Maroc : un projet de loi sur les réseaux sociaux

24 avril 2022 - 00h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Au Maroc, un projet de loi régulant l’utilisation des réseaux sociaux a été déposé pour examen au parlement. Il a été présenté par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, qui entend sévir contre toutes tentatives de diffamation ou de diffusion de vidéos dévoilant la vie privée des citoyens.

Le texte proposé par l’exécutif sanctionne tout internaute coupable de diffamation envers les ministres, les parlementaires, les élus, les chefs de partis et les citoyens, rapporte Assabah, ajoutant qu’il sera désormais interdit de traiter les responsables politiques et autres de « voleurs ».

A lire : Maroc : la liberté d’expression mise à mal sur les réseaux sociaux

De même, toute manipulation de vidéos et l’exploitation de mineurs et de personnes souffrant de maladies mentales, présentées de façon ironique ou humiliante, seront passibles de poursuites judiciaires. Le ministre de la Justice a inclus dans le nouveau texte relatif aux activités sur internet, des dispositions ayant trait à la diffamation, la diffusion de vidéos de personnes sans consentement ou la déformation de leur propos dans des interviews et déclarations.

Pour Ouahbi, il est nécessaire de prévoir des sanctions financières et alternatives dans les nouveaux amendements du Code pénal pour protéger les citoyens de ces exactions commises au nom de la liberté d’expression.

A lire : Répression sur les réseaux sociaux : des défenseurs des droits humains manifestent

En réaction, l’opposition au parlement a dénoncé un « musellement des bouches », qui restreint la liberté d’expression sur les réseaux sociaux, souligne le journal.

Sujets associés : Lois - Liberté d’expression - Internet - Abdellatif Ouahbi

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Répression sur les réseaux sociaux : des défenseurs des droits humains manifestent

Une douzaine de condamnations contre des publications sur Youtube, Facebook ou Twitter. C’est ce qu’a dénoncé jeudi, devant le Parlement à Rabat, un groupe de défenseurs des droits...

YouTube, leader des réseaux sociaux au Maroc

YouTube est le leader des réseaux sociaux au Maroc, où le taux de pénétration d’Internet a atteint 84,1 % de la population totale au début de 2022. C’est ce qu’indiquent les données...

« Routini al yawmi » discuté au Parlement

La question liée à la régulation des contenus sur les réseaux sociaux était au cœur de la session des questions orales tenue lundi et au cours de laquelle, le ministre de la...

Maroc : des dénonciations sur les réseaux sociaux mènent à l’arrestation d’un baron de la drogue

Le plus célèbre dealer de Meknès a été interpellé après plusieurs années de cavale. Il faisait l’objet de huit mandats de recherche sur le plan...

Nous vous recommandons

Lois

Retraite des « Chibanis » : une députée interpelle le gouvernement français

La députée Danièle Obono est préoccupée par le sort des chibanis et chibanias qui sont exclus de la jouissance du droit des personnes retraitées résidant à l’étranger à la prise en charge des frais de santé. Dans un texte présenté à l’Assemblée, elle attire...

Maroc : le gouvernement ignore les demandes des commerçants

Les commerçants marocains en réseau, ont échoué en ce qui concerne l’amendement relatif à la réduction des droits de douanes sur les produits finis de 40% à 25%, porté par les groupes de la majorité de la première chambre. Suite au rejet de l’amendement par...

Maroc : un projet de loi sur les réseaux sociaux

Au Maroc, un projet de loi régulant l’utilisation des réseaux sociaux a été déposé pour examen au parlement. Il a été présenté par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, qui entend sévir contre toutes tentatives de diffamation ou de diffusion de vidéos...

Non port de masque : 24 heures pour payer l’amende

Le paiement d’une amende de 300 DH pour non port de masque de protection peut se faire 24H après la verbalisation. Ainsi en a décidé le Conseil de gouvernement suite à l’adoption d’un nouveau le projet de...

Maroc : la Cour constitutionnelle acte la fin de la retraite des députés

Dans sa décision adressée au président de la Chambre des représentants, la Cour souligne « la conformité du texte de loi sur la liquidation du régime de retraite des députés avec les dispositions de la Constitution...

Liberté d’expression

Souleimane Raissouni a déjà perdu 22 kilos depuis le début de sa grève de la faim

Pour avoir essuyé un refus à leur demande de libération provisoire, les deux journalistes marocains Omar Radi et Soulaimane Raissouni, ont entamé une grève de la faim depuis deux semaines. Leurs familles, préoccupées par leur état de santé,...

Le Maroc censure à nouveau les caricatures de Charlie Hebdo

Cinq ans et demi après les attentats perpétrés contre la rédaction de Charlie Hebdo, l’hebdomadaire satirique français a décidé de republier les caricatures du prophète Mohammad, en hommage aux journalistes et dessinateurs tués. Un choix qui ne passe pas...

Pétition pour bannir Éric Zemmour des médias

Alors que le débat sur les violences policières et le racisme fait rage, la Gilet jaune Priscillia Ludosky a lancé une nouvelle pétition contre Éric Zemmour sur la plateforme change.org. Cette pétition a été adressée au Conseil supérieur de l’audiovisuel...

Caricatures du prophète Mohammad : Ségolène Royal tacle Emmanuel Macron (vidéo)

Les propos du président français Emmanuel Macron défendant le droit à publier des caricatures, notamment celles du prophète Mohammad au nom de la liberté d’expression continuent de susciter des réactions. Ségolène Royal critique le chef de l’État et juge «  ...

Maroc : 110 journalistes engagés contre les diffamations

Face aux attaques de certains confrères contre des "voix critiques ", dont le journaliste Omar Radi, au cœur d’une double affaire d’espionnage, un groupe de 110 journalistes professionnels s’est mobilisé. Ils ont invité le gouvernement à sanctionner...

Internet

Maroc : le fisc aux trousses des influenceurs

Au Maroc, la Direction Générale des Impôts (DGI) a décidé de traquer les influenceurs marocains afin de lutter contre la fraude fiscale. Bon nombre de youtubeurs et d’influenceurs marocains ont recours à des cabinets d’avocats internationaux spécialisés...

Création du "Benguerir Data Center"

Le Benguerir Data Center est le fruit d’une coopération entre l’OCP et l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P). Un partenariat pour activer la transformation numérique de l’écosystème marocain.

Campagne pour l’interdiction des tests de virginité au Maroc

Quelques jours après le lancement de la campagne « STOP 490 » pour la dépénalisation des relations sexuelles consenties et extra-conjugales, la société civile marocaine s’engage dans une autre bataille. Le Mouvement alternatif pour les libertés individuelles...

Voici les comportements des internautes marocains

Pour se connecter à internet, les Marocains font usage, en majorité, de leur téléphone. Ils y passent plus de 3 heures par jour, soit pour s’informer, soit pour se former.

Plus de 90 % de Marocains utilisent Google

Le moteur de recherche Google, lancé sur Internet le 27 septembre 1998, fête ce jour ses 23 ans. Au cours de l’année 2020, plus de 90 % de Marocains ont utilisé Google « comme moteur de recherche principal », selon une...

Abdellatif Ouahbi

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Élections au Maroc : vers une alliance entre le PJD et le PAM ?

Dans la perspective des prochaines élections, le Parti de la justice et du développement (PJD)et le Parti authenticité et modernité (PAM) ont tenu, samedi 24 juillet au siège central du parti islamiste à Rabat, une réunion de concertation à laquelle ont...

Maroc : le gouvernement ne veut plus de plaintes des ONG contre les élus

Le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi veut empêcher les associations de défense des biens publics de porter plainte contre les élus, estimant que cette action est du ressort du ministère de...

Le Maroc veut lutter efficacement contre la cybercriminalité

Le Maroc veut introduire de nouvelles dispositions légales dans son arsenal juridique pour lutter contre toutes les formes de cybercriminalité, en particulier ceux visant les femmes et les enfants.

Maroc : les nouveautés du Code de procédure pénale

Le projet de Code de procédure pénale en élaboration depuis des mois, sera enfin disponible cette semaine, pour sa présentation au conseil du gouvernement. Quelques modifications ont été exposées aux...