Maroc : le gouvernement table sur une croissance de 3,2 %

14 août 2021 - 08h20 - Economie - Ecrit par : A.T

Dans une note de cadrage, le chef du gouvernement Sâad Dine El Othmani a fixé comme objectif en 2022, un taux de croissance de 3,2 %. Le PLF dévoilé se reposera sur l’hypothèse d’un prix moyen de gaz butane de 450 dollars/tonne et d’une récolte céréalière moyenne de 70 millions de quintaux.

Selon la note, le chef du gouvernement table sur un renforcement de la reprise économique dans la deuxième partie de cette année grâce à l’embellie économique dans certains domaines, le rythme soutenu de la vaccination et la dynamique créée par le retour des MRE.

Ces facteurs de relance réunis, ajoutés à la récolte céréalière exceptionnelle de 103 millions de quintaux enregistrée cette année, permettent de prévoir une croissance prévisionnelle située entre 5,5 % et 5,8 % en 2021, a-t-il précisé.

Le document souligne que le Maroc s’est engagé dans une nouvelle phase basée sur une vision innovante du développement fondée sur une compréhension profonde de la crise actuelle.

C’est dans ce cadre et sur la base des orientations royales lors du discours du Trône, que le chef du gouvernement a transmis aux ministres la traditionnelle lettre de cadrage pour l’élaboration du Projet de Loi de Finances 2022, ajoutant que ce projet prend en compte des transformations structurelles avec un impact à tous les niveaux, notamment en ce qui concerne la souveraineté sanitaire, économique, alimentaire, énergétique et numérique du pays.

A lire : Maroc : le PIB devrait retrouver son niveau normal en 2022

Sur la base des conclusions de la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement (CSMD), le gouvernement compte accélérer et achever les chantiers de réforme administrative, à travers la simplification des procédures, la numérisation et l’activation de la charte de la décentralisation administrative. Le but étant de réhabiliter l’administration et en faire un outil efficace de développement au service des usagers.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Croissance économique - Saâdeddine El Othmani - Loi de finances (PLF 2024 Maroc) - Conseil de gouvernement - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Coronavirus : croissance soutenue des exportations agricoles pendant la pandémie

Contrairement à d’autres produits, les exportations des produits agricoles ont enregistré de belles performances pendant la période de crise sanitaire due au coronavirus, a...

Le CMC prévoit un taux de croissance de 7,1 % pour 2021

Le taux de croissance pour l’année 2021 au Maroc pourrait atteindre 7,1 %, a estimé le Centre marocain de Conjoncture (CMC).

Le Maroc connaitra la croissance économique la plus forte en Afrique cette année

L’embellie économique du Maroc fait l’unanimité au sein des agences d’analyse de données économiques mondiales. Le royaume enregistrerait la plus forte croissance en Afrique...

Maroc : le PIB devrait retrouver son niveau normal en 2022

Le confinement strict appliqué par le Maroc en raison de la crise due au coronavirus a porté un gros coup à son Produit intérieur brut. Selon un rapport d’Attijari Global...

Ces articles devraient vous intéresser :

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Marocains, déclarez vos avoirs à l’étranger : les règles changent en 2024 !

Le gouvernement marocain a instauré dans le budget 2024 une contribution libératoire relative à la régularisation spontanée sur les avoirs et liquidités détenus à l’étranger de manière définitive. Que retenir ?

Impôts : Marocains, ce qui vous attend en 2024 !

Au Maroc, de nombreuses mesures fiscales majeures de la loi de finances 2024 ont été actées pour la nouvelle année, puis publiées au Bulletin officiel n° 7259 bis, daté du 25 décembre 2023. Voici ce qu’il faut retenir.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Le salaire minimum augmentera au Maroc, mais dans quelle proprotion ?

Le gouvernement se réunira, jeudi, lors d’un conseil au cours duquel seront examinés sept projets de décrets dont celui relatif à la fixation du montant du Salaire minimum légal dans l’industrie, le commerce, les professions libérales et l’agriculture.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire sera-t-il à nouveau prorogé ?

Au menu du prochain Conseil de gouvernement qui se tiendra jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, plusieurs sujets seront abordés dont l’examen du projet de décret relatif à la prorogation de la durée de l’état d’urgence...

Fonctionnaires marocains : une décennie de croissance salariale

Entre 2012 et 2022, le salaire moyen dans la fonction publique marocaine a connu une hausse de 15,1 %, selon le ministère de l’Économie et des finances.

Subventions maintenues au Maroc : un répit pour le pouvoir d’achat des ménages

Le gouvernement marocain a décidé de maintenir les subventions du gaz butane, du sucre et de la farine au titre de l’exercice 2024 dont le budget est estimé à 16,36 milliards de dirhams dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024.

Maroc : voici les villes où les prix ont augmenté

Au terme de l’année 2022, l’inflation a atteint 6,6% et l’indice annuel des prix à la consommation (IPC) a enregistré une hausse de 6,6% par rapport à l’année 2021, selon le Haut-commissariat au plan (HCP), qui précise que certaines villes ont vu...

Maroc : le HCP prévoit une croissance de 1,4 % au 4ᵉ trimestre 2022

Pour le 4ᵉ trimestre 2022, l’activité économique connaîtra une croissance de 1,4 %, selon les données publiées par le Haut commissariat au plan (HCP) dans sa note de conjoncture du troisième trimestre 2022.