Présence de pesticides dans des oranges : l’ONSSA réagit

10 mars 2022 - 00h20 - Ecrit par : A.S

Suite à la découverte le 28 février de résidus de pesticide Chlorpyrifos dans des oranges marocaines importées par les Pays-Bas, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a tenu à apporter quelques précisions.

L’ONSSA a indiqué avoir été informé le 2 mars dernier, par le Rapid Alert System for Food and Feed (RASFF) de l’Union européenne, d’une notification concernant un lot d’oranges exporté par le Maroc vers les Pays-Bas et dont l’analyse au laboratoire a révélé la présence de résidus du Chlorphyriphos. Sa teneur était de 0.017 mg/kg, supérieure à la limite admise par le règlement de l’UE à savoir 0.010 mg/kg.

À lire : Pays-Bas : découverte de résidus chimiques dans des oranges marocaines

« Cette notification porte sur un lot d’orange et ne concerne pas les autres expéditions d’orange vers ce marché », a confié l’ONSSA, précisant que dès réceptions de la notification, « les investigations nécessaires » ont été menées et ont permis « d’identifier le verger concerné et d’établir la traçabilité du lot d’orange exporté ».

À lire : Les Marocains consomment-ils des fruits et légumes cancérigènes ?

L’office a souligné avoir interdit l’usage du Chlorpyriophos dans toutes les cultures depuis le 10 février 2022. Toutefois, certains pays continuent de l’autoriser, mais avec une Limite Maximale de Résidus (LMR) sur les oranges de 1 mg/kg au Canada, en Australie et au Japon, et au niveau du Codex Alimentarius, même s’il est interdit dans l’Union européenne.

À lire : Maroc : une nouvelle loi pour réglementer l’utilisation des pesticides

Dans le détail, l’office a indiqué qu’en 2021, le RASFF a émis 952 notifications concernant les fruits et légumes, mais 17 concernent le Maroc, soit 1,8 %. En 2022, des 200 notifications qui ont été émises concernant les fruits et légumes, seul 0,5 % concerne le Maroc. C’est la preuve de la « qualité » et la « fiabilité » sur des fruits et légumes du Maroc, fait savoir l’ONSSA.

À lire : Du melon biologique marocain rappelé en France pour cause de pesticides

L’office précise qu’elle veille avec la même rigueur au niveau du marché intérieur, en mettant en œuvre annuellement des plans de surveillance et de contrôle des résidus de pesticides dans les fruits et légumes qui couvrent l’ensemble des régions du Maroc « pour s’assurer de la salubrité des produits commercialisés ».

À lire : Trois pesticides dangereux en vente au Maroc

À ce titre, « en 2021, près de 2 300 échantillons de fruits et légumes ont été prélevés et analysés au niveau des marchés de gros, des points de vente et des exploitations agricoles. Cette année, 2 500 échantillons de fruits et légumes seront prélevés et analysés », a confié l’ONSSA, précisant que des mesures seront prises pour le retrait immédiat de ces produits en cas de non-conformité.

Tags : Office national de sécurité sanitaire et des produits alimentaires (ONSSA) - Pays-Bas - Exportations

Aller plus loin

Le Maroc retire plus de 300 pesticides du marché

L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a décidé de retirer du marché plus de 300 matières actives, relevant de produits pesticides à usage agricole...

Maroc : une nouvelle loi pour réglementer l’utilisation des pesticides

La Cour des comptes a publié un rapport accablant sur les pesticides dangereux, obligeant la Chambre des représentants à prendre ses responsabilités. À cet effet, le parlement se...

Les Marocains consomment-ils des fruits et légumes cancérigènes ?

Ces derniers mois, des cargaisons de fruits et légumes d’origine marocaine sont refoulées sur une large partie du marché européen à cause de leur teneur en pesticide prohibé. Le...

Des engrais cancérigènes menacent la vie des Marocains

Certains engrais commercialisés au Maroc contiendraient des produits cancérigènes qui sont nocifs pour la terre et les êtres humains, affirment des experts agricoles du syndicat...

Nous vous recommandons

« Projet Pegasus » : Emmanuel Macron veut tout savoir

Le président français Emmanuel Macron a réuni, ce jeudi 22 juillet, un conseil de défense « exceptionnel dédié à l’affaire Pegasus et à la question de la cybersécurité ». L’annonce a été faite par Gabriel Attal, le porte-parole du...

MRE : les compagnies maritimes veulent anéantir les agences de voyage d’Algésiras

Les employés des 13 agences de voyage installées à la gare maritime du port d’Algésiras prévoient de manifester ce vendredi pour exiger que les compagnies maritimes leur permettent de continuer à vendre des billets pendant au moins un...

Hôtellerie : une pluie de récompenses pour Marrakech

La cité ocre est une fois de plus placée sous les projecteurs. Plusieurs hôtels marrakchis ont été récompensés grâce à leur excellence dans le domaine du tourisme et du bien-être, après un vote des professionnels du secteur. Les détails ...

L’aéroport Montpellier dessert une ville marocaine dès ce dimanche

L’aéroport Montpellier-Méditerranée desservira dès demain dimanche 27 mars une ville marocaine. Cette nouvelle destination s’inscrit dans le cadre de son programme estival.

La voiture tombée à la mer à Rabat repêchée avec deux corps (Vidéo)

Après plusieurs jours de recherche, les éléments de la protection civile de Rabat ont réussi, mercredi après-midi, à repêcher la voiture qui a chuté dans la mer en au niveau de la corniche de Rabat.

La Mauritanie renforce sa frontière avec le Sahara

La Mauritanie vient d’installer trois radars de surveillance près de la frontière avec le Sahara, dans la ville de Zouerate, à environ 700 kilomètres au nord de Nouakchott.

Maroc : mauvaise surprise pour ceux qui aiment les hammams

Les propriétaires des hammams veulent participer à la campagne de rationalisation de l’eau lancée par le gouvernement, en suggérant de réduire désormais la durée du bain à une heure pour les hommes et une heure et demie pour les...

Décès de Moulay Driss Archane, ex-médecin de feu Hassan II

Le monde de la médecine marocaine est en deuil. Le professeur Moulay Driss Archane, ex-médecin de feu Hassan II, est décédé ce dimanche 11 juillet à l’âge de 88 ans.

Un militaire algérien tué par une bombe près de la frontière marocaine

Un attentat à la bombe est survenu mercredi près de la frontière algéro-marocaine, plus précisément dans la commune de At-Boussaïd à l’Ouest de la wilaya de Tlemcen. Le bilan fait état d’un mort (un garde-frontière algérien) et de deux...

Maroc-Algérie : la guerre, inévitable ?

Les relations demeurent tendues entre le Maroc et l’Algérie. Partant de plusieurs postulats, un magazine britannique avance que « les deux parties semblent prêtes à entrer en conflit.