Un Marocain tué par des militaires algériens

11 février 2014 - 14h29 - Maroc - Ecrit par : J.L

Un Marocain blessé par balles dimanche au niveau de la bande frontalière algérienne, à 20 kilomètres de la ville Oujda, est mort des suites de ses blessures lundi dans un hôpital de la capitale de l’oriental.

L’homme blessé par des gardes frontières algériens, était un contrebandier opérant entre le Maroc et l’Algérie dans le domaine de transport illégal de marchandises, rapporte le quotidien Al Massae. Lahcen Lakrat était âgé de 46 ans.

Les militaires algériens tirent fréquemment sur les citoyens marocains franchissant illégalement la frontière entre les deux pays. Un jeune contrebandier marocain avait été tué récemment par des gardes frontières algériens pour avoir pénétré clandestinement en Algérie.

En 2012, six marocains avaient été condamnés à des peines de prison par le tribunal d’Aïn Safra en Algérie, pour être entré en territoire algérien.

Officiellement fermée depuis 1994, les frontières terrestres entre les deux pays, sont malgré tout traversées régulièrement par les citoyens des deux pays. Les Algériens se fournissent en produits alimentaires, alors que les Marocains de leur côté, achètent du carburant à un prix beaucoup moins élevé que le Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Oujda - Algérie - Droits et Justice - Contrebande

Aller plus loin

Des militaires algériens ouvrent le feu contre un poste-frontière marocain

Des militaires algériens ont tiré des coups de feu lundi vers 13h45, en direction du poste de surveillance frontalier Ait Jormane, dans la province de Figuig, d’après un...

Un Marocain abattu par l’armée algérienne à la frontière entre le Maroc et l’Algérie

Un Marocain a été tué par des militaires algériens au niveau de la zone frontalière à proximité de la commune rurale d’Abbou Lakhal, dans la région de Figuig.

L’armée algérienne tire sur un Marocain

Des militaires algériens ont tiré plusieurs coups de feu sur un marocain qui a franchi par erreur la bande frontalière séparant le Maroc de l’Algérie au niveau de la région de...

L’armée algérienne accusée de voler du bétail marocain

L’armée algérienne aurait volé un troupeau d’ovins et de caprins marocains au niveau de la bande frontalière séparant les deux pays, à proximité de l’oued Zousfana, à l’est de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Le Maroc face au casse-tête des vendeurs ambulants

Malgré les actions mises en œuvre par les autorités marocaines, le phénomène de marchands ambulants, communément appelés "ferrachas", résiste au temps.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.