Le Maroc durcit la lutte contre la spoliation immobilière

26 novembre 2022 - 08h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le ministère de l’Intérieur durcit la lutte contre la spoliation immobilière – surtout dans les communes. De nouvelles mesures ont été prises en ce sens.

La direction générale des collectivités territoriales (DGCT) relevant du ministère de l’Intérieur procède désormais au recensement et à l’enregistrement du patrimoine immobilier des communes, ainsi que l’actualisation de tous les biens qui ne sont pas encore enregistrés dans la conservation foncière. Autre mesure : la mise en place par le ministère de l’Intérieur en partenariat avec l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie, d’un système informatique dénommé « Atlas cartographie » qui définit les positions de ces biens, leur superficie et leur titre foncier. Ces mesures s’inscrivent dans la droite ligne de la lutte contre le phénomène de spoliation des biens immobiliers communaux par les grands promoteurs immobiliers dans les grandes villes. Elles font suite au rejet par la DGCT.

À lire : Marrakech : encore des arrestations pour spoliation immobilière

Récemment, la DGCT « a refusé de valider des décisions » prises par certains conseils de commune concernant la cession ou la location de leurs biens immobiliers, rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar. Au cours des neuf premiers mois de 2022, sur les douze dossiers étudiés, neuf ont été rejetés. La direction a justifié ce refus par des violations et des manipulations qui pourraient entraîner la spoliation de ce patrimoine par des parties influentes.

Sujets associés : Immobilier - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Spoliation immobilière au Maroc

Aller plus loin

Casablanca : La Brigade Nationale enquête sur un scandale immobilier

La Brigade Nationale de la Police Judiciaire de Casablanca, mène actuellement une enquête sur un cas présumé de falsification de documents en lien avec un projet immobilier dans...

L’affaire de la spoliation des terres soulalyates devant la justice

Le wali de Marrakech, Karim Kassi-Lahlou a décidé de porter l’affaire dite spoliation des terres soulalyates (collectives) devant la justice. Il a dans son viseur les services...

Au Maroc, les spoliations immobilières ont encore de beaux jours devant elles

Malgré sa publication au Bulletin officiel le 26 août 2019, la loi 31-18 relative à l’enregistrement des procurations et des sociétés civiles immobilières aux registres...

Marrakech : encore des arrestations pour spoliation immobilière

Les éléments de la police judiciaire de Marrakech ont interpellé mercredi quatre personnes pour leur implication dans une affaire d’extorsion de biens immobiliers, de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, certains fonctionnaires ont besoin d’une autorisation pour quitter le territoire

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté un démenti formel au sujet de l’existence de toute décision qui interdit à tous les fonctionnaires de quitter le territoire national s’ils ne présentent pas une autorisation dans les aéroports et...

L’aide au logement connait un succès auprès des MRE

Depuis son ouverture le 2 janvier, le site d’assistance pour l’aide au logement connaît un succès croissant, notamment auprès des Marocains résidant à l’étranger.

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la Direction générale des impôts (DGI).

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

La Fédération nationale des associations des propriétaires et exploitants des bains traditionnels au Maroc a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, l’invitant à reconsidérer la décision de fermeture des hammams trois jours...

Immobilier au Maroc : des opportunités en vue

Le recul de l’inflation et la stabilité des taux de crédits immobiliers apportent non seulement un soulagement aux acquéreurs, mais ils suscitent également un nouvel espoir pour le marché immobilier.

Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du Covid-19, la guerre en Ukraine et la flambée mondiale des prix des matières...

Voici le profil des Marocains qui s’endettent le plus

Bank Al-Maghrib a analysé le profil des Marocains qui recourent le plus aux crédits à la consommation et à l’habitat, sur la base des critères de l’âge, du revenu, de la catégorie socio-professionnelle et du lieu de résidence.

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Maroc : plus d’exonérations aux promoteurs immobiliers ?

Le conseil de gouvernement veut sonner la fin des exonérations accordées aux promoteurs immobiliers. Elles seront remplacées par des aides directes, lesquelles seront accordées aux acquéreurs.