Au Maroc, le boycott fait mal à McDonald’s

5 janvier 2024 - 16h30 - Economie - Ecrit par : S.A

Chris Kempczinski, PDG de McDonald’s, confirme que les campagnes de boycott dont le géant de fast food est victime au Moyen-Orient et ailleurs, y compris au Maroc, a eu un "impact significatif" sur les activités de la multinationale.

"Plusieurs marchés au Moyen-Orient et certains en dehors de la région subissent un impact commercial significatif en raison de la guerre et de la désinformation qui affecte des marques comme McDonald’s", écrit Chris Kempczinski dans un message publié sur LinkedIn, déplorant une réaction négative motivée par la "désinformation". Les actions de cette multinationale, qui a réalisé un chiffre d’affaires annuel total de 23,18 milliards de dollars en 2022, étaient en légère baisse dans l’après-midi de jeudi, fait savoir Reuters. Cette même année, elle exploitait environ 40 275 restaurants dans plus de 100 pays.

À lire : Maroc : le boycott fait mal à McDonald’s

Depuis l’attaque surprise du Hamas le 7 octobre et la poursuite de l’offensive israélienne, la célèbre enseigne est accusée d’apporter son soutien à l’armée israélienne. En novembre, elle a dû rappeler dans un post sur X qu’"elle ne finance ni soutient aucun gouvernement impliqué dans ce conflit ; toutes les initiatives de nos Master Franchisés locaux ont été prises de façon indépendante, sans le consentement ou l’approbation de McDonald’s".

À lire : McDonald’s Maroc réfute tout soutien à Israël

Malgré ces clarifications, les campagnes de boycott se poursuivent. Selon le PDG de McDonald’s, "la désinformation est associée" à son entreprise. "Dans tous les pays où nous opérons, y compris dans les pays musulmans, McDonald’s est fièrement représenté par des propriétaires-exploitants locaux qui travaillent sans relâche pour servir et soutenir leurs communautés tout en employant des milliers de leurs concitoyens", a-t-il assuré.

À lire : Boycott dans les pays arabes : McDonald’s et Starbucks sous pression

Le bilan de la guerre entre Israël et le Hamas ne cesse de s’alourdir à Gaza. Environ 1 200 Israéliens ont été tués par le mouvement palestinien. Les opérations militaires israéliennes ont causé la mort de 22 438 personnes à Gaza, selon le ministre de la Santé du Hamas.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Israël - Palestine - McDonald’s Maroc - Restauration - Boycott

Aller plus loin

McDonald’s se met à dos les pays arabes

En manifestant sa solidarité envers les membres de Tsahal qui poursuivent la riposte israélienne contre le mouvement palestinien du Hamas, une franchise McDonald’s en Israël...

Maroc : le boycott fait mal à McDonald’s

Sur la toile, des Marocains ont lancé une campagne de boycott contre la franchise américaine McDonald’s qu’ils accusent de soutenir l’armée israélienne qui poursuit son...

Boycott dans les pays arabes : McDonald’s et Starbucks sous pression

Les campagnes de boycott en réponse à l’offensive israélienne dans la bande de Gaza commencent à avoir des conséquences importantes sur de nombreuses entreprises, notamment en...

Couscous Dari (Maroc) : Pas de deal avec Israël !

L’entreprise Dari Couspate a apporté un démenti formel au sujet de la signature d’un accord de partenariat avec Israël ou avec toute société israélienne.

Ces articles devraient vous intéresser :

KFC ouvre de nouveaux restaurants au Maroc

Fidèle à son plan d’expansion initial, KFC, la chaîne de restauration rapide américaine envisage d’ouvrir 10 nouveaux restaurants au Maroc cette année.

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Cafés et restaurants marocains : au bord de la faillite, ils appellent à l’aide

Au Maroc, les propriétaires de cafés et restaurants dont le secteur est au bord du gouffre plaide pour un allègement fiscal. Les taxes et impôts imposés par certaines communes tuent leurs commerces.

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...

Maroc : ces cafetiers, ces profiteurs !

Bon nombre de Marocains sont mécontents des propriétaires de cafés qui pratiquent des tarifs exorbitants des boissons, et plutôt de la « place » pendant les matchs de l’équipe nationale marocaine à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Côte d’Ivoire 2024).

Restauration au Maroc : des faillites en série qui inquiètent

Au Maroc, les professionnels avancent plusieurs facteurs pour expliquer les faillites en série dans le secteur de la restauration.

Maroc : le cri d’alarme des cafetiers et restaurateurs

Les propriétaires de cafés et de restaurants au Maroc alertent de nouveau sur leur situation. Ils appellent les autorités à sauver leur secteur sérieusement mis à rude épreuve.

Cafés et restaurants au Maroc : un secteur en danger de mort ?

Face à la fermeture de nombreux cafés et restaurants, les professionnels du secteur tirent la sonnette d’alarme. Ils ont saisi Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, et exigent une...

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.