Maroc : un record de 1,5 million de personnes arrêtées en 9 mois

27 avril 2021 - 18h40 - Maroc - Ecrit par : J.K

Depuis quelques mois, un grand relâchement du respect des mesures sécuritaires mises en place dans le royaume a été constaté. Ainsi, entre le 25 juillet 2020 et le 22 avril 2021, plus de 1 530 000 personnes ont été interpellées au Maroc pour non respect de ces mesures.

« Les services de sûreté et les autorités locales ont interpellé, du 25 juillet 2020 au 22 courant, plus d’un million et 530 mille personnes, soit une moyenne de plus de 5 700 interpellations/jour », a indiqué le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, répondant à des questions sur « les répercussions du couvre-feu nocturne durant le mois du Ramadan » et sur « les mesures et dispositifs accompagnant l’interdiction des déplacements nocturnes tout au long du mois sacré », devant la Chambre des représentants. Ce nombre d’interpellations est révélateur de la détermination des autorités dans la lutte contre la pandémie et la protection des citoyens, fait savoir le ministre, ajoutant que l’état d’urgence sanitaire mis en place le 20 mars 2020, a permis de freiner la propagation de la pandémie.

Durant cette période, quelque 280 000 individus ont été traduits devant la justice, soit 18 % du chiffre total des interpellations. C’est en raison de cela que le gouvernement a décidé de prolonger les mesures préventives jusqu’au 10 mai prochain pour mieux affronter cette crise, a précisé M. Boutayeb. C’est également dans ce sens que le ministère de l’Intérieur a décidé de soutenir les autres départements ministériels en sensibilisant la population sur l’importance du respect des mesures juridiques, afin de maintenir l’ordre public, tout en poursuivant l’arrestation des contrevenants.

Par ailleurs, le gouvernement a mis en place un décret en vertu duquel tout contrevenant paiera une amende transactionnelle ou forfaitaire pour non respect des mesures en cours, surtout le port obligatoire du masque, le couvre-feu et les déplacements inter-villes.

Sujets associés : Droits et Justice - Arrestation - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Un nouveau ramadan sous restrictions sanitaires

Tout comme l’année dernière, les musulmans s’apprêtent à passer le mois de ramadan sous restrictions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19. Ces restrictions sont plus...

L’OMS craint une recrudescence de l’épidémie du Covid-19 pendant le ramadan

La situation de la pandémie de Covid-19 préoccupe l’Organisation mondiale de la santé. L’institution redoute une recrudescence durant les célébrations du ramadan en Afrique...

À Tanger, on respecte de moins en moins le couvre-feu

Cette année encore, les mesures sanitaires mises en place pour ce mois de Ramadan poussent certains à les transgresser. À Tanger, des mouvements de protestation bravant...

Recrudescence Covid-19 : le gouvernement marocain exhorte au strict respect des dispositions restrictives

La recrudescence des cas positifs au Covid-19 au Maroc durant les deux dernières semaines préoccupe le ministère de la Santé. Aussi, appelle-t-il à plus de vigilance et à un...

Ces articles devraient vous intéresser :

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : le parquet exige une tenue correcte dans les tribunaux

Les magistrats marocains doivent soigner leur apparence, en portant une tenue officielle correcte. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le président du ministère public, El Hassan Daki.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.