Des policiers d’Agen poursuivis pour avoir violenté un Marocain

22 mai 2021 - 11h20 - France - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le procès des trois policiers d’Agen soupçonnés d’avoir violenté un jeune Marocain lors de son interpellation et de son placement en garde à vue s’est ouvert jeudi 20 mai devant le tribunal judiciaire d’Auch. Le procureur de la République a requis des peines de trois à cinq mois de prison avec sursis et une interdiction d’exercer à titre temporaire pendant trois mois pour les mis en cause.

Trois policiers au tribunal pour violences présumées. Les faits remontent au mois d’août 2020. Un policier d’Agen aurait porté des coups à un jeune marocain de 20 ans devant la maison d’arrêt le 13 août. À la barre, le mis en cause reconnait « avoir eu un geste peu professionnel ». « Je l’ai repoussé, c’était une réaction instinctive. Nous ne sommes pas des robots et des machines. Il nous crachait dessus en nous disant qu’il allait nous transmettre le Covid », s’est-il défendu.

Une jeune femme a filmé la scène de la rue Montaigne avec son smartphone, rapporte La Dépêche du Midi. Cette vidéo de 29 secondes a été projetée à l’audience. « Tu as vu le coup de pied ! Je suis choquée », peut-on entendre. Les services du procureur de la République d’Agen ont saisi l’IGPN, et une enquête interne est menée. L’expertise a révélé que le policier a asséné un coup de pied à l’épaule et au visage de la victime. « Je ne voulais pas nuire à son intégrité physique », insiste le policier. J’ai tenté un balayage, mais j’étais déséquilibré. » « Pourtant sur la vidéo c’est très visible. Quand vous le frappez il est menotté et tenu par vos collègues », insiste aussi le tribunal.

Un soupçon de faux en écriture portant sur le procès-verbal d’interpellation rédigé par un autre policier au commissariat d’Agen est soulevé lors de l’audience. Le deuxième policier qui a comparu jeudi est l’auteur du premier procès-verbal. Les magistrats du tribunal gersois lui ont aussi reproché la rédaction de PV à géométrie variable. Le troisième fonctionnaire mis en cause devait également s’expliquer sur un PV litigieux mais également des violences présumées en cellule de garde à vue contre le jeune marocain interpellé la veille au soir. Il reconnait ces faits, mais pas le faux en écriture.

Le jeune marocain est en prison depuis novembre dernier et y restera jusqu’en mars 2022 pour des violences avec arme commises à Bordeaux, assorties à des outrages sur des policiers. Il a suivi l’audience en visioconférence depuis l’établissement pénitentiaire.

Sujets associés : France - Droits et Justice - Prison - Garde à vue

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : manifestations après le décès d’un jeune par immolation à Sidi Bennour

Yassine, un jeune marchand ambulant, s’est immolé par le feu le 28 juillet à Sidi Bennour et n’a pas survécu à ses blessures. Il protestait contre la confiscation de son étal par...

Une femme victime de violences policières : "Sans la vidéo, j’aurais été condamnée… "

Alors qu’une femme de 43 ans portait secours à la victime d’une agression dans le XVIIe arrondissement de Paris, elle s’était retrouvée en garde à vue accusée à tort de violences...

Du nouveau dans l’affaire « Ouassim et Sabrina » (vidéo)

La chambre du conseil de Bruxelles rendra, le 2 août prochain, une décision concernant l’affaire « Ouassim et Sabrina », deux jeunes décédés en mai 2017 dans une course-poursuite avec...

Abdellatif Hammouchi ordonne une enquête après une agression

Un homme a accusé sur les réseaux sociaux des policiers travaillant au service de police de Casablanca, de l’avoir agressé physiquement. Une déclaration grave qui a poussé le...

Nous vous recommandons

France

Ramadan : les employés musulmans de Primark victimes de discrimination

Primark France aurait interdit l’accès à la salle de pause à ses employés musulmans qui jeûnent durant le ramadan pour des raisons de sécurité sanitaire. La Confédération générale du travail (CGT) dénonce une « discrimination honteuse...

Covid-19 : plaidoyer en faveur des entreprises françaises au Maroc

Face à l’impact négatif de la crise sanitaire liée au covid-19 sur l’économie africaine, l’Institut Montaigne appelle les pouvoirs publics à soutenir les entreprises françaises au Maroc ou dans d’autres pays du...

Génération Identitaire est derrière l’attaque d’Avignon

L’attaque qui avait eu lieu dans le quartier de Montfavet, jeudi 29 octobre à Avignon, n’était pas une attaque terroriste. C’est ce qu’a indiqué le procureur de la République du Vaucluse, Philippe Guemas.

Un Français recherché par Interpol arrêté au Maroc

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de la ville d’Agadir ont procédé, lundi 18 janvier, à l’interpellation d’un Français faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international émis à son encontre par les autorités judiciaires françaises. Il est...

Au Maroc, Campus France a toujours la cote

Malgré la crise sanitaire liée au coronavirus, les Marocains manifestent leur désir d’étudier en France pour le compte de l’année universitaire 2020-2021. En témoigne le nombre de dossiers reçus par Campus...

Droits et Justice

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant...

Marrakech : une Maroco-italienne condamnée pour outrage à l’islam

Une jeune Italienne d’origine marocaine a été condamnée à trois ans et demi de prison par le tribunal de première instance de Marrakech pour « outrage public à l’islam ». La jeune femme a publié en 2019 des vers avec des versets coraniques pour louer...

Yassine M, l’agresseur de deux policiers à Schaerbeek, était fiché par les services antiterroristes

Des révélations ont été faites sur l’individu qui a poignardé deux policiers à Schaerbeek. Selon le parquet, l’homme, d’origine marocaine selon les médias néerlandais, était connu des services de police et fiché par l’Organe de Coordination pour l’Analyse de la...

Maroc : le mariage des petites filles est aussi condamnable que la pédophilie

Les réseaux sociaux et autres canaux d’information ont été inondés de réactions désapprouvant la recrudescence de la pédophilie, des viols et meurtres d’enfants. Mais Jaouad Mabrouki, psychiatre, chercheur et expert en psychanalyse de la société marocaine...

Le cri de détresse de la sœur de Brahim Saadoun à la communauté internationale

Imane, la sœur de Brahim Saadoun, jeune Marocain condamné à la peine capitale au Donbass, pour son engagement aux côtés de l’armée ukrainienne, a lancé un cri de détresse à la communauté internationale pour qu’elle sauve la vie de son petit...

Prison

Agadir : un notaire condamné pour escroquerie et abus de confiance

Le tribunal de première instance d’Agadir vient de condamner un notaire à six de prison ferme pour escroquerie et abus de confiance. Il devra également payer une somme de 8 millions de dirhams représentant le montant subtilisé dans cette...

Espagne : 20 ans de prison pour un Marocain qui a tué sa femme

Un Marocain, condamné à 22 ans et demi de prison par l’Audience provinciale de Grenade pour avoir tué sa femme en 2018 à Durcal, a vu sa peine réduite à 20 ans par la Haute cour de justice d’Andalousie...

Italie : un « imam » marocain en prison pour avoir appelé à la destruction du Vatican

En Italie, un Marocain de 43 ans, autoproclamé imam, fait face à la justice à Turin pour avoir incité au terrorisme en prison. Il aurait appelé à la destruction du Vatican.

À Brest, un Marocain manque son évasion d’un commissariat

À Brest, un Marocain de 26 ans, arrêté chez sa mère, le 20 mars dernier, a tenté de s’évader du commissariat central, où il a été placé en garde à vue, avant d’être rattrapé in extremis. Le jeune homme avait écopé, en décembre 2020, d’une peine de trois mois de...

Chat tué par un chien à Fès : la maitresse condamnée à deux mois de prison avec sursis

Le tribunal de première instance de Fès a condamné, jeudi, à deux mois de prison avec sursis,la jeune femme qui avait filmé son chien en train de tuer un chaton.

Garde à vue

Marrakech : un couple pris en flagrant délit d’adultère

Un agent de sécurité relevant d’une société privée de gardiennage et sa maitresse se sont livrés à des ébats sexuels dans un bureau du tribunal de première instance de Marrakech, où le vigile officiait. Ils ont été arrêtés puis placés en garde à...

Témara : Interpellation de deux individus soupçonnés de vols avec violence

Deux jeunes multirécidivistes activement recherchés au niveau national, ont été arrêtés lundi soir, par les éléments de la police judiciaire près de Témara.

Casablanca : les braqueurs de plusieurs banques arrêtés

Quatre individus âgés de 26 à 31 ans ont été interpellés vendredi soir par les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca. Ils seraient impliqués dans les activités criminelles d’un groupe spécialiste dans les vols...

France : une élue mise en examen pour son implication présumée dans un trafic de drogue depuis le Maroc

Soupçonnée d’implication dans un trafic de drogue depuis le Maroc, la maire d’une commune de Seine-Maritime a été mise en examen pour complicité. En octobre dernier, elle avait été arrêtée et gardée en vue dans le cadre de cette affaire, avant d’être libérée,...

Baccalauréat 2020 : poursuite des opérations antitriche

La police de Berkane a procédé mercredi à l’arrestation de deux personnes qui seraient impliquées dans une affaire de possession et de trafic de matériels informatiques étrangers. Il s’agit de matériels destinés à la fraude aux examens...