covid-19) et 9 décès au cours des dernières 24 heures. Un bilan record qui interpelle Khalid Ait Taleb. Il déplore le relâchement total dans le respect des mesures barrières.

À lire : Covid-19 : un foyer de contamination détecté à Agadir

« Mettez la bavette une semaine, respectez les mesures barrières, et la barre des contaminations sera redressée », insiste le ministre de la Santé, avant d’ajouter que « si les citoyens ne respectent pas la distanciation physique, le lavage régulier des mains et toutes les mesures édictées par les autorités sanitaires, la situation risque d’empirer surtout avec les fêtes de l’Aïd et pendant cette période estivale », rapporte l’Économiste.

À lire : Covid-19 au Maroc : les autorités craignent une nouvelle vague de contamination

Aït Taleb implore la population à ne pas gâcher tous les efforts et sacrifices consentis jusque-là pour lutter contre le virus. Il rappelle « l’obligation du port de masque et de se conformer au respect des mesures préventives en vue d’enrayer la propagation de la pandémie de coronavirus (Covid-19) ».

À lire : « Le variant Delta connaît une flambée au Maroc »

Alors que la campagne de vaccination se passe dans de bonnes conditions donnant l’espoir que le Maroc pourrait atteindre une immunité d’ici quelques mois, la situation épidémiologique a été marquée ces derniers jours par l’apparition de cas graves et un nombre de décès en hausse. Selon le ministre, il en est de même un peu partout et avec la période des vacances, ne pas respecter les mesures prises est un suicide collectif. « La situation reste imprévisible, mais nous ne ménagerons aucun effort pour endiguer cette infection virale avec tous les moyens dont nous disposons », conclut le ministre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Bilan - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Khalid Aït Taleb

Aller plus loin

Variant Delta : les foyers à Casablanca et Kénitra contenus

Courte victoire pour l’équipe de veille, les foyers du variant indien Delta, enregistrés à Casablanca et Kénitra, auraient été maitrisés. Ceci, grâce à une proactivité de...

Covid-19 au Maroc : une nouvelle vague de contamination est à craindre

Le ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb a indiqué que la situation épidémiologique du Maroc est encourageante. Toutefois, il convient de maintenir...

Covid-19 : un foyer de contamination détecté à Agadir

Malgré la campagne de vaccination et les mesures sanitaires, plusieurs cas de Covid-19 ont été signalés dans un hôtel à Agadir dimanche 11 juillet. Près de 80 personnes, dont...

Covid19 au Maroc : hausse inquiétante du taux de reproduction

Le taux de reproduction du Covid-19 a franchi la barre de 1 et progresse malheureusement depuis quelques jours. Et ce, malgré les nombreux appels au respect des mesures...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Au Maroc, le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de risque attribuées au personnel de la santé militaire bénéficiant du statut de salariés des Forces armées royales (FAR).

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

Diabète : les précautions pour passer un mois de Ramadan en toute sérénité

Le mois de Ramadan est un mois sacré pour les musulmans. Néanmoins, quelques précautions sont à suivre scrupuleusement par certaines personnes à risque souffrant de maladies chroniques, telles que le diabète.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.