Le MP, l’Istiqlal et le PPS dans le gouvernement du PJD

12 décembre 2011 - 08h39 - Maroc - Ecrit par : J.L

Le conseil national du Mouvement Populaire (MP) a décidé à l’unanimité dimanche de participer au prochain gouvernement, dirigé par le secrétaire général du Parti Justice et Développement Abdelilah Benkirane.

Le Mouvement Populaire (32 sièges) se retire par la même occasion de la coalition pour la démocratie formée par le Rassemblement National des Indépendants (RNI) et sept autres partis politiques avant les élections législatives du 25 novembre.

Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, serait toutefois embarrassé par le fait que Mohand Laenser, secrétaire général du MP, veuille aussi un portefeuille de ministre alors qu’il fait partie des personnalités appelées à dégager lors des protestations sociales.

D’après un communiqué du MP, le parti approuve sa participation au prochain exécutif, à condition que les priorités de son programme et son poids historique et politique soient pris en considération.

L’Istiqlal (60 sièges) a également décidé dimanche de prendre part au gouvernement islamiste. Le comité exécutif de l’Istiqlal avait déjà approuvé la décision de participer au prochain gouvernement, à l’issue d’une rencontre entre Abbas El Fassi et Abdelilah Benkirane au lendemain de sa nomination en tant que chef du gouvernement.

Le Parti du progrès et du socialisme (PPS - 18 sièges) dirigé par Nabil Benabdallah a lui aussi approuvé samedi à la quasi-unanimité sa participation au gouvernement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Partis politiques - Nabil Benabdellah - Istiqlal - Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Mouvement Populaire - Mohand Laenser - Abdelilah Benkirane - Gouvernement marocain

Aller plus loin

Flou autour de l’éviction d’Anas Doukkali du PPS

L’ancien Ministre de la Santé et membre du Bureau politique du Parti du Progrès et du socialisme (PPS) n’est plus membre du parti, au lendemain d’une réunion du Bureau, qui...

Ces articles devraient vous intéresser :

Khalid Naciri, ancien ministre marocain, s’éteint à l’âge de 77 ans

Khalid Naciri, ancien ministre de la Communication sous le gouvernement El Fassi et l’un des dirigeants du Parti du progrès et du socialisme (PPS), est décédé mercredi soir dans une clinique à Rabat à l’âge de 77 ans. Diplomate et communicant émérite,...

Aide au logement : succès auprès des MRE

Le programme d’aide directe au logement « Daam Sakane », lancé le 2 janvier 2024, est un succès, notamment auprès des MRE, assure Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, lors du point de presse hebdomadaire à l’issue du conseil de gouvernement.

On reparle encore d’un impôt sur la fortune au Maroc

L’impôt sur la fortune pourrait être instauré dans le projet de loi de finances 2023 (PLF2023) actuellement en cours de finalisation par le gouvernement. Il devrait contribuer à renflouer les caisses de l’État en ces temps de crise.

Augmentations de salaires au Maroc : deux milliards de dirhams en jeu

​Les négociations entre le gouvernement et les syndicats sur les augmentations de salaires et la révision du régime de l’impôt sur le revenu (IR) trébuchent encore. Entre la demande des partenaires sociaux et l’offre de l’exécutif, il y a 2 milliards...

Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de l’État, le prix passera de 40 à 50 dirhams, actant la première étape d’une...

Maroc : bonne nouvelle pour les fonctionnaires

Le gouvernement marocain et les syndicats auraient trouvé un accord en ce qui concerne l’augmentation générale des salaires des fonctionnaires.

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Maroc : suspension des droits à l’importation des bovins domestiques

Le gouvernement marocain a adopté mercredi dernier, un projet de décret portant sur la suppression des droits de douane sur les achats de bovins domestiques d’un poids minimal de 550 kg.

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...