Escroquerie immobilière à Marrakech : un notaire envoyé en prison

11 novembre 2023 - 23h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Marrakech a condamné un notaire et le directeur commercial d’une grande compagnie immobilière pour escroquerie, falsification et abus de confiance, à six ans de prison ferme chacun.

Outre la peine de prison, les deux accusés ont été condamnés à payer solidairement un total de 114 millions de dirhams au titre de dommages et intérêts à la partie civile. Ils ont également écopé de manière solidaire d’une amende de 1 million de dirhams à verser à la société pour laquelle travaillait le deuxième mis en cause, le directeur commercial. Le notaire paiera les amendes avec ses propres ressources financières, la cour ayant décidé de ne pas actionner le fonds de solidarité des notaires dans cette affaire, fait savoir le quotidien arabophone Assabah.

À lire : Le plus célèbre notaire de Fès en prison

L’éclatement de cette affaire fait suite aux plaintes déposées par des acquéreurs qui souhaitaient acquérir des villas, des appartements de luxe et de terrains auprès d’une compagnie immobilière dans le cadre d’un projet immobilier situé à Marrakech et ont perdu près de 50 millions de dirhams. Une somme que le directeur commercial de la société aurait détournée avant de disparaitre dans la nature. Redoutant son arrestation, il a décidé de se rendre à la justice. Le parquet ordonne alors l’ouverture d’une enquête. Se basant sur les résultats des investigations menées par la police judiciaire et l’interrogatoire du directeur commercial, les enquêteurs réussissent à interpeller son complice, le notaire.

À lire :Maroc : une notaire arnaqueuse en prison

Le notaire est accusé de falsification d’un document officiel rendant compte des faits dont il certifie le déroulement, d’escroquerie, falsification et abus de confiance. Il a également falsifié des reçus et des documents comptables.

Sujets associés : Immobilier - Marrakech - Prison - Escroquerie

Aller plus loin

Témara : un célèbre notaire en prison pour fraude

Soupçonné de falsification de cessions frauduleuses de biens immobiliers et fonciers, un célèbre notaire exerçant dans la préfecture de Skhirat-Témara, a été arrêté puis...

Immobilier à Marrakech : les tendances au 3ᵉ trimestre

Le marché de l’immobilier à Marrakech a, comme au deuxième trimestre, connu une légère baisse des prix et du nombre de transactions. Mais, à y regarder de plus, certains...

Escroquerie immobilière à Tanger : un promoteur sous les verrous

Un promoteur immobilier à Tanger a été arrêté et placé en garde à vue mercredi dans le cadre d’une affaire d’escroquerie.

La justice s’intéresse à un scandale immobilier dans le nord du Maroc

Cinq ans après, la Cour d’appel de Tétouan ravive l’un des plus grands scandales immobiliers de ces dernières années dans le Nord du Royaume. Un célèbre notaire, son épouse,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le secteur immobilier marque des points malgré la crise

En 2023, malgré les chocs endogènes, la conjoncture internationale et la stagnation de l’activité, le secteur de l’immobilier au Maroc a montré sa résilience. Et, les perspectives pour l’année prochaine s’annoncent meilleures.

L’aide au logement connait un succès auprès des MRE

Depuis son ouverture le 2 janvier, le site d’assistance pour l’aide au logement connaît un succès croissant, notamment auprès des Marocains résidant à l’étranger.

Immobilier au Maroc : baisse des prix

Au deuxième trimestre de cette année, le secteur immobilier au Maroc montre des signes d’essoufflement, avec une forte baisse des transactions.

Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du Covid-19, la guerre en Ukraine et la flambée mondiale des prix des matières...

Maroc : les MRE font grimper les ventes immobilières

Les transactions immobilières sont en hausse au Maroc en ce début d’été, avec la forte demande des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et notamment en Europe, qui affluent vers le royaume pour y passer leurs vacances.

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Immobilier au Maroc : des opportunités en vue

Le recul de l’inflation et la stabilité des taux de crédits immobiliers apportent non seulement un soulagement aux acquéreurs, mais ils suscitent également un nouvel espoir pour le marché immobilier.

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...