Marrakech : enquête sur les violations du code de l’urbanisme

27 novembre 2020 - 22h30 - Maroc - Ecrit par : J.K

Sur décision du wali de Marrakech, les travaux d’une kissaria près du site historique de la Koutoubia sont aux arrêts, suite à une violation du code de l’urbanisme. En parallèle, les responsables de l’urbanisme et de la conservation du patrimoine sont auditionnés par une commission d’enquête de l’Intérieur.

Le cas présent est un énième qui colle à la ville de Marrakech, connue pour ses innombrables infractions au code de l’urbanisme et cessions illégales de biens fonciers appartenant à l’État, fait part le quotidien Al Ahdath Al Maghribia, précisant qu’il s’agit de la construction d’une kissaria sur un site historique, avec la complicité des élus et des autorités locales, en violation de la loi sur l’urbanisme.

Une situation qui a obligé le wali de la région de Marrakech, Karim Kassi-Lahlou, à se déplacer sur les lieux, à la tête d’une commission élargie, pour ordonner l’arrêt de ce chantier de deux niveaux souterrains, érigés non loin de la Koutoubia, menaçant cette célèbre mosquée et d’autres monuments historiques avoisinants dans la ville ocre, déclarée patrimoine mondial de l’humanité.

Une enquête judiciaire est diligentée par le parquet général et plusieurs responsables élus et des fonctionnaires communaux ont été convoqués, notamment dans le service de l’urbanisme, pour déterminer les responsabilités des uns et des autres, dans la délivrance de cette autorisation.

Il faut rappeler que si le projet de construction de cette kissaria remonte à 2013, il a toujours été bloqué au niveau du service de l’urbanisme, fait observer la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Administration - Corruption - Enquête - Fraude - Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

Berrechid : ouverture d’une enquête sur les constructions anarchiques

Le gouverneur de la province de Berrechid a diligenté une enquête sur les constructions anarchiques qui sont l’œuvre de certains élus locaux. Véritable danger pour les...

Marrakech : des agents d’autorité visés par une enquête pour constructions anarchiques

Après les auxiliaires d’autorité, c’est le tour des agents d’autorité d’être dans le viseur d’une enquête liée à la prolifération des constructions anarchiques à Marrakech. Les...

Maroc : 17 ans de prison pour avoir volé un terrain

Alors que la victime d’une tentative de dépossession immobilière, attendant la décision de la justice sur la plainte qu’elle avait portée, les accusés sont sortis victorieux...

Casablanca : vaste escroquerie touchant l’immobilier

À Casablanca, un vaste réseau d’arnaqueurs ont sous-évalué les biens immobiliers mis aux enchères suite à la crise sanitaire liée au coronavirus.

Ces articles devraient vous intéresser :

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Plus de 90 000 fonctionnaires marocains payés à ne rien faire

La ministre déléguée auprès du chef du gouvernement chargée de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, Ghita Mezzour, n’a pas souhaité ouvrir une enquête sur le scandale des fonctionnaires fantômes, estimés à plus de 90 000 dans...

Safi : le maire s’octroie un garage en douce, la colère gronde

Le président de la commune urbaine d’Asfi a construit sans autorisation préalable un garage souterrain pour sa maison de deux étages, en chantier dans le quartier Miftah Al Rahma, suscitant l’indignation et la colère des résidents et des défenseurs des...

Le Maroc s’oriente vers une administration sans papier avec une nouvelle plateforme numérique

Le ministère délégué chargé de la Transition numérique entend développer une plateforme dénommée « le compte numérique de l’usager » pour améliorer la qualité des services de l’administration aux usagers.

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du pays.

Maroc : conflit au sein des cabinets ministériels

Les membres de cabinets ministériels au Maroc se déchirent sur les prérogatives. À l’origine de ce conflit, le retard observé dans la nomination de nouveaux secrétaires généraux.

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

Maroc : bonne nouvelle pour les amateurs de hammams

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a instruit les gouverneurs des régions et les préfets des préfectures et provinces du royaume pour que soit revue la décision de fermeture des hammams et des stations de lavage de voitures en fonction de...

Maroc : les amateurs de hammams vont être déçus

Face à la pénurie d’eau que connait le Maroc, les autorités ont décidé de prendre une décision choc concernant les hammams.