Le Maroc victime d’une fraude massive à l’importation

22 mai 2024 - 11h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Des entreprises chinoises et africaines seraient impliquées dans une vaste opération de fraude orchestrée au Maroc par des importateurs. Ces derniers ont importé des tissus de Chine, en manipulant leurs déclarations déposées auprès de l’Administration des douanes et des impôts indirects.

Tout est parti de déclarations répétitives et semblables de sociétés actives ces quatre dernières années, dans l’import de tonnes de tissus. Ces dernières avaient entre-temps cessé toute activité, aussi bien l’import que l’export des matières premières importées de Chine. Par la suite, elles ont été exonérées pour exporter leurs produits finis. Seulement, ces importateurs ont plus tard importé des tonnes de tissus, en manipulant leurs déclarations déposées auprès de l’Administration des douanes et des impôts indirects, rapporte Assabah.

À lire :TVA : la fraude qui coûte très cher au Maroc

Ces sociétés auraient confectionné des vêtements en prêt-à-porter avant de les exporter vers des pays africains. Pour réussir leur coup, les importateurs auraient utilisé des noms de sociétés de prêt-à-porter, « qui ont servi finalement d’écran de fumée pour bénéficier de l’exonération fiscale, avant de les revendre avec des marges plus importantes », ajoute le quotidien. Doutant de ces déclarations, l’Administration des douanes et des impôts indirects en collaboration avec ses homologues africains et chinois a mené une enquête, donnant lieu à une série d’audit des données communiquées par ces importateurs, ainsi que la nature des relations entre eux et leurs partenaires internationaux.

À lire :Le Maroc exige un certificat de conformité pour les tissus d’habillement importés

L’enquête confirme que des opérateurs chinois avaient vendu des tissus aux importateurs marocains concernés. De plus, les douanes de plusieurs pays africains ont assuré n’avoir aucune trace de vêtements prêt-à-porter en provenance du Maroc. En d’autres termes, « les tissus importés de Chine n’avaient pas été exportés vers l’Afrique ou ailleurs, mais avaient bien été revendus au Maroc, profitant ainsi de l’exonération fiscale pour maximiser les profits des importateurs, conclut l’enquête. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Fraude - Chine - Importations - Direction générale des impôts (DGI) - Douane marocaine

Aller plus loin

Le Maroc exige un certificat de conformité pour les tissus d’habillement importés

Le Maroc vient de réviser la liste des produits nécessitant une vérification de la conformité pour l’importation. Les tissus d’habillement figurent désormais sur cette liste.

Fraude aux voitures marocaines en Espagne, plus d’un million d’euros de bénéfice !

La Garde civile a démantelé un réseau criminel spécialisé dans la vente de véhicules importés du Maroc qu’il fait passer pour des véhicules provenant des pays de l’Union...

Gros coup de filet dans le monde de la fraude immobilière à Casablanca

À Casablanca, la police a réussi à démanteler un nouveau réseau de spoliation immobilière. De même, elle a procédé à l’arrestation de son chef et deux autres personnes présumées...

Maroc : Quand le coût de l’huile d’olive alimente la fraude et le trafic

Les éléments de la Gendarmerie royale de Beni Mellal ont procédé à la saisie de trois tonnes d’huile d’olive de contrebande.

Ces articles devraient vous intéresser :

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).

Marocains, n’oubliez pas de payer vos impôts

Au Maroc, les entreprises et les contribuables doivent s’acquitter de l’impôt sur le revenu (IR), de l’impôt sur les sociétés (IS), de la TVA et autres avant le 31 mars. Passé ce délai, ils s’exposent aux pénalités et sanctions prévues par la direction...

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Maroc : hausse de 21% des recettes douanières à fin novembre

À fin novembre dernier, la douane marocaine a recouvré plus de 76,81 milliards de dirhams, en hausse de 21,4% par rapport à la même période un an auparavant.

Retraités MRE : les conditions d’octroi de l’abattement de 90% (douane)

Depuis plusieurs années maintenant, la douane marocaine a mis en place un abattement de 90 % pour les MRE retraités souhaitant dédouaner leur véhicule au Maroc. Pour ce faire, plusieurs conditions sont requises comme expliqué dans le dernier guide...

Traque aux fraudeurs : les influenceurs marocains dans le collimateur du fisc

La direction générale des impôts (DGI) vient d’adresser une mise en demeure aux influenceurs possédant des biens ou recevant de l’argent de l’étranger, les invitant à les déclarer et à payer l’impôt correspondant.

Maroc : les agriculteurs rattrapés par l’impôt

Au Maroc, les petits agriculteurs exploitants agricoles exonérés d’impôts réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 5 millions de dirhams, doivent désormais remplir une déclaration de revenus, a récemment rappelé la Direction générale des impôts (DGI).

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.

Fisc : Le Maroc ajuste l’IS et l’IR dans la Loi de finances 2024

Au Maroc, des ajustements ont été apportés à l’Impôt sur les sociétés (IS) et l’Impôt sur le revenu (IR) dans le cadre de la Loi de finances 2024.

MRE : Vacances gâchées par des tracasseries administratives

C’est avec un sentiment mêlé de lassitude et de colère que les Marocains résidant à l’étranger (MRE) vont commencer à débarquer dans les ports marocains dans les prochains jours.