Un faux neveu de Brigitte Macron sollicitait des avantages dans un palace marocain

25 octobre 2021 - 21h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Un escroc s’est fait passer pour le neveu de Brigitte Macron pour obtenir des avantages notamment dans un établissement hôtelier de Marrakech. Poursuivis pour tentatives d’escroqueries et usurpations d’identité, l’homme et sa complice vont comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris demain mardi et mercredi.

Thibault L., 35 ans, s’est fait passer pour le neveu de Brigitte Macron, le directeur de cabinet de la Première dame, Pierre-Olivier Costa pour bénéficier d’avantages notamment dans des nuits dans des palaces ou des places pour le Grand Prix de Formule 1 d’Australie lors de ses voyages en 2018, rapporte Le Parisien. Une fois, un établissement hôtelier de Marrakech a contacté le bureau de Pierre-Olivier Costa pour lui confirmer avoir reçu son mail, envoyé depuis l’adresse dir.cab@presidence-france.fr. Une fausse adresse mail utilisée par l’escroc.

À lire : Les escrocs ayant ciblé le roi Mohammed VI condamnés

Les enquêteurs de la Brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA) ont commencé à enquêter sur Thibault L. et ont découvert qu’il a aussi usurpé l’identité de Patrick Strzoda pour obtenir des avantages dans un palace marocain ou auprès de la compagnie Air China. Il n’avait pas agi tout seul. Anne-Sophie K. est sa complice. Celle-ci aurait appuyé les demandes.

« Le mode opératoire se caractérise par un mécanisme de renvois mutuels de référence entre les deux mis en examen, explique le juge Pascal Gastineau dans son ordonnance de renvoi. L’idée est apparemment de rendre plus crédible une démarche qui associe plusieurs personnes dans des rôles différents : secrétaire de Mme Macron, directeur de cabinet, neveu… »

À lire : Il se fait passer pour un haut responsable pour libérer son ami de prison

Fin mars 2018, les deux complices avaient contacté le constructeur de véhicules électriques Tesla pour lui faire part du souhait de la première dame d’« intégrer une Tesla dans la flotte de l’Élysée ». Aussi, avaient-ils tenté d’obtenir une carte « club 2000 » ou Émirates arabes unis, afin d’avoir des billets d’avions gratuits, de se faire offrir des vêtements Tom Ford ou de privatiser le spa du Ritz, est-il précisé. « Nombre d’escroqueries ont échoué et le préjudice financier reste limité ».

Sujets associés : Paris - Marrakech - Droits et Justice - Escroquerie

Aller plus loin

Des journalistes devant la justice française pour tentative de chantage visant le roi Mohammed VI

Le procès de deux journalistes français soupçonnés d’avoir voulu faire chanter le roi Mohammed VI s’ouvrira lundi 16 janvier à Paris. Ils encourent cinq ans de prison et 75 000...

Il se fait passer pour un haut responsable pour libérer son ami de prison

Un homme a été interpellé lundi par la police pour usurpation d’identité. Il s’est fait passer pour un haut responsable pour sortir son ami de prison.

Les escrocs ayant ciblé le roi Mohammed VI condamnés

Anthony Lazarevitch, 36 ans et Gilbert Chikli, 55 ans, considérés comme les cerveaux d’une vaste escroquerie ayant ciblé des personnalités dont le roi Mohammed VI ont été...

Procès pour chantage au roi Mohammed VI : la décision du tribunal de Paris attendue ce mardi

Le procès de deux journalistes français soupçonnés d’avoir voulu faire chanter le roi Mohammed VI devrait connaître son épilogue mardi 14 mars. Le tribunal correctionnel de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Des Marocains exploités dans des hôtels associés au Mondial Qatar 2022

Treize des 17 groupes hôteliers associés à la Coupe du monde Qatar 2022 emploient des migrants d’Afrique dont des Marocains et d’Asie, selon une étude.

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.