La préférence nationale pour les imprimeurs marocains

3 mars 2021 - 01h00 - Economie - Ecrit par : J.K

Le gouvernement marocain vient d’accorder au Groupement marocain des métiers de l’impression le cadeau de la préférence nationale. Cette décision vient en réponse aux multiples réclamations des acteurs de ce secteur qui ont toujours dénoncé l’octroi du marché de l’impression des centaines de millions de manuels et cahiers scolaires à l’étranger.

Suite à sa nomination le mois dernier aux commandes du Groupement marocain des métiers de l’impression, de l’Industrie publicitaire et des fabricants pour l’événementiel (GMI Maroc), Tarik Lallouch avait annoncé qu’au cours de son exercice (2021-2023), les efforts seront multipliés, afin de parvenir à une entente avec les ministères de l’Éducation nationale et de l’Industrie pour que la préférence nationale soit instituée pour l’impression du livre scolaire par les opérateurs marocains.

C’est dans ce sens que la Fédération des industries Forestières, de l’Art Graphique et de l’Emballage (FIFAGE) et le Groupement marocain des Métiers de l’Impression (GMI) ont annoncé, le 27 février que leurs efforts ont abouti. Ainsi, le souhait de la préférence nationale pour l’impression des manuels scolaires et des cahiers, attendu depuis une quinzaine d’années, au cours desquelles l’impression se faisait en Italie ou en Espagne, est devenu réalité. Cette décision qui traduit la volonté du gouvernement marocain de promouvoir l’industrie nationale, marque l’accompagnement officiel des métiers de l’impression, leur offrant d’heureuses perspectives.

Cette bonne nouvelle vient redonner confiance à plus de 3000 imprimeurs exerçant au Maroc. Désormais, ils pourront relancer ce secteur qui broie du noir, en raison de la transformation numérique et de la crise sanitaire actuelle et ses conséquences. Du coup, ce sont plus de 20 000 emplois directs et plus de 3 000 indirects, qui sont ainsi sauvés.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Livres - Emploi - Industrie - Ministère de l’Education nationale - Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies

Aller plus loin

Maroc : quid des mécanismes de préférence nationale ?

Face au coronavirus, le gouvernement marocain a pris plusieurs mesures dans le cadre du projet de loi rectificative des finances 2020, lesquelles visent à opérationnaliser les...

Relance de l’économie : le Maroc va protéger sa production nationale

La relance de l’économie est une équation difficile pour tous les pays durement frappés par la pandémie du Covid-19. Pour soutenir les entreprises fragilisées par cette crise...

Consommation : les Marocains adhèrent en majorité au «  made in Morocco  »

Dans leur grande majorité, les Marocains sont favorables aux marques locales. C’est ce que révèle un sondage réalisé par le cabinet Sunergia.

Relance industrielle : le Maroc veut booster le « made in Morocco »

Chaque année, le Maroc importe plus de 20 milliards de dollars de produits. Pour résoudre ce problème, le Royaume compte améliorer son tissu industriel national, en remplaçant...

Ces articles devraient vous intéresser :

Statut d’auto-entrepreneur au Maroc : après l’euphorie, le flop ?

Lancé en 2015, le statut auto-entrepreneurs semble ne plus être une solution à l’informel et au chômage. Le bilan en est la parfaite illustration.

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

L’huile de table Afia rachetée par le Marocain Nourredine Zine

« Savola Morocco SA », fabricant de la marque d’huile de table Afia et filiale du groupe saoudien éponyme, fait désormais partie du portefeuille du marocain Zine Capital Invest SA. Par cette acquisition soumise à l’obtention de l’autorisation du...

La Société générale se sépare de sa filiale marocaine

Les négociations sont très avancées pour le rachat par le groupe Saham Finances, fondé et dirigé par l’ancien ministre de l’Industrie et du Commerce, Moulay Hafid Elalamy (MHE) d’une grande partie de la société générale du Maroc.

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Maroc : de nouveaux projets pour renforcer le « Made in Morocco »

Le Maroc poursuit sa marche vers la souveraineté industrielle. Mardi dernier, le gouvernement a procédé au lancement du 4ᵉ lot d’opportunités d’investissements, initiées dans le cadre de la banque à projets. Au total, 275 nouveaux projets ont été...

Un gisement de manganèse de bonne qualité découvert au Maroc

Les tests de laboratoire effectués au niveau des gisements de manganèse au Maroc sont excellents, affirme la société canadienne Elcora, qui a prévu le démarrage de la production avant la fin de cette année.

Un avion « made in Morocco » d’ici 2030

Le Maroc affiche de grandes ambitions concernant le secteur de l’industrie aéronautique. Il compte fabriquer son propre avion.