Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

29 novembre 2022 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

« Je suis pour l’incrimination du mariage des mineurs. Telle est ma conviction personnelle », a déclaré le ministre de la Justice. Abdellatif Ouahbi a révélé au cours de son intervention que le nombre de cas de mariages de mineurs est en baisse, mais reste un problème majeur à résoudre. « De 26 000 cas en 2017, on est passé à 12 000 cas en 2020. Cette baisse n’a été maintenue puisque le nombre est reparti à la hausse en 2021 pour atteindre 19 000 cas ».

À lire : Maroc : nouvelle étude sur le mariage des mineurs

Pour le ministre, finir avec ce phénomène revient à résoudre la question du juge à qui la loi donne la possibilité d’autoriser le mariage des mineures. « L’âge minimum du mariage doit être 18 ans et non pas moins », a-t-il rappelé.

Sujets associés : Droits et Justice - Mariage - Abdellatif Ouahbi - Ministère de la Justice et des Libertés

Aller plus loin

Vers la criminalisation du mariage des mineures ?

Le mariage des mineures est un phénomène persistant au Maroc en raison du pouvoir de dérogation accordé aux juges. Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, farouchement...

Maroc : un projet de loi pour interdire le mariage des mineurs

Le parti du progrès et du socialisme (PPS) vient de déposer un projet de loi pour réguler le mariage des mineurs au Maroc. Il propose ainsi d’interdire tout mariage avant 18...

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.

Qu’est ce qui explique l’augmentation des divorces au Maroc ?

Les cas de divorce se sont envolés ces deux dernières années au Maroc. Rien qu’en 2021, près de 27 000 divorces ont été enregistrés. Pour le ministre de la Justice, cela s’explique par une prise de conscience des couples sur la nécessité de mettre fin...

Mariage d’Abd El Fattah Grini et de Jamila El Badaouiila

Les chanteurs Abd El Fattah Grini et Jamila El Badaouiila se sont mariés à l’hôtel Palace Layali à Casablanca.

Après son décès, la fiancée d’un MRE cherche à obtenir un mariage posthume

Alors qu’il prévoyait de se marier avec sa compagne avec qui il a partagé 36 ans de vie commune et eu deux enfants, un Marocain résidant à Saint-Laurent-du-Var décède d’un double cancer. Après son décès, sa fiancée cherche désespérément à obtenir un...

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Le mariage qui a sauvé un village

La célébration d’un mariage a sauvé tous les habitants d’un village marocain lors du tremblement de terre meurtrier du 8 septembre, qui a détruit leurs maisons.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Le roi Mohammed VI nomme de nouveaux magistrats dans les juridictions financières

Le Roi Mohammed VI, président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, a approuvé la nomination de 30 nouveaux magistrats dans des postes de responsabilité au sein des juridictions financières.